Sport

Clap de fin du Tour de France à la Voile 2011


Clap de fin du Tour de France à la Voile 2011
Les M34 auraient dû mener leur dernière confrontation officielle hier matin sur le plan d’eau toulonnais. Le clap de fin aura finalement été symbolique avec un rappel des bateaux au port de la Seyne-sur-Mer quelques minutes après leur sortie. Une météo exceptionnelle avec un mistral toujours aussi puissant n’aura pas permis aux monotypes de se livrer à la dernière grande explication du Tour de France à la Voile 2011. C’est donc l’équipage "Sud de France – Languedoc Roussillon" emmené par Bertrand Pacé, déjà vainqueur de l’édition 2010, qui remporte le graal de ce tour de l’hexagone en équipage.
 
"Île de la Réunion – Ville du Port" douzième au classement général
 
"Île de la Réunion – Ville du Port", quatrième chez les amateurs, achève ce Tour 2011 avec une douzième place au classement général. Au terme d’un mois de course et au fil de douze étapes de la Belgique à la côté d’Azur, les Réunionnais retrouveront leur île dans les prochains jours avec le cœur heureux.

Malgré des résultats en deçà de l’engagement du bord, le challenge a été relevé avec envie et persévérance. Il est à rappeler que l’aventure aurait pu ne jamais avoir lieu. Déjà en 2010, l’annonce d’un nouveau format de course remettait clairement en cause une nouvelle participation de la Réunion au Tour de France à la Voile. Avec l’arrivée du M34, une augmentation sensible du budget et de nouvelles contraintes techniques auraient pu priver le Tour de la présence d’un équipage présent depuis 2002, réputé pour savoir créer la surprise et apporter à l’ambiance de l’épreuve enthousiasme et bonne humeur.
 
Retour sur un mois de course
 

Alors que les équipiers découvraient un tout nouveau bateau sur le prologue à Dunkerque, il était délicat de parier sur un quelconque résultat dans la perspective d’un mois de régates. Jusqu’à Dieppe, les navigations prenaient des airs d’entraînement et de prise en main sur un support exigeant et particulièrement véloce.

C’est à partir de cette étape en Manche que l’équipage "Île de la Réunion – Ville du Port" s’est affirmé sur le plan d’eau, en accueillant notamment à son bord Morgan Lagravière, barreur hors-pair originaire de l’île de la Réunion. Heureux de renouer avec ses racines après quelques années d’exil en métropole pour parfaire son métier de navigateur, il a su apporter à l’équipage, outre son talent, de précieux conseils et une certaine mise en confiance.

En réalisant de beaux coups sur les manches de Dieppe et Saint-Quay-Portrieux, puis en accrochant une septième place sur la plus difficile des étapes autour de la Bretagne, les Réunionnais ont prouvé qu’ils avaient bien leur place au sein d’un plateau composé majoritairement de professionnels.

Sur la descente de l’Atlantique jusqu’au terme du troisième volet en Méditerranée, les conditions de navigation se sont avérées particulièrement exceptionnelles et resteront pour cela dans les anales du Tour de France à la Voile. C’est aussi dans ce contexte que l’équipage réunionnais a été renouvelé dans sa quasi-totalité. La Ligue Réunionnaise de Voile, qui a pour vocation de former les jeunes à la course au large, a fait monter à bord de jeunes graines de champions. Un atout indéniable au regard de leur obstination et de leur motivation sans limite, mais aussi une source de handicap sur un circuit dominé par des marins au palmarès remarquable, et dont l’expérience de la compétition n’est plus à prouver.
 
Le skipper Manuel Lodeho et son équipage livrent leurs impressions à l’issue de ce final : "Nous sommes très heureux d’avoir une nouvelle fois participé au Tour de France à la Voile grâce au soutien de nos principaux partenaires - la Région Réunion, la Ville du Port et Île de la Réunion Tourisme. C’était un vrai challenge de pouvoir faire ce tour cette année avec ce nouveau bateau. La performance de l’équipage en Manche et en Atlantique est à saluer. Nous avons eu une semaine d’apprentissage difficile en Méditerranée et c’est seulement une fois à Marseille que nous avons vraiment commencé à prendre du plaisir sur l’eau. C’est donc dommage pour nous que le Tour se finisse si vite. Le point positif reste cette progression des derniers jours. Cela nous conforte dans l’idée de revenir en 2012 avec de bonnes bases. Nous serons bien plus réguliers maintenant que nous avons des repères solides sur le bateau. Nous aurons la garantie de retrouver à bord 80% des navigants de l’édition de cette année. Nous partirons donc l’an prochain avec un équipage ayant une bonne connaissance du M34."
 
 
L’équipage
Manuel Lodeho (skipper, barreur), Noé Delpech (tacticien), Mayeul Dalleau (régleur GV), Gilles Vimard (régleur foc), Florent Auber-accot (régleur spi), Charles Berro (piano), Baptiste Galaup (n°2), Gilles Mailly (n°1)
 
Classement général
1    Sud de France / Languedoc Roussillon    Bertrand Pacé    119pts
2    Courrier Dunkerque    Daniel Souben    126pts

3    Bretagne-Crédit Mutuel Elite    Nicolas Troussel    160pts

4    Toulon Provence Méditerranée    Fabien Henry    175pts

5    BAE Systems    Cédric Pouligny    181pts

6    Nantes Saint Nazaire E. Leclerc    Corentin Douguet    248pts

7    Safran - Multiplast    Julien Villion    264pts

8    BRED - La Normandie    Benoît Charon    278pts

9    Ile de France    Jimmy Pahun    286pts

10   Côtes d'Armor Bretagne    Stéphane Letertre    293pts

11   Batistyl Ville de Pornic    Cyrille Le Gloahec    331pts

12   Ile de La Réunion - Ville du Port    Manuel Lodeho    408pts

13   Iskareen    Soenke Bruhns    455pts

14   Région de Bruxelles-Capitale - Brussels Hoofdstedelijk Gewest    Courbière / Casaux / Ammeux / Michel     455pts

15   Martinique-Centrale Paris-HEC    Mathieu Mourès    467pts
Lundi 25 Juillet 2011 - 07:00
.
Lu 1384 fois




1.Posté par noe200000000000000000 le 25/07/2011 07:51
Par rapport à la Réunion , nous sommes Premiers !
Félicitation !

2.Posté par Jeff le 25/07/2011 08:07
Bravo quand même, et maintenant il faut en tirer la leçon, un tout petit pourcentage de novices et un équipage chevronné permanent avec un tacticien Manche/Atlantique et un autre tacticien Med, car ce ne sont pas les mêmes problématiques.

Allez Bravo.

3.Posté par EOLE le 25/07/2011 10:49
Bravo????? mais bravo de quoi et à qui ???? bravo à la ligue, la région et la ville du Port, d'avoir payer un mois de vacances à quelques (...) en manque de reconnaissance maritime!!!!! allons arrêtons les bêtises, ce projet depuis toutes ces années aurait eu de l'importance s'il avait servi de vitrine à la voile Réunionnaise... ce qui est loin d’être le cas => chute des licences, une ligue moribonde, des clubs qui quand ils ne ferment pas leurs portes, arrivent à peine à survivre, (et encore grâce à la voile scolaire financée par la région) = Aucune retombé et cela à tous les niveaux....
Si Tout cet argent était mis au profit du développement des clubs et donc de la voile Péi, avec un vrai plan de bataille, nous pourrions voir un peu plus de bateaux sur l'eau lors d'organisation de régates ou seulement 4-5 bateaux se battent en duel sur l'eau...
allez bon vent à tous...

4.Posté par Jeff le 25/07/2011 12:31
Je suis d'accord avec EOLE, sur l'impact de cet course. Je disais bravo, non pas au résultat, mais d'être allé jusqu'au bout malgré le manque très net d'expérience de cet équipage. Cela sentait l'improvisation depuis le début.

EOLE, il faut susciter l'envi d'aller sur la mer, et il n'y a pas beaucoup d'occasion pour les réunionnais de se confronter à la mer dans notre périmètre.

La voile se pratique ici essentiellement en baie de St Paul, la configuration de notre île n'est pas idéale pour l'entraînement de régate comme le tour de France qui requiert une bonne connaissance de milieu (vents variables, courants et marées), ici le régime d'Est des vents et des courants est dominats peu de surprise sinon les brusques sautes de vent, pas de calcul complexe sinon savoir réagir vite aux sautes de vent face à une mer parfois chargée.

Il faudrait organiser une régate des Mascareignes : Réunion - Maurice - Rodrigues - St Brandon - Chagos - Seychelles, c'est-à-dire un bon mois de navigation, mais qui pourrait ou voudrait y participer? Une organisation lourde pour combien de participants?.

Les 200 voiliers environs résidant ici sont pour la plupart des hauturiers mais pas des régatiers.

5.Posté par EOLE le 25/07/2011 17:08
Si l'on veut parler de répercussions médiatiques pour la Réunion et par déclinaison pour la voile péi, je pense qu'il serait plus rentable et judicieux de dépenser son temps, et son argent à des courses se déroulant chez nous.... je ne pense pas forcément à une régate des Mascareignes(qui serait pourtant une idée géniale), mais à des départs ou des arrivées de course comme cela est courant au Antilles. Cela demanderait un gros travail de la ligue et de tous les opérateurs locaux, mais L'IRT, la Région et le général, auraient beaucoup plus à gagner que de donner de l'argent à quelques privilégiés qui se foutent éperdument du développement de la voile sur notre ile, et ne voient que leurs propres plaisirs.
Enfin, tout ça n'est peut être pas bien grave, tellement d'argent est dépensé bêtement ici, que un peu plus un peu moins.... après tout, cela ne fait en deniers publics que + 100000€ environ......ça fait quand même cher les vacances....

6.Posté par Jeff le 26/07/2011 06:32
Je ne voudrais pas oublier de féliciter le pigiste qui a fait les articles tout au long de la course. Ces articles étaient très bien écrit et sans fautes. Bravo.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 07:52 L'Excelsior magistral

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales