Social

Christine Boutin : "Il n'y aura plus d'expulsions"

La fin de la trêve hivernale en métropole signe la reprise des expulsions pour les locataires dans l’incapacité de payer leur loyer. La ministre du Logement, Christine Boutin, a cependant annoncé que les locataires de bonne foi incapables de payer leurs loyers pourront désormais rester dans leur habitation, le temps de trouver une solution de relogement.


Logo de la fondation
Logo de la fondation
A la Réunion, le manque d’emploi est pour les spécialistes la première cause de pauvreté. Et celle-ci semble augmenter au regard du nombre grimpant de SDF et de personnes qui se rendent dans les banques alimentaires ou les associations d’aide et de soutien.

L’annonce faite par Christine Boutin pourrait permettre ici, comme en métropole, d’éviter nombre expulsion.  "Tout cela est encadré par ma loi sur le logement qui exige la mise en place, dans chaque département, d’une commission de prévention des expulsions", explique la ministre dans un entretien accordé au Parisien/Aujourd’hui en France.

Il s’agit donc de trouver une solution de relogement viable avant d’expulser toute personnes n’ayant plus la possibilité d’honorer le paiement de son loyer. Tous les préfets ont ainsi été sollicités pour être vigilant et ne pas faire appel à la force publique en cas d’expulsion.

Toutefois, en métropole, les associations sont sceptiques quant à l’annonce de Christine Boutin. Selon eux, une circulaire envoyée par François Fillon l’année dernière n’a pas eu grand effet sur l’intervention des forces de l’ordre.  Les associations attendent donc de voir si cette annonce n’est pas juste faite pour calmer la grogne des associations qui ont appelé à manifester dimanche...
Vendredi 13 Mars 2009 - 06:42
Melanie Roddier
Lu 499 fois




1.Posté par darkalliance le 13/03/2009 08:12
Il n'y aura plus de locations et les promoteurs iront pointer à l'ANPE.

2.Posté par Grachus le 13/03/2009 09:07
Ils sont vraiment mauvais... N'importe quel étudiant de 3ème année de droit lui aurait dit que toutes les tentatives historiques du législateur de donner un droit du locataire qui excèderait d'autant ceux du propriétaire (notamment celui de disposer de son bien) se sont toujours soldés par un échec, voire une aggravation de la situation des plus démunis. Comment voulez-vous que les investisseurs mettent leurs billes dans des biens où ils risquent de se retrouver avec un mauvais payeur qu'ils ne pourront pas expulser ? Comment voulez-vous qu'ils louent leurs biens à un public défavorisé, ou même de classe moyenne, s'il court le risque de ne pouvoir le déloger ?
Le propriétaire a un bien, le locataire un contrat. Si ce dernier ne le respecte pas, ce n'est pas de la faute du propriétaire. Si les pouvoirs publics n'offrent aucune solution crédible au problème du logement, non plus. On fait supporter au propriétaire la responsabilité de l'incurie des pouvoirs publics. Vous êtes propriétaire d'un bien locatif que vous voulez valoriser ? Et bien vous serez centre d'accueil d'urgence ! Et vous ne recevrez aucun loyer, ni indemnisation pour cela ! Cà coutera moins cher à l'Etat que de reloger à l'hotel les personnes en situation précaire ! C'est une honte...
Et là, je ne parle que des locataires de bonne foi. Bonjour les squatteurs qui arrêteront sciemment de payer, organiseront leur propre insolvabilité, qui seront protégés, elle l'a dit dans le Parisien hier : "Mon objectif est clair : personne ne doit se retrouver à la rue à la suite d'une expulsion. Mauvaise foi ou pas, ils auront droit au moins à une solution d'hébergement."

Pour achever définitivement le BTP, on pouvait pas faire mieux ! Bravo !

3.Posté par franck974 le 13/03/2009 09:59
suis entièrement d'accord avec les deux posts 1 et 2
les propriétaires ne voudront plus louer dans ce cas
trop risqué...

4.Posté par Cambronne le 13/03/2009 09:04

1. Posté par darkalliance le 13/03/2009 08:12
Il n'y aura plus de locations et les promoteurs iront pointer à l'ANPE.


Quand je vous dit que ce pays devient à l'image de l'ex URSS ,Ils inventent chaque jour des lois pour toujours plus de social plutôt que de faire des lois de créativité d'entreprises

5.Posté par Jean Pierre Chottin le 13/03/2009 12:06
Il n'y a plus aucune limite à la démagogie. En France la démocratie a atteint ses limites avec des élus dont le seul souci est d'être réélus (il faut dire que la soupe est bonne et n'a rien à voir avec le bénévolat). Il faut plaire, plaire à tout prix alors qu'importe si la mesure est inapplicable ou profondément injuste. Il faut répondre aux critères du politiquement correct.
Là on est en plein dedans car selon les bien pensants un proprio est forcément un sans coeur qui ne pense qu'au fric et un locataire un doux enfant de Marie. La prochaine étape est certainement d'obliger les propriétaires à louer même si, conséquence de cette loi, ils ne le veulent plus.

6.Posté par Falbala le 13/03/2009 15:27
Le combat pour la vie ... !
Plus de combat...plus de vie !
La France est un pays agonisant.
Sauve qui peut !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales