Société

Citalis lance sa nouvelle campagne contre la fraude et les violences dans les bus


Le réseau Citalis lance une nouvelle opération de lutte contre les fraudes et incivilités, "Esprit civique, esprit Citalis" dans les bus dès aujourd'hui. Si l'insécurité est en baisse depuis quelques années, "une augmentation a été remarquée ces derniers temps", selon Philippe Evrin, directeur des transports de la Cinor. "Nous voulons inciter à la notion de partage, affirme Jean- Jacques Fung, directeur général délégué de la Sodiparc, le partage d'un réseau et de mêmes valeurs. Il y a eu des incidents violents sur l'ensemble des réseaux de l'île et nous voulons redynamiser notre image".

44 ont été dénombrés en 2013, "des incidents violents avec des blessures volontaires contre les salariés mais aussi des actes de vandalisme qui perturbent le bon fonctionnement du réseau". Le dernier remonte d'ailleurs à ce matin, ou un chauffeur de bus aurait été frappé au visage et transporté à l'hôpital.

Les problèmes les plus communs demeurent la fraude, c'est-à-dire les voyageurs qui montent dans un bus sans ticket et la musique des "jeunes" trop forte. "Nous voulons encourager le respect d'autrui et du bus", précise Jean-Jacques Fung.

70.000 voyageurs par jour et 20 millions de voyages par an

La campagne, dont le coût s'élève à 50.000 euros, s'articule autour de six thèmes: la fraude ("Fépa onte a ou, valid out ticket"), la propreté ("Ici lé propre kom out kaz"), les nuisances sonores ("la mer la pa besoin bat fort pour ni salé"), la politesse (in bonzour i blesse pa la langue"), la violence ("Batay coq i rest dan le rond") et la montée à bord ("ou rente par devant, ou sorte par deryer").

Des visuels signés "Esprit civique, esprit Citalis" mettant en scène des personnages humoristiques se trouvent à l'intérieur et à l'extérieur des bus. Un "Club animation prévention" (CAP) comprenant des comédiens tels que Erick Isana du Teat la kour, est aussi mobilisé pour mettre en scène ces messages. Détail intéressant: ils seront habillés en civil afin que leurs interventions soient plus crédibles. "Le but est de sensibiliser les usagers du transport. Cela s'adresse à tout le monde. C'est un appel au civisme pour que l'on partage un réseau de transport plus serein et plus sûr", explique Jean-Jacques Fung.

Le groupe a souhaité faire une démonstration de l'initiative pour la presse en invitant les comédiens du CAP à jouer quelques scènes, ainsi que les forces de l'ordres et les inspecteurs pour effectuer un contrôle. Une visite du nouveau point de vente au Chaudron a aussi été proposée. "Après l'incendie le 25 septembre, nous partageons un point de vente avec Véolia momentanément jusqu'à l'installation du nouveau local", précise le directeur de Sodiparc.

Les trois semaines de campagne s'inscrivent dans un effort de faire baisser à nouveau le taux de violence et protéger les salariés de Sodiparc sur toutes ses lignes. Citalis compte 63 lignes de bus, 155 services au quotidien, 70.000 voyageurs par jour et 20 millions de voyages par an.

La mise en scène de celui qui n'a pas acheté de ticket:

La mise en scène d'une agression:

Jean-Jacques Fung, directeur de Sodiparc:



Mardi 4 Novembre 2014 - 16:39
SH
Lu 1211 fois




1.Posté par Oté Oté le 04/11/2014 17:46
500000€???????????? la campagne???????

2.Posté par en priorité les parents le 04/11/2014 18:42
j'ai pris le bus hier matin pour faire Ermitage St Paul je rentre je dit bonjour , un ticket pour St Paul SVP et quand je quitte le bus par la porte de devant je dit au revoir j'ai 57 ans et c'est mes parents qui m'ont appris la politesse et bien je peu vous dire que j'ai très peu entendue de personnes dire ça que se sois jeunes ou même personnes anciennes ,on peu faire des campagnes à 500,000 euros mais si les parents éduque pas leurs marmailles étant petits ça va changer quoi , c'est le même exemple que de tout jeter papiers canettes plastiques n'importe ou ,ça je crois c'est plus grave quand on voie l'état de la Réunion quelle tristesse

3.Posté par Prosaïque tout çà ! le 04/11/2014 19:00
Lorsqu'on sait de qui il s'agit, alors on s'excuse en se mettant toujours derrière le bouclier, parre-feu de la stigmatisation !

4.Posté par KLD le 04/11/2014 20:20
c'est vrai que la politesse c'est d'abord une question d'éducation ainsi que le respect de l'environnement ! et c'est pas gagné...................

5.Posté par Max le 05/11/2014 07:15
@post2: si vous respectiez les régles comme vous le pronez, vous seriez descendu par la porte ARRIERE et pas AVANT comme vous le dites

6.Posté par en priorité les parents le 05/11/2014 11:53
Post 2 avant de l'ouvrir votre porte chercher à comprendre pourquoi je suis sortie par l'avant pour la bonne et simple raison qu'il y à pas de porte à l'arrière pour les petits bus vos parents vous ont pas appris ça

7.Posté par Gloseur sensE le 05/11/2014 12:23
" Esprit civique, esprit Citalis" : bien !
Nous dirions même mieux : Soyez des civils civilisés, restez civiques et voyagez en Citalis !
Ainsi c'est une très bonne initiative du réseau Citalis réunionnais.
Il faudrait même étendre cette campagne aux autres lignes de bus ainsi qu'aux cars de toute La Réunion.

Relevons que les principaux actes d'incivilité sont :

- ne pas être courtois à l'égard du chauffeur et des passagers ;
- rentrer dans le véhicule sans laisser sortir les autres voyageurs ;
- bousculer sans s'excuser en voulant rentrer ou sortir d'un véhicule ;
- parler fort dans son téléphone portable ;
- mettre le haut parleur de son téléphone et/ou de son appareil de musique ;
- mettre les pieds sur les sièges ;
- ne pas céder sa place à une personne âgée, invalide ou à une femme enceinte ;
- fumer sous les abris de bus ou de car ;
- poser son sac au milieu du passage ;
- fumer, boire ou manger à bord des transports en commun ;
- ne pas valider son titre de transport ou son abonnement ;
- ne pas tenir son chien en laisse ;
- inscrire dans le bus des graffitis ou des mots injurieux ;
- mettre de la pâte à mâcher sur ou sous les sièges ;
- détériorer tout type de matériel comme, par exemple, donner des coups de pieds dans la machine à oblitérer (ce qui en plus ne sert de rien puisque si votre ticket est coincé, la machine l'expulsera automatiquement peu après).

8.Posté par Max le 05/11/2014 12:37
@post6: non...apprenez moi les bonnes manières "Monsieur"...et de quel droit parlez vous de mes parents? Ah oui on doit tout connaitre comme vous "Monsieur les bonnes manières", la vérité blesse? Et vous vos parents ne vous ont jamais appris de ne pas parler des parents des autres???

9.Posté par Arnaud le 05/11/2014 12:39
Pst2 c'est quel genre de bus pour ne pas avoir de porte arrière???? je ne voudrais pas avoir à l'emprunter aux heures de pointe alors...

10.Posté par Max le 05/11/2014 12:47
ah oui j'oubliais aussi que quand les parents éduquent leurs enfants, ils doivent également lui apprendrent qu'il n'y a pas de portes arrières sur le bus...la blague LOL! Le respect d'autrui oui, mais pas l'anatomie d'un bus...et au lieu de vous buter et monter sur vos grands chevaux, arrêter de faire vos éloges en vous faisant passer pour un bon passager: ce sont généralement des gens qui se braque comme vous qui manque de civisme. A bon entendeur...

11.Posté par demande à tes parents le 05/11/2014 14:51
Post 9 / 10 prenez la ligne 5 ligne que je prend régulièrement pour aller de St Paul Gare à la Gendarmerie étang, mon lieu de travail et certains petit bus et oui non qu'une porte latérale donc je résume on rentre et on sort par la même porte pas le choix et je dit toujours bonjour et au revoir au monsieur qui conduit comme mes parents m'ont appris ,à savoir qu'il y avait pas de portes à l'arrière des petits bus vous suivez c'est bon ,alors si vous prenez un petits bus une seule porte latérale et coulissante vous allez voir elle est au milieu vous ne pouvez pas vous tromper

12.Posté par David Asmodee le 05/11/2014 21:18
("Fépa onte a ou, valid out ticket"), la propreté ("Ici lé propre kom out kaz"), les nuisances sonores ("la mer la pa besoin bat fort pour ni salé"), la politesse (in bonzour i blesse pa la langue"), la violence ("Batay coq i rest dan le rond") et la montée à bord ("ou rente par devant, ou sorte par deryer").


Pourquoi les messages sont uniquement en créole ? C'est quoi ce racisme à la manque ? Un étudiant d'Erasmus qui cause anglais paie toujours son ticket ? Et le fils à papa bourgeois qui vit à la montagne et qui emprunte le bus entre deux tags ?

Arrêtez vos conneries les gars, surtout les Oncle Tom de la mairie de Saint-Denis, un jour ça va péter pour de bon. A moins que ce soit le but recherché ?

13.Posté par KLD le 05/11/2014 23:18
"Pourquoi les messages sont uniquement en créole " ..............no comment spéce ti kaniki

14.Posté par iliade974 le 06/11/2014 09:02
Et quand est ce que la citalis s'attaquera au problême des poussettes dans les bus ????
Il serait logique qu'en rentrant dans le transport en commun la personne plie sa poussette afin de ne pas encombrer l'espace (qq fois rare aux heures de pointe) et ainsi permettre à d'autres usagers de pouvoir monter plutôt que d'encombrer l'espace .....

15.Posté par Gloseur sensE le 06/11/2014 11:11
Post Scriptum :
La solution n'est jamais l'exclusion, mais l'accueil. D'autant que les handicapés et les bébés en poussettes sont également des voyageurs à part entière.
C'est pourquoi, les tramways et bus accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR) comportent un espace pour les fauteuils roulants d'handicapés et les poussettes de bébés.
La solution est donc l'accessibilité des transports en commun, ce dont par exemple les rames de tramway Français Standards (TFS) et CITADIS Alstom le permettent.
Par ailleurs, tôt le matin et le soir, il serait aussi possible à La Réunion de prendre le tramway avec son vélo.
Dès aujourd'hui et demain, les modes doux et l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite sont donc les solutions pour de meilleurs déplacements.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales