Social

Cinquantenaire des "Enfants de la Creuse": Une stèle devant l'aéroport


Cinquantenaire des "Enfants de la Creuse": Une stèle devant l'aéroport
Beaucoup d'émotion ce mercredi, Journée internationale des droits de l'enfant, à l’aéroport Roland Garros, lieu de départ symbolique. Associations, élus, historiens sont venus commémorer le cinquantenaire de l'histoire de ces 1.600 enfants arrachés à leurs familles et leur île en 1963: les Enfants de la Creuse. Un événement organisé par le Conseil Général.

Les Enfants de la Creuse présents ont chacun pris la parole pour exprimer leur tristesse mais aussi leur bonheur face à la reconnaissance de cette "déportation". Pour Jean-Jacques Martial, président du Comité national des déportés de la Creuse: "Cette reconnaissance va nous permettre d’avoir moins de souffrance car on ne peut pas effacer des années d’exil".

Nassimah Dindar a voulu s'exprimer au nom du Conseil Général: "Le Conseil Général n’est pas responsable de la politique de l’administration qui l’a précédé dans la mission de protection de l’enfance et de la famille car ce n’est qu’à partir de mars 2007 que la Loi réforme le dispositif de protection de l’enfance, et consacre la Collectivité comme chef de file dans ce domaine. Cependant aujourd’hui, c’est une nécessité, un devoir de restituer la mémoire de ces enfants, dans leur île, dans les livres d’histoire, dans la mémoire collective et dans l’espace public de La Réunion".

Une minute de silence a été respectée en mémoire deux personnes aujourd’hui décédées. Une stèle évoquant l’histoire des enfants de la Creuse a aussi été présentée.
Mercredi 20 Novembre 2013 - 20:09
.
Lu 436 fois




1.Posté par ti garçon vilain, mais pas couillon le 21/11/2013 11:19
pour madame la président c'est une nouvelle occasion de se faire voir car les élections se rapprochent de plus en plus , et quelques voix de plus par-ci par-là est toujours bon à "prendre"!...

2.Posté par Le Corbeau le 21/11/2013 14:10
Il semble qu'il est désolant sinon lamentable de constater qu' a vouloir sauver de la misère des enfants condamnés à une vie plus que précaire soit assimilé à une " Déportation " par le Président du Comité National des déportés de la Creuse.
Les vrais déportés du système nazi apprécieront.
Ces défenseurs de la dernière heure ont attendu 50 ans pour se manifester et se donner bonne conscience. Quel courage !
Les " déportés " de la Creuse apprécieront leur décision.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales