Politique

Civis : Certains prévenus reconnaissent l'existence de pots-de-vins

Si la journée d'hier a été marquée par l'apparition d'Hugues Salvan, les débats ont principalement porté sur les contrats de maintenance et sur les enveloppes distribuées pour obtenir les marchés.


Civis : Certains prévenus reconnaissent l'existence de pots-de-vins
La journée d'hier a été marquée par l'apparition furtive d'Hugues Salvan, l'ancien maire de Saint-Philippe. Son état de santé ne lui permettait pas de participer aux débats et la présidente du tribunal à évoqué "une question d'humanité". Son avocat, Georges-André Hoarau s'est justifié : "Ils voulaient le voir, ils l'ont vu", s'est-il exclamé. Quoi qu'il en soit, la scène aura choqué la plupart des personnes présentes dans la salle d'audience et notamment les avocats.

Outre ce coup de théâtre, la 4ème journée a été l'occasion d'aborder les pots-de-vin qui gravitaient autour de l'attribution des marchés informatiques, notamment concernant la maintenance du parc. Les affaires concernent cette fois les marchés du SMCS (Syndicat Mixte des communes du Sud).

L'ancien directeur informatique de SMCS reconnaît avoir touché des enveloppes de Jean-Pierre Pajanipadeatchy, le gérant de sa propre société ARM Pajany. L'intéressé reconnaît d'ailleurs la corruption. En échange l'entrepreneur obtenait les marchés. Il affirme également que des enveloppes auraient été distribuées à Hugues Salvan, qui auraient notamment aidé à financer une partie de sa campagne électorale lors des cantonales 2004.

498 000 euros de maintenance entre 2003 et 2005

Globalement, entre mars 2003 et novembre 2005, la maintenance du parc informatique aura coûté 498.000 euros. Le problème, c'est que certains marchés se chevauchent, ils se rapportent aux mêmes prestations. Ces factures concernent d'un coté la société ARM Pajany, favorisée par Joël Lechat qui recevait des enveloppes et de l'autre la Semita que privilégiait le gérant de CIS Réunion, Gérard de Roland.
Vendredi 18 Mars 2011 - 08:00
Lilian Cornu
Lu 2123 fois




1.Posté par boyer le 18/03/2011 11:58
Les peines planchers minimales que devrait prononcer le juge sont l'ineligibilité et l'interdiction de gerer a vie.

2.Posté par Cambronne le 18/03/2011 12:43
1.Posté par boyer le 18/03/2011 11:58
Les peines planchers minimales que devrait prononcer le juge sont l'ineligibilité et l'interdiction de gerer a vie.

Mieux encore une lois doit être rapidement appliquer pour enrayer la corruption en France

Mais bon vu que la France rentre en guerre contre la Libye , ce n'est pas pour demain la veille

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 18/03/2011 14:12
Entièrement d'accord avec commentaires 1 et 2.....et aussi avec la remarque finale...
Faut il que les Z'infonautes soient blasés pour qu'il n'y ait que si peu de commentaires sur des faits aussi graves... Quand a la perspective d'en entendre parler aux JT, je demande a voire...

4.Posté par Qin Shi Huan le 18/03/2011 16:19
Mahmad Mallam Rashed Sajed (ex-directeur délégué de la Sémita) : 24 mois de prison dont 6 avec sursis, 70000 euros d’amende, interdiction définitive d’exercer une fonction publique.

au zonzon Mallam Rashed voilà ce qui arrive lorsque le vaniteux s’imagine être au dessus des lois , pour en avoir croqué . yalla yalla fissa fissa au zonzon

5.Posté par dignité le 18/03/2011 20:20
La peine infligée à JM LAURENT ancien DGS doit faire réfléchir. Beaucoup de fonctionnaires de haut niveau en poste dans les collectivités locales sont prêts à tout pour être nommés sur des postes de direction générale dans l'espoir d'obtenir des avantages exorbitants du droit commun ou des promotions accélérées. Certains d'entre eux, zélés serviteurs des élus qui les parrainent, franchissent quelque fois la ligne jaune sans pour autant se faire prendre. Protégés par leur statut ils n'ont pas à se laisser aller à des pratiques compromettantes et les promotions qu'ils attendent peuvent être obtenues par des moyens légaux supposant des efforts de leur part. Quand on voit des fonctionnaires au niveau très moyen décrocher des grades élevés ( administrateur territorial par exemple) sans passer le concours difficile correspondant il y a fort à parier qu'ils ont "rendu service" à un élu que la loi a investi d'un pouvoir de nomination.
Hélas pour JM LAURENT il n'a pas été assez malin.

6.Posté par Moin mi pense que....! le 19/03/2011 00:41
Tiens !? ARM Pajany C'est pas le même qui était "mouillé" avec l'ex président de la chambre des metiers Giraud Payet ? Ca même même... Pas de chance non ? Ou plutôt encore un qui a choisi comme stratégie commerciale de corrompre nos chers Elus.... Et pourtant je ne le connais pas et n'ai rien contre lui de personnel....
Je crois qu'il est nécessaire que la Justice soit EXEMPLAIRE et punisse les fautifs quels qu'ils soient !
La corruption est une vraie PLAIE de notre société actuelle. Quels exemples pour notre jeunesse et tous les entrepreneurs qui essayent de gagner honnêtement leur vie ?
I HAVE A DREAM ! Que nos Elus soient obligés comme ceux de la Norvège à jouer de la transparence totale sur toutes leurs dépenses ( vérifiables par tout contribuable ) et des avantages les plus modestes ( pas de véhicule avec chauffeur, frais de bouche exhorbitants ,..)


7.Posté par CANDIDE le 20/03/2011 19:59
Il est vrai qu'acheter des trucs dont on n'a pas besoin c'est ... normal ! Dire après que c'est peut-être des pôts de vin, vraiment c'est comique. Mais pas de problème aux prochaines élections on donnera les clés de la caisse aux mêmes innocents !!!

8.Posté par Daniel le 25/03/2011 10:07
Je suis d'accord avec Boyer. Quelque soit le bord politique, toute condamnation impliquant le vol d'argent public, devrait se terminer par inéligibilité à vie. Au début c'est clair que ça ferait le ménage mais à terme les hommes politiques y réfléchiraient à deux fois. Aujourd'hui, les condamnations n'ont rien de dissuasives. TAK, Anette, Paul Vergès ne seraient plus actifs. En métropole Alain Juppé en aurait fait les frais aussi.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales