Social

Citroën : Des salariés font une pétition contre le mouvement de grève en cours

52 salariés de CFAO Motors sur les 110 non-grévistes ont signé une pétition contre le mouvement de grève en cours à Citroën, qui dure depuis 31 jours. Ces salariés s'estiment "pris en otage par 35 de leurs collègues qui mettent clairement en péril leurs emplois, leur avenir et celui de leurs familles dans une période de crise économique avérée", écrivent-ils dans un communiqué non signé. Ils se disent par ailleurs "particulièrement choqués par les propos tenus et messages brandis que nous considérons diffamatoires, ne reflétant absolument pas l’état d’esprit de notre société et plus grave encore, incitant à la haine raciale". Les signataires de la pétition invitent leurs collègues "grévistes qui partagent les mêmes convictions (...) à quitter ce mouvement". Nous publions leur communiqué dans son intégralité.


Citroën : Des salariés font une pétition contre le mouvement de grève en cours
"Suite aux différents articles parus dans la presse et sur Internet relatifs au mouvement de grève qui touche CFAO Motors Réunion, distributeur de la marque Citroën, les salariés non grévistes souhaitent pouvoir s’exprimer sur la situation actuelle dans l’entreprise.

Il est tout d’abord important de rappeler que seuls 35 des 145 salariés de la société sont en grève, que nos concessions restent ouvertes et que nous continuons à accueillir et à servir nos clients.
Nous tenons à réagir face à la marginalisation des propos et agissements de certains de nos collègues qui pourraient à terme porter atteinte à l’image de notre société et ainsi mettre en péril nos emplois.

De plus, nous souhaitons attirer l’attention sur le fait que l’unique revendication des salariés grévistes est la levée de deux sanctions que nous trouvons légitimes et que nous souhaitons rappeler :


- Un salarié a refusé de se présenter à deux reprises à une convocation du directeur de la concession suite à un incident survenu sur le véhicule d’un client.

- Un second salarié a insulté et menacé son responsable alors que ce dernier lui demandait de reprendre le travail au lieu de participer à la rédaction d’un communiqué du CHSCT dont il n’est pas membre.

Notre société dispose d’un règlement intérieur qui, au-delà d’être obligatoire dans les entreprises de plus de 20 salariés, est gage de respect et de civisme. Enfreindre un règlement intérieur d’entreprise, tout comme enfreindre n’importe quelle loi de notre République entraîne des sanctions qui n’ont pas lieu d’être levées.

Nous sommes particulièrement choqués par les propos tenus et messages brandis que nous considérons diffamatoires, ne reflétant absolument pas l’état d’esprit de notre société et plus grave encore, incitant à la haine raciale.

Le groupe CFAO est présent à la Réunion depuis près de 50 ans et dans l’automobile depuis 1992 à travers sa filiale CMM Automobiles. Ce groupe qui prône des valeurs humaines et de respect de la personne a toujours accordé une place importante au dialogue social. Nous tenons d’ailleurs à rappeler que CMM automobiles n’a jamais connu de tel mouvement social alors que la direction est commune aux deux sociétés.

Dans une démarche d’apaisement, notre direction a rapidement proposé de mandater un Cabinet d’étude spécialisé pour mener un audit interne du climat social et des risques psychosociaux. Cependant, les membres du CHSCT ne se présentant pas aux réunions de mise en place de cet audit, il est pour le moment impossible de l’initier.

Les 110 salariés non grévistes se trouvent désormais pris en otage par 35 de leurs collègues qui mettent clairement en péril leurs emplois, leur avenir et celui de leurs familles dans une période de crise économique avérée.

Malgré les pressions qu’ils peuvent subir, nous invitons nos collègues grévistes qui partagent les mêmes convictions que nous, à savoir respect des hommes et du travail, à quitter ce mouvement et à nous rejoindre pour assurer la pérennité de nos emplois. Nous ne souhaitons pas arriver à une scission des salariés au sein de notre entreprise mais au contraire à mobiliser nos énergies au service de nos clients et de nos emplois.

Rejoignez nous avant qu’il ne soit trop tard !"
Mardi 17 Décembre 2013 - 09:53
Lu 1031 fois




1.Posté par robert le 17/12/2013 11:09
Bravo, ils en faut du courage pour signer cette pétition. Les 35 cas sociaux qui bloquent la concession et refusent de venir aux entretiens et réunions (quel courage de ce côté là!) doivent regarder leur actions en face et tirer un bilan.

2.Posté par Ahmed le 17/12/2013 11:28
Il y a donc 35 énergumènes sur 162 employés qui nous fatiguent depuis des semaines parce que l'un a refusé de se présenter à une convocation du directeur et que l'autre faisait autre chose que de bosser!!!
Bravo la CGTR, bien joué pour la crédibilité!!!

3.Posté par Misiz le 17/12/2013 11:28 (depuis mobile)
Pour que le chsct puissent participer a ces réunion,il faut que la direction n''interdissent pas l''accés des sites aux membres pour qu''ils puissent accomplir leurs missions pour lequel ils sont mandater

4.Posté par End Of Times le 17/12/2013 11:46
Ils se tirent eux même une balle dans le pied au lieu d'être solidaires... ce n'est pas la première fois qu'il y a gréve chez ce concessionnaire. Respect du travail ? Allez voir dans le dictionnaire ce que signifie ce mot mdrrr. Bon courage en tous cas.

5.Posté par noe le 17/12/2013 12:00
Les patrons doivent avoir le Pouvoir de licencier ceux et celles qui ne veulent pas travailler : les grévistes , les tombeurs malades , les tire-au-flan, les nantis , les paresseux qui n'ont pas de rendements ... qui n'apportent pas de bons chiffres d'affaires !

6.Posté par Titi or not Titi le 17/12/2013 12:01
Bravo pour votre Pétition !!!

7.Posté par David ASMODEE le 17/12/2013 12:42
Pas plus tard que le 11.12.2013, j'écrivais :
Un jour, on verra des chômeurs venir donner une correction à ce genre de mec. Motif : indécence.


ça commence...

8.Posté par anonyme le 17/12/2013 13:16
quand je lis "esclavage non aboli" sur leur panneau, j'ai envie de m'arrêter, aller causer avec ces messieurs, leur expliquer quel travail je fais, dans quelles conditions, avec quelles méthodes de management ... et ils me diront ensuite s'il n'y a pas plus esclaves qu'eux sur l'île

9.Posté par titi974 le 17/12/2013 13:42
Quand on est minoritaire on impose pas à la majorité ses idées. Cela s'appelle la démocratie les 35 grévistes devraient y réfléchir un peu ,surtout en ces temps difficiles.....

10.Posté par fierteréunionnaise le 17/12/2013 14:17
35 gratte ki pour foutre l bordel tout ca pour 2 bougs qui sont apparemment des médiocres dans leur travail. Quand une grève n'est pas justifié on devrait pouvoir licencier les fauteurs de troubles.

11.Posté par barracuda le 17/12/2013 14:30
BRAVO A LA DIRECTION POUR LA REDACTION DE CE COMMUNIQUE ET LA MANIPULATION DE L'OPINION PUBLIQUE, EN LA FAISANT CROIRE SIGNE PAR DES SALARIES...
ENCORE DES COLONISATEURS QUI SE CROIENT TOUS PERMIS DANS NOTRE ILE !!!!

12.Posté par Toi aussi , comme les rouges de CFAO fais monter le FN le 17/12/2013 15:40
une mafia ne serait pas une mafia si elle ne décidait pas de ce que le patron a le droit de faire ou pas.
La réunion croule sous le poids des inutiles, des profiteurs, des assistés en
tout genre, qui ne font aucun effort et qui demandent tout.
Le clapotis nauséabond du marécage syndical ne peut cacher la vérité.
On retrouve comme syndiqués :
–Les pires branleurs et incapables d’une entreprise,ils se mettent là dedans car incapables et trop fainéants pour assurer un travail quelconque.
–Des lèches culs de première qui jouent le double jeu Patronat / Ouvrier et n’hésitant pas à enfiler un camarade pour la bonne cause.
–Ils sont inféodés au parti Socialiste,avant au parti Communiste et à la Mère Patrie de l’époque l’ex.URSS.
–Totalitaristes ,ils sont prêts à ruiner une entreprise pour assoir leur pouvoir…

Bref ces charognards sont responsables à 80% du déclin de l’industrie et de l’esprit d’entreprise à la réunion…
Les non grévistes l’ont bien compris , qui ne veulent plus de la dictature nauséabonde rouge qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire (100 millions de morts !!!).
Combien de non grévistes vont voter à droite (marine le pen) aux prochaines élections ?

13.Posté par End Of Times le 17/12/2013 17:53
@Titi974 Ce n'est pas parce qu'un groupe est moins nombreux qu'un autre que ses idées sont moins recevables. Pour le moment la démocratie nous dirige vers l'extinction de la planète et le vote par suffrage universel nous oblige à rester dans un clivage éternel gauche/droite.
@NOE Ton dieu c'est SARKO ? N'imagines tu pas qu'il puisses exister d'autres idées plus cohérentes que celles des politiques ? As tu déjà songé au revenu de base universel par exemple ?

On ne vous demande pas nécessairement d'adhérer à de nouvelles idées mais plutôt de sortir du conformisme. Renseignez vous sapristi, d'autres systèmes existent.

Prendre votre vie en main ça vous intéresse ? Il serait temps. Les Sarko/Hollande et cpie décident à votre place, le résultat parle de lui même. Pourquoi votez vous toujours contre vos propres intérêts ?

@Anonyme Oui le mot Travail dans le dictionnaire signifie esclavage (Tripallium). Alors plus esclave qu'un autre lollll.

Tout ça pour dire que ce conflit chez Citroen est loin d'être isolé, au contraire il va y en avoir toujours plus. D'autres solutions existent renseignez vous ! Suisse et Allemagne commence à aborder ces pistes, À SUIVRE !

14.Posté par ndldlp le 18/12/2013 08:04
Bravo à la direction ..! Vendez la carte citroen..si vous ne savez pas gerer l Humain, d autres en sont capables...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales