Société

Cimetière marin de St-Paul: Remise du rapport de fouille


Cimetière marin de St-Paul: Remise du rapport de fouille
Cet après-midi, au siège de la DAC OI (Direction des Affaires Culturelles de l'Océan Indien) a été présenté le rapport correspondant aux fouilles, ou sondages archéologiques, effectuées aux abords du cimetière marin de Saint-Paul. Un cimetière marin découvert grâce ou à cause du passage de Gamède en 2007 au large de la Réunion. "Les opérations de fouilles ont commencé par un cyclone et se termine un peu de la même manière", s'amuse Edouard Jacquot, chef du pôle archéologie à la DAC OI.

Cette nouvelle campagne de fouilles a permis la découverte d'une quinzaine de tombes. De nouveaux sondages archéologiques qui ont permis de déterminer l'organisation et le mode de gestion de ce cimetière, destiné à la population servile de l'île. "Le cimetière était très organisé et destiné à la population servile de l'île. Une gestion à flux tendue où le renouvellement des sépultures se réalisait en quelques années", explique Bruno Bizot, conservateur du patrimoine à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) de la région PACA.

"Il n'y a que quatre cimetières dans le monde qui ont permis de telles découvertes"

Au cours de ces fouilles, une découvert majeure a été faite. Celle de la mutilation dentaire sur le squelette d'une jeune femme, dont les dents sont taillées en forme de pointe. Une découverte qui a permis d'identifié ce squelette comme un individu d'origine africaine et donc "vraisemblablement dans ce contexte une condition servile", explique Marc Nouschi, directeur de la DAC OI dans le rapport. "Il n'y a que quatre cimetières dans le monde qui ont permis de telles découvertes, celui de la Guadeloupe, de la Barbade et de l'île de Manhattan aux Etats-Unis", souligne Edouard Jacquot.

"Les deux cimetières (ndlr : pour la population servile et marin) ont fonctionné en concomitance, ce cimetière avait une existence parallèle au cimetière marin. Ce cimetière pouvait s'étendre en direction de l'océan, mais également vers l'Ouest en direction de la ravine. Sa densité est estimée à 1,3 squelette par m2, et le petit triangle qui subsiste compte environ 3.000 sépultures conservées", souligne Bruno Bizot, qui rappelle que ces fouilles sont très "importantes". "Ces fouilles portent sur un contexte funéraire oublié et pointent un sujet intéressant avec cette air d'inhumation pour les esclaves. C'est un véritable patrimoine qui a été révélé", ajoute-t-il.

Après le travail de terrain, vient le rapport de fouille, rapport qui va permettre de travailler sur les expertises scientifiques. "Maintenant, nous allons travailler sur les publications. C'est un tournant historique", explique Marc Nouschi, directeur de la DAC OI. Le rapport de l'opération vient d'être remis aux services de l'Etat et sera examiné pour une validation scientifique par la CIRA (Commission inter-régionale de la recherche archéologique de l'outre-mer). Des résultats qui seront complétés par des analyses ADN, toujours en cours.
Lundi 13 Février 2012 - 17:30
Lu 1330 fois




1.Posté par ndldlp le 13/02/2012 16:37
certains vont s'en étrangler..

2.Posté par noe2012 le 13/02/2012 16:45
Bon travail de recherches , messieurs !!
félicitation !

« Tout effort qui n’a pour but que sa propre glorification est voué au désastre. » [Robert Pirsig]

3.Posté par David Asmodee le 13/02/2012 17:16
Ils ont été surpris de retrouver des os dans un cimetière.
ça débouchera sur quoi cette affaire là ?

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/02/2012 17:54
2.
c'est exactement ce que l'on se dit en lisant tes post..

3.
tu le fais exprès ? ou tu joues au plus noé des deux avec noé ?

5.Posté par midiazot le 13/02/2012 19:46
Marc Nouschi, directeur de la DAC OI.arrivé l'année dernière dans les valises de Mr Mitterand Ce monsieur qui fut viré de Champagne Ardenne pour différentes raisons dont entre autre d'être souvent absent.Force est de constater qu'a la Réunion il est un peu l'arlésienne le plus souvent en métropole absent aux festivités du 20 décembre entre autre .

6.Posté par Ehplod le 13/02/2012 19:57
C'est étrange qu'aucun des archéologue n'ai pris le temps de répondre aux idée de Roger Théodora
Il prétend, lui que ces sépultures date de bien avant les premier colons français...

http://www.an1000.org/reunion-moyen-age/

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales