Social

Cilam: Excédés, les producteurs laitiers déversent lait et lisier sur la chaussée


Cilam: Excédés, les producteurs laitiers déversent lait et lisier sur la chaussée
Certains sont sur place, non loin de l'entrée de la Cilam, depuis plus de 24 heures, d'autres étaient repartis traire leurs vaches... Tous sont victimes du conflit social qui touche la compagnie laitière des Mascareignes depuis six jours. Les producteurs laitiers, excédés par la paralysie des négociations avec la direction de la Cilam, ont décidé de mettre leur menace à exécution.

11.000 litres de lait coulent le long de la rue

Bloqués par les forces de l'ordre d'un côté, ils ont déplacé deux camions-citernes de l'autre côté du site, dans la zone industrielle. Une fois les vannes ouvertes, ce sont des litres de lait perdu et de lisier qui se sont déversés dans l'allée de la zone.

La scène est plutôt impressionnante pour les badauds. Ce sont 11.000 litres de lait qui ont été éjectés du camion-citerne.

Cilam: Excédés, les producteurs laitiers déversent lait et lisier sur la chaussée



Mercredi 5 Juin 2013 - 17:55
Ludovic Grondin sur place
Lu 3295 fois




1.Posté par kréol le 05/06/2013 18:07
Cool sa kan mi pense na domoun i crève de faim et a zot i jete de lait soit disant ki fo stérélisé mé kan mi pense ke a miel vert domoun i sa achete de lait qui vienne tiré lé un pe bête koi...
Po 50€ ke bne salarié i demande garde tt sa i arive

2.Posté par mi marche ec Melenchon le 05/06/2013 18:21
on voit que le camion porte le logo de la sicalait. C'est donc du lait dument collecté et donc enregistré pour lesquels les éleveurs seront payés. Cela signifie que ces gros macros jouent la comedie pour la sicalait. Une honte quand on pense aux manifestations des eleveurs qui pleurnichent pour qu'on soit solidaire lorsque le prix du lait joue en leur defaveur;


carrément minables.

3.Posté par David Asmodee le 05/06/2013 19:11
@post 2

Il me semble que Sicalait c'est une coopérative qui vend à la Cilam.
je n''ai pas compris l'histoire des macros et compagnie.

Les macros, c'est une sorte d'espèce endémique qui pousse dans les syndicats. La preuve en est avec les milliers de pères et mères de famille qu'ils ont envoyé au chômage.

4.Posté par mi marche ec Melenchon le 05/06/2013 20:31
les eleveurs sont de vais nabab à la Réunion:

- gavés de subventions de la pac
- des terrains immenses (500 hectares pour 5 (cinq) eleveurs au piton de l'eau!!!)
- des cases sompteuses dignes de Dallas. Il faut aller faire un tour à la grande ferme ou derriere mare a boue a proximité du Piton Doret, route du Piton bleu pour contempler les chateaux construits avec autour de soi disant "meublés touristiques" de 150m2 pour distribuer des maisons a la famille.

ces gros macros osent venir narguer les salariés qui reclament 50 euros avec leur 4*4 et tracteur à 300.000 euros.

5.Posté par bebert le 05/06/2013 21:11
POur post 3 . Facile lorsqu'on est comme toi un petit fils de bourgeois qui doit sa situation aux fruits du travail de son papa .
Vive le syndicalisme, vive la révolution

6.Posté par elmuth974 le 05/06/2013 21:39
cela devient pénible de surfer sur ce site, pas une page ne s'ouvre sans que l'on ai a fermer une fenêtre publicitaire !
n'en abusez pas ! c'est vraiment très désagréable.

j'invite tous les amateurs de ce site a poster un commentaire sur n'importe quel article afin de donner votre avis sur ces pubs intempestifs.

7.Posté par Docker le 05/06/2013 22:36
David Asmodee lé facile cosé derrière un écran...

8.Posté par Merdali le 06/06/2013 05:59
@ 6
Non mais allo quoi ?? On es en 2013 et tu ne connais pas AdBlock ??

9.Posté par David Asmodee le 06/06/2013 07:37
@7
lé facile cosé derrière un cordon de police.

Papa CGTR a appelé le sous-préfet en renfort. Risible et ridicule.

10.Posté par mi marche ec Melenchon le 06/06/2013 07:40
5.Posté par bebert

lol, on dirait que j'ai mis le doigt ou ca fait mal avec les meublés de tourisme de 150m2 en zone agricole pour distribuer des cases à la famille.

11.Posté par albert muda le 06/06/2013 09:07
on cherche la raison de la cherté des prix ....monopole de la cilam et de l'unité de production des produits laitiers .....pas de concurrence on fait ce que l'on veut !!

12.Posté par David ASMODEE le 06/06/2013 09:17
@post 5
Petit fils d'agricultrice et d'employé communal réprimés par la politique de Papa Debré.
Fils de petit fonctionnaire et de petit commerçant.
Commerçant moi-même, à la force de mon travail. Je bosse du lundi au samedi (parfois même le dimanche après midi). 5 jours de congés en janvier.

Par contre, je ne suis pas un syndicaliste qui fait son beurre dans les subventions publiques. Qui roule en RS4 . Qui refuse de s'habiller si ce n'est pas Ralph Lauren. Qui n'écrit pas si ce n'est pas un MontBlanc.

Les petits bourgeois vivent dans un ghetto communiste à la Rivière des Galets. C'est à eux qu'il faut demander des comptes.

Oui, les syndicalistes sont des macros qui cassent le pays et les emplois.

13.Posté par Yannick le 06/06/2013 09:26 (depuis mobile)
Facile de dire les jolie maison à la grande ferme et les 500 ha mais monsieur met un paire botte su ot 2 pâte et débark grande ferme 3 h du matin n\\\\\\''a amont A ou c quoi travail !!! Out ban plume va graine dan zerb à 2 degré ! Alez pluch rsa assiz bien

14.Posté par tektek974 le 06/06/2013 10:55
Jeter le lait à la rue.....Quelle honte pour les éleveurs. Quel mépris pour la population. Éleveurs qui n'hésitent pas à quémander des aides de l'état et l'état c'est nous.........non?

15.Posté par Goute a li le 06/06/2013 15:16
@ 12.Posté par David ASMODEE le 06/06/2013 09:17 | Alerter

Comment quelqu'un qui travaille sérieusement peut-il trouver le temps de poster un commentaire sur quasiment chaque article de Zinfos ?? .....

°__°

16.Posté par David Asmodee le 06/06/2013 18:22
@post 15

C'est pas difficile à expliquer.
Depuis la chasse à l'entrepreneur entamée depuis mai 2012 (d'ailleurs, c'était la même chose sous Sarkozy, le socialiste anti PME), comme beaucoup de mes collègues, je me suis mis en mode "service minimum".
10 salariés.
Il m'en reste 4 (bientôt 3. En attente du décret d'application de la loi sur la sécurisation de l'emploi).

Pas d'investissement. Pas d'embauche.
Fermeture programmée pour fin 2014 et départ pour l'Asie.

Pourquoi devrais-je encore me casser le cul ?

Pour tout t'avouer, je fais même du sport trois fois par semaine. Parfois, je lustre ma voiture. Quand elle brille, ça fait "gonfler le ki" des gauchos (comme on dit en créole).
Les semaines de 70 heures, cette année, c'est fini. Je me porte mieux et mon projet de départ approche à grand pas.

Le pire ? Je ne suis pas le seul dans ce cas. J'en connais qui ont licencié 19 employés sur 20 et qui bossent uniquement pour bouffer. Investir ? Embaucher ? Se casser le fion pour subir les grèves des fachos d'extrême gauche, les menaces, les impôts...
J'en connais un qui a renoncé à un gros marché public parce qu'il aurait du embaucher une p'tite gratelle...

L'avantage ?
ça va beaucoup mieux depuis que je me suis séparé des inutiles.

Je ne n'inquiète plus à me demander comment payer les gars à la fin du mois. Pôle Emploi s'en occupe. Il est vrai que j'ai stressé lorsque j'avais un malheureux container bloqué au Port. Mais comme tu me demandes de mes nouvelles, ça va mieux merci.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales