Société

Cité Herbert Spencer: La Semader "assume" et fait le point sur le relogement


Alors que le directeur général de la Semader présentait ce matin un vaste plan de réhabilitation de son parc locatif, Joël Personné a accepté de revenir sur le conflit qui a opposé la Semader aux habitants de la cité Herbert Spencer, au Port. Pendant plusieurs semaines, les habitants ont dénoncé l'état de l'immeuble, présentant de nombreuses dégradations et qui menaçait selon eux de s'effondrer. Un plan de relogement a finalement été adopté en mars dernier.

Processus de relogement engagé

"C'est une question difficile que l'on assume complètement, indique Joël Personné. Elle est d'autant plus difficile que pendant des années la Semader s'est largement impliquée dans les politiques de résorption des habitats insalubres. Cette opération, qui est exceptionnelle dans son devenir, est largement contradictoire aux engagements que la Semader a eu auprès de la société réunionnaise pendant des années. On assume ça", explique le directeur général de la Semader.

Joël Personné réaffirme son ambition de reloger les 144 familles qui habitent dans la cité du Port. "On a engagé sous un régime amiable le relogement d'une trentaine de familles et dès que le processus de vieillissement a montré une relative accélération, on est passé de manière très volontaire dans un plan de relogement", souligne-t-il. Outre les 32 familles relogées, une dizaine de familles sont en cours de relogement et le directeur général de la Semader assure vouloir tenir son objectif de reloger toutes les familles d'ici six mois.

Un plan de démolition et de reconstruction

"L'ensemble des acteurs sociaux sont entièrement mobilisés et l'ensemble des bailleurs sociaux nous ont déjà fait de nombreuses offres qui nous permettent aujourd'hui de travailler avec les familles sur ce relogement. L'Etat, la CAF, tous les acteurs qui peuvent nous accompagner sont présents. Cet objectif est atteignable".

Un plan de démolition de la cité Herbert Spencer, d'un coût de 6 millions d'euros, a été engagé. Une fois détruit, un immeuble sera reconstruit. Le projet est à l'étude et on ne connaît encore ni la teneur, ni le coût de cette opération. Joël Personné a précisé que les habitants de la cité Herbert Spencer seront prioritaires pour habiter à nouveau dans le futur immeuble s'ils le souhaitent.
Lundi 15 Avril 2013 - 17:26
Lu 1192 fois




1.Posté par almuba le 15/04/2013 21:30
Comment la Semader peut-elle cumuler autant de malfaçons.
Il n'y a qu'à voir l'état de ses immeubles, dans lesquels elle a une agence, au Quai Ouest, Bas de la Rivière, St. Denis.
Entretien déplorable, ordures dans tous les coins, odeurs de pisse.
Faut-il que les occupants n'aient pas d'autre choix pour vivre dans de telles conditions.
C'est le mépris total pour les cochons de payants.

2.Posté par ZembroKaf le 16/04/2013 12:01
la SEMADER c'est le pire des bailleurs !!! il suffit de voir qui sont ses "pères fondateurs"( la Sivorm),une usine pour placer les amis des mes amis.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales