Social

Cirest : Le SDU-CLIAS-FSU va poser un recours au tribunal administratif


Cirest : Le SDU-CLIAS-FSU va poser un recours au tribunal administratif
Une réunion s'est tenue ce matin entre le président de la Cirest, Eric Fruteau, et le syndicat SDU-CLIAS-FSU. Mais d'après le syndicat, elle n'a rien donné... Depuis plusieurs jours, la FSU soutient une déléguée syndicale, en poste depuis sept ans à la Cirest, dont le contrat n'a pas été renouvelé. Un recours au tribunal administratif s'apprête à être déposé.

Le syndicat soupçonne la direction de la Cirest de vouloir sanctionner la jeune femme qui, en octobre 2012, avait conseillé à une collègue victime de harcèlement sexuel de porter plainte. Le contrat de la déléguée syndicale a pris fin hier et la jeune femme se retoruve au chômage. Pour le syndicat, cette décision de la direction de la Cirest marque "une volonté de sanctionner notre déléguée syndicale de façon déguisée", par ailleurs "victime de sa situation précaire".

Il explique en effet qu'elle n'aurait jamais du recevoir un renouvellement en CDD de trois mois, comme cela été le cas, mais de un an. "Depuis sept ans, elle enchaîne des CDD de un an. Or, ils n'ont pas respecté le préavis pour le renouvellement. Son contrat aurait dû être d'un an", souligne Stéphan Carpaye-Tailamee. D'après le syndicat, elle n'a jamais eu de problème de comportement justifiant ce qu'il appelle un "licenciement".

"Le harceleur présumé continue à travailler"

Le syndicat note que "le harceleur présumé continue à travailler. Dans ce genre d'affaire, on prend généralement un mesure conservatoire qui suspend le salarié en attendant l'issue de l'enquête de la police", s'étonne Didier Bourgoin, sectétaire générale du SNUCLIAS.

Dans un communiqué, la Cirest informe que "le Président (Eric Fruteau, ndlr) a écouté les revendications syndicales", lors de la réunion de ce matin. "Il a indiqué être attaché aux droits et aux obligations de chacun, avant de rappeler les éléments qui ont fondé la décision de non-reconduction du contrat". La Cirest précise que "les services de la Cirest ont fonctionné normalement ce vendredi 1er mars".

De son côté, le SDU-CLIAS-FSU va porter cette affaire devant le tribunal administratif "dans les prochaines heures" en déposant un référé de suspension. D'autres grèves ne sont pas prévues pour le moment.
Vendredi 1 Mars 2013 - 15:23
Lu 1491 fois




1.Posté par Sébastien le 01/03/2013 20:36
Bien jouer m.Fruteau.
Ojourdhui ce syndicat NON RECONNU du Conseil supp de la fonction publique et encore moin RECONNU à la Cirest y rôde utilisé un motif bidon pour essayer de ce protéger les fesses!!!
C'est une honte...
Une question la présumée victime est-elle en grève ?
De plus, c'est bizarre lors des précédents articles ce syndicat ainsi que sa representante virée hier accusé ouvertement le collègue d'harceleur sexuel et dans l'article de ce jour il est critiqué de présumé...
Quand on ne maîtrise rien on laisse les pro faire(justice).
J'espère que cet agent portera plainte à la fin de la procédure non pas contre la dispositaire de la prétendue plainte mais contre les représentants de ce sois disant Syndicat inexistant officiellement dans la FPT.
Ojourdhui madame la représentante vous êtes dans le cas de l'arroseuse arroser.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales