Faits-divers

Chute d’un ouvrier sur un chantier : Le patron relaxé


Chute d’un ouvrier sur un chantier : Le patron relaxé
Le 26 février 2013, un ouvrier du chantier de la station de pompage de la Jamaïque à Saint-Denis, était tombé au fond d’une cuve. La chute de six mètres l’avait grièvement blessé.
 
Poursuivi pour blessures involontaires par négligence, le gérant de la société STIR OI a été relaxé hier par le tribunal correctionnel de Saint-Denis, selon la presse locale.
 
Une dalle de contre-plaqué aurait été mal fixée sur le trou, une imprudence de l’ouvrier car l’employeur aurait donné des consignes pour que les employés ne déplacent pas la plaque. De plus, les témoignages étaient "imprécis", selon la défense.
 
Samedi 9 Juillet 2016 - 09:21
Lu 1190 fois




1.Posté par lolo le 09/07/2016 18:21 (depuis mobile)
C est une grosse entreprises? Ben vola.

2.Posté par fruits et légumes le 10/07/2016 10:36
ce n'est pas possible !!! incompétence du tribunal, aucune connaissance du code du travail, les consignes sont insuffisantes : obligation de résultats messieurs les juges : résultats !!!

3.Posté par Loo le 10/07/2016 21:40 (depuis mobile)
Peut être est il franc maçon le patron ceci expliquerait cela

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales