Politique

Classement des départements : la mise au point du Conseil général


Suite au classement publié par l'Observatoire des gaspillages le 24 février, le conseil Général de La Réunion a souhaité rappeler que le classement - qui le place dans le top 10 des départements les plus dépensiers en subventions - ne prenait pas en compte "les indicateurs sociaux des départements". Voici le communiqué complet :

"Le Département de la Réunion découvre avec surprise un classement, réalisé par une association ("contribuables associés"), des départements de France, relatif aux dépenses réalisées par habitant.
Il s’agit en pratique d’une approche purement comptable qui n’intègre aucunement les indicateurs sociaux des départements.

Plus de dépenses de dépenses de fonctionnement par habitant ?

Le département prend à sa charge un ensemble de politiques publiques pour l’aide sociale à l’enfance ou l’aide sociale aux personnes handicapées et aux personnes âgées.

Il assure également l’entretien de la voirie départementale, les transports interurbains ainsi que la construction et le fonctionnement des collèges.
Depuis 2002, le département a du faire face aux transferts de compétences de l’Etat vers les collectivités locales, avec notamment la prise en charge de l’Allocation Personnalisée à l’autonomie (APA), la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) et le Revenu de Solidarité Active (RSA).

La part des dépenses sociales dans le budget départemental n’a donc cessé de progresser. La part des DEPENSES OBLIGATOIRES D’AIDE SOCIALE représente ainsi 874,3 M€ dans le budget du Département de la Réunion en 2015, soit 918 €/hab. contre 531 €/hab. en moyenne pour un département de métropole !

Avec 343 000 personnes vivant sous le seuil de pauvreté, La Réunion est un département qui factuellement présente une situation sociale hors norme.
Il faut le comparer à des territoires deux à trois fois plus peuplés ou regrouper plusieurs départements de même taille pour retrouver un nombre de pauvres aussi élevé ! Cette situation a pour conséquence un recours massif aux minima sociaux. Le nombre de bénéficiaires des allocations du RSA s’élève ainsi à 100 000 à fin 2014 à la Réunion, soit au deuxième rang de l’ensemble des départements de France.

Ce nombre de bénéficiaires est presqu’équivalent à celui du Département du Nord (103 959) qui compte 3 fois plus d’habitants (2 579 208 hab.)
Il convient de souligner que La Chambre Régionale des Comptes dans son dernier rapport d’observations définitives (du 24 novembre 2011) avait relevé que le Département de la Réunion "assume un niveau de dépenses sociales et d’insertion très largement supérieur en moyenne à celui des départements de métropole. En 2009, les dépenses d’aide à la personne sont trois fois plus importantes que la moyenne de la strate (661 € par habitant contre 211 € par habitant pour la moyenne de la strate. Cette situation s’explique par le profil social de la population réunionnaise."

Dans son rapport du 19 août 2014, le sénateur PATIENT précise, pour sa part, que les charges des départements et régions d’Outre Mer sont incontestablement plus élevées : "la situation économique et sociale des régions d’Outre Mer en constitue la cause essentielle"
Avec un revenu par habitant de 9 158 €/hab, le revenu imposable de la Réunion et des DOM en général, apparaît inférieur de 35 % à la moyenne métropolitaine ! Le taux de chômage dans l’hexagone s’élève à 10,1% alors que ce taux se situe à 29% pour la Réunion.

Le Département de la Réunion est donc contraint de mettre en place des dispositifs spécifiques supplémentaires adaptés aux contraintes sociales du territoire en complément des aides légales.

Plus de dépenses de dépenses d’investissement par habitant ?

En matière d’investissement le Département de la Réunion intervient principalement pour la construction et l’entretien des collèges, l’aménagement et l’entretien des routes départementales, le développement hydraulique (avant le chantier d’irrigation du littoral Ouest) et les aides aux agriculteurs.
Elle fait partie des collectivités d’Outre Mer, classées parmi les territoires européens les moins développés, avec un PIB / habitant inférieur à 75% de la moyenne communautaire.

Dans ce cadre, les principaux équipements réalisés par la Collectivité départementale sont accompagnés de fonds européens pour rattraper le retard structurel de la Réunion.

Ainsi, le niveau d’investissement de notre collectivité demeure supérieur à la moyenne nationale.
En outre, il est normal que les collectivités de la Réunion ont une lourde responsabilité sur le niveau de l’activité économique, la commande publique étant primordiale pour le secteur du BTP et l’emploi.

Le dynamisme constant de notre collectivité en la matière participe ainsi au soutien de 1 600 petites et moyennes entreprises et permet le maintien de 1 800 emplois chaque année.

Un endettement élevé ?

Du fait du rattrapage des retards en matière d’infrastructures par rapport à la métropole (collèges, routes…), l’encours de la dette de la collectivité a connu une progression jusqu’en 2009. Depuis 2010, le Département de la Réunion s’inscrit dans un processus de désendettement. L’encours de la dette est ainsi passée de 529 M€ à fin 2009 à 442 M€ à fin 2014, soit un désendettement de 87 M€ !

Le ratio de la dette par habitant du Département de la Réunion (504 € en 2015), se rapproche progressivement de la moyenne des départements de la strate de population comparable (489 € en 2012 avec une tendance nationale à la hausse).

Une pression fiscale élevée ?

Comme suite à la réforme de la fiscalité directe intervenue en 2010-2011, les départements ne disposent désormais que du seul levier fiscal de la taxe foncière sur le bâti.

Le taux de la taxe foncière sur le bâti du Département de la Réunion (12,94 %, gelé depuis 2010), demeure largement inférieur au taux moyen des départements de France (15,20%) ou encore à celle de la strate de population (17,57%).

La collectivité départementale réalise donc des dépenses en adéquation avec les besoins de son territoire et veille à la limitation de la pression fiscale auprès des citoyens dans le cadre d’une saine gestion et en dépit de ses fortes contraintes budgétaires sus-rappelées."
Vendredi 27 Février 2015 - 11:10
.
Lu 1893 fois




1.Posté par Gromale le 27/02/2015 11:31
Si quelqu'un a compris, qu'il nous explique svp. J'ai juste l'impression qu'on cherche à noyer le poisson. Nassimah Dindar a eu 0 pour sa gestion du conseil général. C'est tout.

2.Posté par Papangue le 27/02/2015 12:51
Nassimah DINDAR a eu un zéro pointé mais avec de nouvelles explications elle cherche à obtenir un point pour la présentation.

3.Posté par St Denis REPRÉSENTANT le 27/02/2015 12:55
Une note plus que mérité

4.Posté par boomhauer le 27/02/2015 13:09
@1 : facile, tu te souviens quand t'avais un 0 à l'école parce que t'avais rien foutu?

t'essayais plus ou moins de garder la face en justifiant ca devant tes parents.

au fond de toi, tu savais très bien que c'était de ta faute, mais on sait jamais, les parents peuvent tomber dans le panneau.


ben là c'est exactement pareil, le cynisme en plus.

5.Posté par Elodie le 27/02/2015 13:46
Ils peuvent essayer de se justifier autant qu'ils veulent, ils ne savent pas gérer correctement une collectivité.
Le conseil général nous prend vraiment pour des imbéciles !

6.Posté par JORI le 27/02/2015 14:25
"Il faut le comparer à des territoires deux à trois fois plus peuplés ou regrouper plusieurs départements de même taille pour retrouver un nombre de pauvres aussi élevé !", quelle serait cette notion de "pauvres" quand il paraîtrait que la Réunion est le département où il y a le plus de voitures neuves?. Quelle serait cette notion de "pauvres" quand on sait la frénésie qui emporte les réunionnais pour avoir toutes les dernières technologies?. Quand on voit les queues devant les livraisons de bons pour la continuité territoriale à raison d'un vol par an?.

7.Posté par polo974 le 27/02/2015 14:58
Tiens, on dirait que jori découvre la réunion à 2 vitesses...

Pour les autres, en gros, c'est attaques aveugles pour le principe...

Et pourtant, je n'apprécie pas outre mesure le personnage...

8.Posté par DEBOUT CITOYENS !!! le 27/02/2015 15:11
A la lecture des différents commentaires émanant des donneurs de leçons - fonx sur-rémunérés - on ne peut qu'être surpris devant l'absence d' indignation de ces biens pensants sur le différentiel entre les nantis, dont les fonx qui cumulent toujours plus, et l'immense majorité des démunis qui se font gruger pour mieux enrichir nos zélu-es dont une grande majorité d'anciens fonx - PS-PCR-PLR-EELV -LPA - qui soutiennent la politique de casse sociale de ce gouvernement !!!

9.Posté par David LEONIDAS le 27/02/2015 16:14
Une note à l'image de la présidente (Sortante) qui essaye justifie à elle au mieux ...
Sauf que là, avec une note pareil, nous les contribuables ns ne demandons pas son redoublement ...
Passons enfin à autre chose svp...

10.Posté par ti kaf le 27/02/2015 20:06 (depuis mobile)
Au moins elle n'a pas promis 2000 bus sur la réunion et un cinéma sur le bd de st pierre

11.Posté par Enraciné le 28/02/2015 11:31
La responsab du CG , dit cèt ou veu , nouna la preuve ke zot la apauvrie la population avec la politique ke zot i mèn ,, monté du chômmage , vol , viol , crime , prostitution , débarkment des drogues chimiques sur l'île , la jeunesse en prizon ,favoritisme , détournement d'argent PUBLIQUE , Licenciement des employés de l'ARAST discrimination social et rabaissement sur une chaîne TV lokal et ect ......

12.Posté par MAMYOCLINE le 04/03/2015 22:00
Hélas , trois fois hélas, ENRACINE , je pourrais rajouter : Ces bonnes gens au pouvoir qui ne savent pas ce que sont les fins de mois difficiles , fabriquent à tout va "des cas sociaux " car c'est leur "gagne-pain " sans vilain jeu de mots !! Et puis l'argent coule à flot de Métropole , l'argent sans contrôles!!
Je ne peux m'empêcher de penser à Mme Dindar qui conseillait ( aux filles mères )sur les ondes de "rentr' dan' système " pour abuser du système social SANS CONTRÔLE ! Pour moi parent qui ai toujours inculqué certaines valeurs à mes enfants : C 'est effrayant et destabilisant !
A Quand la morale , des valeurs , un cadre ? Vivement le changement mais pour qui ? Ils se valent tous !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales