Social

Cirest : Mobilisation du SDUCLIAS devant la mairie de St-André


Cirest : Mobilisation du SDUCLIAS devant la mairie de St-André
Après deux entretiens infructueux avec des représentants de la Cirest, le syndicat SDUCLIAS (Syndicat départemental unitaire des agents des collectivités locales, du ministère de l'Intérieur et des affaires sociales de La Réunion) organise "symboliquement" un rassemblement devant la mairie de Saint-André. Le syndicat dénonce le mutisme du président de la Cirest, Eric Fruteau, suite aux problèmes d'agressions sexuelles et de renouvellement de contrat de deux employés de la Cirest.

"Nous ne sommes toujours pas reçus par le président de la Cirest malgré nos demandes. Je ne comprends pas", explique Stéphan Carpaye-Tailamée. Depuis plusieurs semaines, deux employés contractuels de la Cirest sont au coeur des revendications du SDUCLIAS. Après avoir dénoncé des faits d'agressions sexuelles, les deux jeunes femmes - l'agressée et la déléguée syndicale SDUCLIAS - se sont vues renouveler leur CDD pour trois mois, au lieu d'un an normalement, après 7 années passée au sein de la Cirest. "Pour nous les deux événements sont liés", martèle-t-il.

Après une grève lundi dernier, une délégation a été reçue par un vice-président de la Cirest. "Il a écouté nos doléances et nous avons décidé de suspendre le mouvement jusqu'à vendredi en espérant que des propositions soient faites", souligne-t-il. "Mais vendredi, nous n'avons pas eu la moindre réponse. Donc nous avons décidé de nous mobiliser une nouvelle fois mais cette fois-ci devant la mairie de Saint-André car Eric Fruteau est le président de la Cirest", ajoute Stéphan Carpaye-Tailamée. Le syndicat réclame la fin de la précarisation des contrats dans la fonction publique territoriale et demande à ce que les employés cumulant plus de 6 ans d'ancienneté soient passés en CDI.

Une quinzaine d'employés de la Cirest sont devant la mairie de Saint-André depuis ce matin. "Un geste symbolique. Mais peut-être qu'Eric Fruteau acceptera de nous recevoir ce matin ?" s'interroge-t-il sans pour autant se faire d'illusions.

Le SDUCLIAS entend continuer ce type de mobilisation tant qu'il ne sera pas reçu et écouté par le président de la Cirest. "En plus de l'action syndicale, nous allons mener une action juridique pour que le renouvellement des contrats des deux employés soit au minimum d'un an. Comme cela aurait dû l'être normalement", conclut-il.
Lundi 24 Décembre 2012 - 09:03
Lu 751 fois




1.Posté par Fred le 24/12/2012 12:11
Déjà le nom du syndicat est à perdre son latin et avec ça, ils sont à peu près 5 à vouloir faire céder le président de la CIREST parce que non contents d'un renouvellement de contrat. Dans le contexte actuel c'est toujours bon à prendre, et si vous montrez votre professionnalisme pourquoi pas plus. Soyez pro, patient et passez de bonnes fêtes dans la sérénité.

2.Posté par Deplacé le 24/12/2012 12:27 (depuis mobile)
Très déplacé de multiplier par trois le nombre de présents très déplaisant aussi

3.Posté par Clebard le 24/12/2012 13:13
Il fo faire com fruteau ne pas faire un compte avec ces personnes qui ne connaissent RIEN.
Et ossi ne plus commenter ces articles.

4.Posté par Loubard le 24/12/2012 13:15
Mr delarue:
Vous appelez sa une grève ? 3 pers de 9h à 10h30
C'était tellement ridicule....

5.Posté par Arche le 24/12/2012 13:35
C'est tout comme monde ? On ne va pas déranger M. Fruteau pour si peu !
Vous auriez dû rester chez vous pour préparer Noël ...

"Rappelez-vous l'essentiel: le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est le contraire ! " (Coluche )

6.Posté par adrien le 25/12/2012 10:58 (depuis mobile)
c est pas un greve sa. madame la pretendue syndicaliste i profite du malgeur de sa collegue soit disant victime ... comme par hazard avant la fin de son contrat. bizarre vous avez dit bizarre. a méditer.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales