Politique

Cilam: "Que les intérêts supérieurs de la Réunion prévalent sur les intérêts particuliers"

Le conseiller général de la Plaine des Cafres, André Thien Ah Koon, demande à la présidente du Conseil général de mettre en place, urgemment, une aide compensatoire pour les pertes subies par les producteurs laitiers, victimes du conflit social de la Cilam. Mais visiblement Nassimah Dindar n'en est pas à cette étape ultime. Dans un communiqué de presse, elle appelle à la responsabilité de chacune des parties concernées:


Cilam: "Que les intérêts supérieurs de la Réunion prévalent sur les intérêts particuliers"
La première séance de négociation menée par les médiateurs nommés par le Sous-préfet dans le conflit de la Cilam s’est soldée sur un échec. Le conflit s’est désormais généralisé non seulement à nombre des entreprises du groupe, mais de plus, s’est étendu aux éleveurs qui ne peuvent écouler leur production.

Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, regrette que "des éleveurs doivent jeter dans la nature plus de 300.000 l de lait" alors que d'un autre côté, "de plus en plus de familles réunionnaises, même parmi les classes moyennes, ont du mal à boucler leurs fins de mois et sont quotidiennement confrontées à la cherté de la vie".

"Cette situation ne peut durer", ajoute Nassimah Dindar qui rappelle que La Réunion sort déjà d’un conflit portuaire très long aux conséquences importantes et que l’économie réunionnaise est, dans son ensemble, plongée dans une crise profonde.

"Il est impératif qu’une solution rapide soit trouvée à cette crise. J’en appelle à la responsabilité de chacune des parties concernées pour que les intérêts supérieurs de La Réunion et des Réunionnais puissent prévaloir sur les intérêts particuliers", conclut la présidente du Conseil Général.
Jeudi 6 Juin 2013 - 09:30
Lu 1436 fois




1.Posté par timagnol le 06/06/2013 09:41
Que ne l'ait elle pas appliquée à elle même ce slogan creux et démago, dans le conflit de l'ARAST ! Minable que tout cela !

2.Posté par CADET le 06/06/2013 10:00
Si, timagnol, justement, elle l'a appliqué à l'ARAST, dont la liquidation a été prononcée, non par le conseil général, mais par un tribunal !

3.Posté par stringficelle le 06/06/2013 10:09
La démagogie n'étouffe pas cette femme on dirait.

4.Posté par akaloupile le 06/06/2013 13:07
Incroyable le culot de cette femme !

5.Posté par SOLEIL le 06/06/2013 13:31
La girouette a encore parler pour ne rien dire. Quelle passe le balai devant sa porte avant
Combien de conflits a t'elle déclenchée (ARAST/POMPIER) et a t'elle déjà trouver des solutions?
Pense qu'elle devrait se taire

6.Posté par Kaloupillé le 06/06/2013 15:32
La Compagnie Laitière des Mascareignes ou CILAM ( elle détient 60% du Marché LOCAL °
Adresse 56 Quai Ouest Z.I. bas de Rivière 97 400 St Denis île de la Réunion Représenter par
Paul MARTINAL ....
Enregistrer sous le N° 518 419 445 Dirigé par ESPITALIER Noel Gilles et Yves EVENAT elle distribue Yoplait , et Piton des Neiges depuis 2000 d' après la Préfecture de la Réunion la Filièrelaitière s'est organiser autour d'un organisme de collecte représenter par la SICA LAIT et trois transformateurs de Cilam SOCOBRI / SORELAIT / la PART du Marché CILAM 60% SOCOBRI 10 % SORELAIT 30% depuis la fin de 2000 le Secteur de la Coopération détient 81 ù des Parts de CILAM ....

SUBVENTION + 200 000 EUROS à la S.A.S. CILAM au titre de contrepartieNationale au FEADER ....

7.Posté par Michel Paul Mercurey le 06/06/2013 23:46
Je cherche 600.000 litres de lait par mois (voire un million de litres UHT). C'est pour la Chine. Paiement sorti d'usine garanti bancaire République Populaire de Chine. On en discute quand vous voulez ! Pour l'instant nous avons la production en Belgique. Message électronique : "secretgardeneurl@gmail.com". Je connais la structure réunionnaise de production de lait. Ne répondrai donc qu'aux personnes sérieuses, réellement acteurs de la production (Sicalait). M.P.Mercurey

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales