Santé

Cilaos et Mafate : La télémédecine évite les déplacements inutiles

Les mallettes d'examen de base ne sont pas des gadgets. Introduites depuis deux ans à Mafate et un peu avant à Cilaos, elles permettent un diagnostic qui abolit les distances avec les secours d'urgence.


Cilaos et Mafate : La télémédecine évite les déplacements inutiles
Les cirques de Cilaos et de Mafate ont pour point commun d'être coupés de l'agitation des bas. Pourtant, ce cadre idyllique pose problème en matière d'intervention de santé. C'est pour tenter de combler cette distance que des professionnels infirmiers et parfois des villageois ont été formés aux premiers gestes de diagnostic des malades.

A Mafate, ce sont les villageois eux-mêmes (une dizaine) qui, valise de transmission en main, apportent les toutes premières informations au centre de régulation du SMUR de Saint-Denis, celui qui gère tous les appels du 15. A Cilaos, le dispositif est quasiment similaire, à ceci près que ce sont des infirmières (au nombre de deux et deux autres aides-soignantes) qui peuvent prendre le relais en dehors des horaires du cabinet de médecine libérale du cirque, celui du Dr Paul Técher, également responsable de l'antenne du CHU dans le cirque.

"Nous avons besoin de ces personnes sentinelles surtout le soir et les week-end", intervient le Dr Paul Laforet, médecin aux urgences du GHSR et en charge du projet de télémédecine concernant le site de Cilaos. "Nous avons au moins une infirmière dans le cirque 24h/24", informe-t-il.

Le centre de régulation du Samu 974
Le centre de régulation du Samu 974
Les infirmières, comme les habitants sentinelles de Mafate, peuvent prendre la tension, effectuer une prise de sang, un électrocardiogramme. Depuis un an et demi, le site de Cilaos va un peu plus loin dans la détection, à distance, des pathologies du malade. Les moyens de transmission se font au moyen de la visioconférence en lien avec le centre de régulation du Samu 974 de Saint-Denis. "La caméra de visioconférence est commandable par le médecin directement qui peut zoomer sur une plaie ou sur une partie du corps si nécessaire. Avant c'était le fax", sourit le Dr Paul Laforet. Lorsque le mal est bénin, un simple acte de téléprescription suffit, autrement dit une prescription à distance.

"On monte que quand c'est ciblé"

"La télémédecine nous sert énormément quand il n'y a pas de médecin", soutient le professionnel. Les gains sont énormes. Ils permettent aux professionnels de souffler un peu.

"Avant, quand les malades avaient un doute, ils descendaient sur Saint-Pierre pour le moindre pépin. Un trajet d'au minimum une heure qui pouvait être effectué dans l'autre sens par les équipes du SMUR qui montaient dans le cirque tout en ne sachant pas si c'était grave ou pas. Grâce à ce diagnostic, on a la sensation que l'on monte dans le cirque que quand c'est ciblé. Cela évite des déplacements inutiles", juge le Dr Laforet, en charge de la formation des personnels du cirque de Cilaos. En cas d'extrême nécessité, le site de Cilaos possède un dropzone, autrement dit un héliport. Mafate n'est pas en reste. Le cirque isolé du monde avait d'ailleurs expérimenté la télémedecine dès 2004 mais le projet avait été abandonné à cause de soucis techniques, avant donc de reprendre en juillet 2010.

La technologie au service de la santé. Celle-ci ne relève décidément pas du luxe. Les équipes du SMUR sont basées à Saint-Benoît, Saint-Denis, Saint-Pierre et Saint-Paul. Leur temps de projection sur les lieux d'accident ou de malaise d'un malade est à chaque fois compté. "Le SMUR de Saint-Pierre, qui intervient de Saint-Philippe à Saint-Leu, dispose de deux véhicules en journée et d'un seul la nuit", fait remarquer le professionnel. Dans cette recherche d'efficacité, les appuis technologiques en télémédecine devraient poursuivre leur implantation dans les écarts. Chaque année, Mafate (environ 700 habitants, auxquels s’ajoutent des milliers de randonneurs de passage) comptabilise plus de 100 patients à traiter. Cilaos, avec 6.000 habitants, doit composer avec environ 200 patients.

-------

Au rayon des distinctions, notons que les projets de télémédecine dans les cirques de Cilaos et Mafate ont fait l'objet d'une mise en lumière par l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (l'Anap) en 2012. La télémédecine de la Réunion faisait partie d'un échantillon très restreint de 25 projets nationaux.

Les habitants "sentinelles" de Mafate sont prêts à intervenir
Les habitants "sentinelles" de Mafate sont prêts à intervenir
Lundi 22 Avril 2013 - 15:45
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2282 fois




1.Posté par social democrate le 22/04/2013 18:59
c'est super. On pourrait rendre obligatoire ce genre d'equipement avec les gilets jaunes dans les voitures pour eviter de deranger les pompiers pour n'importe quoi.

2.Posté par entouka le 23/04/2013 15:03
la sentinelle donne envie d'être souffrant...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales