Société

Clap de fin pour les Récréateurs: Le café culture demande sa liquidation judiciaire


Clap de fin pour les Récréateurs: Le café culture demande sa liquidation judiciaire
Après huit années d'existence, les Récréateurs fermeront ce soir dans un ultime barouds d'honneur. Lancé en juin 2006, ce café culture a connu un parcours particulièrement chaotique. Après plusieurs déménagements, les Récréateurs se voient proposer l'ancienne gare routière sur le front de mer de Saint-Denis en 2010. Le début de la "galère administrative", selon les gérants des lieux.

"Entre le moment où nous avons eu les clés et notre installation, il y a eu un an et demi d'écoulé. Plusieurs associations occupaient les lieux à l'époque et nous avions commencé à faire quelques travaux. Une fois installé, on nous a demandé la rétroaction des loyers. Une demande à la fois juste et injuste. Mais j'aurais dû le contester à l'époque", explique Anne Goepfert, gérante associée des Récréateurs.

Avec un passif estimé à 100.000 euros, un investissement personnel de 150.000 euros pour la mise aux normes des lieux, la mairie de Saint-Denis demande aux Récréateurs de se mettre en "redressement judiciaire" en juin 2013 pour éviter l'expulsion en raison des retards des loyers, expliquent les gérants.

Le tribunal de commerce place les Récréateurs en redressement judiciaire le 2 octobre 2013. En observation jusque-là, la mairie adresse une nouvelle fois un courrier de demande de travaux à hauteur de 30.000 euros. Ajouter à cela un bail s'arrêtant en octobre 2015, sans garantie de prolongation, s'en est trop pour les gérants des Récréateurs qui préfèrent mettre la clé sous la porte, à contrecoeur.

La liquidation judiciaire pour les Récréateurs

"On nous demande encore 30.000 euros de travaux en période de redressement judiciaire et de rembourser tout ça sur un an (fin du bail ndlr). C'était mission impossible", poursuit Anne Goepfert.

Résultat, les deux gérants des Récréateurs demanderont aujourd'hui devant le tribunal de commerce de Saint-Denis la mise en liquidation judiciaire des Récréateurs. En tout, ce sont trois salariés qui se retrouveront sans emploi dès demain. Quant aux gérants, ils retournent en métropole. "Nous n'avons plus rien, plus de voiture, plus de maison. On retourne dans nos familles en métropole", lâche amèrement Anne Goepfert.

Ce soir, sur le front de mer de Saint-Denis, ce sera la der des ders pour les Récréateurs.
Mercredi 11 Juin 2014 - 10:50
Lu 3501 fois




1.Posté par Fabe le 11/06/2014 12:25
Et voilà, encore un lieu culturel fermé....ousanousava...

2.Posté par cava le 11/06/2014 12:51
dan' ki samoussa...
dommage il y avait de bonnes choses à faire la-bas =/ faudra trouver un autre repère now ;)

3.Posté par Nono le 11/06/2014 14:33
C'est quand même étrange. On trouve par exemple 600.000 euros pour subventionner des hôtels privés à Saint Pierre, et on demande à des personnes qui s'investissent dans le culturel de payer les travaux de mises au norme d'un bâtiment complètement pourri?

Si le bail commercial ne contient aucune clause spécifique à la répartition du coût des travaux de mise aux normes, c’est le bailleur qui doit assumer la charge des travaux de mise en conformité conformément à l’article 1719-2 du code civil.

Jamais les gérants de ce lieu auraient du s'associer avec des politiques (voir également ce qui se passe du coté du café de la gare à Saint Pierre). Messieurs les repreneurs, blindez vos contrats, car dans cinq ans, qui sait...

Pour la mairie de Saint Denis, un gros -1.

4.Posté par Rudolph le 11/06/2014 16:58
En même temps tu as vu qui dirige Saint Denis ? tu m'étonnes que ça ne marche pas.

Quand tu as des gens qui viennent mettre des pépétes dans ta commune et en plus qui anime ta ville... tu fais tout pour les garder sur tout quand l'idée est originale comme les récréateurs.

J'en profite pour exprimer une pensée pour Allan de la Terrasse, paix à toi et au temps du Rallye et Banana s Café...... A l'époque il y avait de l'ambiance sur le chef lieu....... les bars fermaient tard....

Aujourd'hui, ils préfèrent permettre aux jeunes (adultes) de trainer ou de prednre la voiture pour s'amuser à des 10aine de Km avec tous les risques que cela comprend

Bravo mentalité Créole......les foutrait tous au trou moi

5.Posté par Gromale le 11/06/2014 18:31
@4 : ils ne voulaient pas mettre de pépéte justement. Et c'est la mentalité créole que vous mettrez au trou ou les créoles eux-même ?

6.Posté par Kréol974 le 11/06/2014 19:23
Plus de vie nocturne, plus de bars, plus de pubs, et viande halal...Voilà l'avenir de saint-denis

Merci Mr le Maire

7.Posté par Anneuh le 11/06/2014 19:56
Bye Bye les Récréateurs !

L’histoire des Récréateurs de Saint-Denis a commencé en juin 2006 et aura duré 8 ans. Un parcours riche, plein de complexités et de subtilités, qui nous amène à communiquer, à quelques heures de sa fermeture.


Pour faire court et pour éviter les déformations, voici ce qui a été : le lieu est né de la rencontre entre deux personnes qui aspiraient à :

- Un idéal : créer une cour de récréation pour tous. Un lieu agréable coloré fait de récup’, pour un public "tout coulèr"...


- Des idéaux : défendre les artistes en tout genre, proposer aux consommateurs des prix bon marché, respecter les employés. Un lieu bon enfant ou les jeux et la rencontre sont les mots d’ordre.


Les Récréateurs ont déménagé trois fois. Durant les quatre premières années, nous avons connu des fermetures, pour des raisons tantôt de sécurité, tantôt de législation... Les règles sont strictes pour les établissements qui accueillent du public, et nous avons joué le jeu de notre mieux.


Finalement, Les Récréateurs se sont installés dans l’ancienne gare routière en 2010. Le lieu est magique, mais on était loin d’imaginer la galère administrative... Ce qui nous a plombé en partie ? La rétroaction des loyers sur la période antérieure au bail, un bail trop cher compte tenu de la précarité et des espaces réellement utilisables (l’étage est inaccessible au public), l’investissement personnel de 150 000 euros pour la mise aux normes du lieu...


En juin 2013, un courrier de la mairie nous oblige à demander le redressement judiciaire afin d’éviter l’expulsion. Alors que cette procédure suit son cours, nous recevons un nouveau courrier en mars 2014 ; nous demandant de prendre en charge de nouveaux travaux. Budget ? 30 000 euros ! Tout simplement impossible en pleine démarche d’équilibrage de trésorerie !


À ceux qui nous accusent d’avoir été de mauvais gestionnaires : les Récréateurs ont été suivis par un expert-comptable, qui signe nos bilans. Ceci garantit la bonne gestion comptable, mais n’empêche pas les problèmes financiers...

Bilan de l’opération ? De nombreux investissements. Peu, voire pas de soutien pour retaper ce bâtiment pourtant historique, et puis : une rupture de la communication. Depuis plusieurs semaines, la mairie ne répond pas à notre demande de rendez-vous : « La personne qui s’occupe de votre dossier ne travaille plus chez nous »... En insistant encore : « Malheureusement, il y a d’autres projets pour l’ancienne gare. »


Les Récrés se retirent donc, après avoir été, pendant longtemps, le seul lieu d’animation culturelle pour St-Denis, à une époque où l’offre manquait et que le Palaxa était en chantier.


On s’en souviendra :


300 événements/an dont 200 concerts - 20 CDI en 8 ans - 500 à 1000 clients/Sem.


- Les émotions provoquées par Zebda, Lindigo, Ziskakan, StJohn & les Cosmoboys, La chanson du Dimanche , Alex Sorres, Chrystal Distorsion...


- Le brunch des Dalones Design, la convention du Tatouage, la Funky Terrasse du mercredi, les expos, les soirées jeux, la participation au réseau « Tournée Générale »...


- Les sourires, les rencontres, le soutien,...


Salut, merci ! N’oubliez pas d’être RécréACTEURS !


Anne et Troll


8.Posté par el piton le 12/06/2014 12:36
C'est pas moi, c'est les autres… Il y a eu un choix délibéré de ne pas payer les loyers ni les charges sociales

9.Posté par Black Babouk le 12/06/2014 23:07 (depuis mobile)
Lavé déjà pa in bonpé lieux culturels :( Mi konpran pa le manque de soutien des collectivités ! La Culture i raport pa l'argent. La culture c in manzé pou lo kèr. Tant ke bann boug politik i konprandra pa sa, nou lé BATTUS !!!

10.Posté par malix le 13/06/2014 08:16
Pou cette i cause sans savoir, la deuxième réponse de la mairie i explique toute: na un dalon à quelqu'un na besoin du local zot i comprend pas kossa?

11.Posté par iliade974 le 13/06/2014 10:17
@10
Sur le coup tu as peut etre raison...
J'avais plutot pensé au fait que de ne pas allez dans le sens des élus de St Denis dérangeait mais comme tu dis peut etre qu'un copain de... à besoin du local et que lui on ne lui mettra pas des batons dans les roues..
Ceci étant le fameux restaurant qui doit ouvrir ''sous peu'' (au vu de l'affiche placardée sur le batiment d'à cote) cela fait des mois qu'il nous promet son ouverture....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales