Social

Citroën : Les grévistes doivent lever leur barrage


Citroën : Les grévistes doivent lever leur barrage
Après 25 jours de conflit, le tribunal de Saint-Denis a ordonné aux grévistes de Citroën de lever sans délai leur barrage et de laisser libre accès aux bâtiments et aux sites des concessions de CFAO Motors, à Sainte-Clotilde.

Ils étaient assignés en justice par leur employeur pour délit d'entrave à la circulation et à la liberté de travailler. A défaut, ils devront payer une amende de 500 euros par jour, par personne et par infraction constatée. Cette décision du juge des référés s'applique "pour toute la durée du mouvement social en cours" .

Les grévistes doivent par ailleurs rembourser les frais d'huissier déboursés par leur employeur. A noter qu'aucun gréviste, ni leur avocat, n'était présent cet après-midi au tribunal de Champ-Fleuri, tout comme l'avocat et le représentant légal de l'employeur. Seuls étaient présents Clara Derfla et Pascal Hoareau, représentants de la CGTR Sud.

"Je trouve grave la décision du juge car les salariés ont le droit de faire grève. Je ne vois pas pourquoi on ordonne aux salariés de sortir du piquet de grève alors que c'est le siège social", a commenté Clara Derfla.

Une réunion de crise doit se tenir entre les grévistes pour voir quelle suite donner au mouvement.
Vendredi 13 Décembre 2013 - 14:41
G.K.
Lu 846 fois




1.Posté par Kriss le 13/12/2013 14:48
Par contre, quand certains bloquent la route avec leus camions, pas d'amendes ni de poursuites en vue...

2.Posté par Bybass X le 13/12/2013 17:37
Transporteurs trop puissants !!!! quand i gagne pas fé gréve i fait pas!

3.Posté par loyada le 14/12/2013 18:49
vous avez de l allure feriez mieux d aller bosser !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales