Economie

Chômage: 136 220 demandeurs d’emploi à La Réunion fin décembre 2015


Chômage: 136 220 demandeurs d’emploi à La Réunion fin décembre 2015
La Dieccte et la direction régionale de Pôle emploi publient les chiffres du chômage pour la fin décembre 2015. A La Réunion, ils sont 136 220 demandeurs d’emploi en catégorie A. Leur nombre augmente d’1,2% sur un an mais aussi par rapport au mois précédent. En revanche, ramené au trois dernier mois, il recule de 0,4 %. 

En France (Dom y compris), le nombre de chômeurs de catégorie A augmente également de 0,4 % sur un mois, d' 1% sur trois mois pour atteindre 2,3% sur l’année.

Légère embellie pour les jeunes

Le nombre de demandeurs d’emploi recule légèrement à la fin décembre 2015 pour les moins de 25 ans. Une baisse de 0,4 % pour le mois dernier, et de 10,3 % sur l’année. Des résultats encourageants imputables aux différentes mesures prises pour lutter contre le chômage des jeunes. 

Pour les 25-49 ans le  nombre de demandeurs augmente d' 1,4% en décembre 2015 et de 0,5% sur les trois derniers mois et sur un an. Il augmente également pour les plus de 50 ans de 1,6 % pour le mois dernier.  

Au total, toutes catégories confondues le nombre de demandeurs d’emploi est de 160 810 fin décembre 2015 à La Réunion. Ce nombre augmente de 2 % soit 3 200 personnes de plus  sur un mois, de 0,3 % sur trois mois et de 2,9 % sur un an.

En France (Dom compris), ce nombre augmente de 0,6 % sur un mois, de 0,9 % sur trois mois et de 4,8 % sur un an.
Jeudi 28 Janvier 2016 - 08:01
Lu 1440 fois




1.Posté par quentin le 28/01/2016 12:49
ll faut savoir que dans les quartiers, il y a des besoins non pourvus car on manque de commerces de proximité : par exemple, dans le quartier du Moufia (et dans d’autres) on aurait bien besoin d’un artisan boulanger pâtissier qui fabrique lui-même ses produits avec des produits excellents, des pains de farines variées, des pâtisseries fines, on aurait besoin également de commerces de fruits et légumes pays de préférence bio sans pesticides ni engrais chimiques, à des prix raisonnables, un bon coiffeur compétent et professionnel, de bons dentistes, une librairie papeterie, et puis on manque de spécialistes médicaux en particulier des ophtalmologues compétents (il faut des mois pour obtenir un rendez-vous chez un médecin spécialiste des yeux réputé et compétent ce qui pose de gros problèmes pour se soigner en cas d’urgence), ce qui à la longue va poser d’énormes problèmes à la population car à plus ou moins long terme par exemple avec l’âge on est plus ou moins touchés, un jour ou l’autre par la cataracte. Donc il y a dans ces quartiers des emplois à créer car il y a une demande. Ensuite, il faut savoir que dans certaines zones en métropole, on manque de médecins et certaines communes sont obligées de faire appel à des médecins retraités (comme dans le Loiret), les médecins qui partent en retraite dans les zones rurales n’arrivent pas à trouver de jeunes médecins pour prendre la relève, ce qui pose de gros problèmes pour soigner les habitants et pourtant les communes déploient le tapis rouge pour accueillir les médecins (proposition d ‘un bon logement, etc....), on manque aussi d’enseignants remplaçants, de professeurs de français et de maths, etc..... tout ceci pour dire que certes c’est un problème le chômage , mais un demandeur d’emploi en bonne santé, courageux, ambitieux, qui a de solides études et une très bonne formation professionnelle (par exemple en médecine et dans toutes professions) peut toujours arriver, tôt ou tard, à s’en sortir car il y a des secteurs d’activité qui recrutent du fait il y a des besoins, mais il faut quand même rappeler que la bonne réputation d’un bon professionnel, (quelle que soit sa profession) se fait rapidement de bouche à oreille.

2.Posté par jean jouhis le 28/01/2016 12:58
C est stable
en bonne voie

si la moitié des chomeurs "cherchaient" ca irait mieux

mais non, c si bien la vie comme ca

3.Posté par Grangaga le 28/01/2016 13:28
Kazimodo la v'ni la Rényion po sèrr' lo viss' bann' l'antropriz', konm' lé nouvo z'élu de drwatt'.....a parr' Bertran.....la di zott' y anboss' pa.......po foutt' lo gouvèrn'man dan la mèrd'......
Cé po bann' domounn' là nou vott' é nou travay'.......kour' déyièr' zot' z'anfan va manz' kari papay'..

4.Posté par Moi, Chef d'Entreprise... le 28/01/2016 14:15
Je n'embaucherai jamais, JAMAIS !

Ce n'est pas une question de salaire...

Et même si c'est gratuit, je n'embauche pas !

Pourquoi ?

- le Droit du Travail est devenu complètement incompréhensible, même pour les spécialistes !!!

- les contraintes réglementaires sont insupportables; si vous embauchez une personne, il vous en faut pratiquement une autre pour ne vous occuper de lui, pour la paperasse, les comptes, les salaires...

- les responsabilités; un patron est TOUJOURS responsable ET coupable;

- si vous embauchez quelqu'un, vous êtes marié quasiment à vie avec lui, même s'il est nul, il est très difficile de vous en débarrasser, sauf à payer des fortunes qui vous mettront sur la paille !

- les multiples tracasseries administratives; vous ne serez JAMAIS en règle, c'est impossible;

- la montagne de paperasse incroyable; c'est Kafka...

Même s'il y a beaucoup de boulot, je préfère sous-traiter.

Je préfère même refuser le boulot, ça me coûtera moins cher !!!


Je suis prêt à payer un collaborateur 2 ou 3 fois plus qu'un salaire normal, à condition que je n'ai plus ces contraintes. Tout le monde y gagnerait, y compris et surtout les salariés et les chomeurs, mais voilà, c'est interdit !!!

5.Posté par Phoénix974 le 28/01/2016 15:11
Il faut bien que les embauches de complaisance post électorales prennent fin!!De toute façon ici le chiffre du chômage tangue à chq grande période électorale...Celui-ci baisse avant et pendant les campagnes politiques...et puis remontent plus tard lorsque les dés ont été jetés!!

6.Posté par Eno2016 le 28/01/2016 17:34
C'est triste et regrettable ce taux de chômage qui perdure chez nous ...
De quoi vivent des personnes sans rien ?
Le cœur est gros ...

7.Posté par Tanguy le 28/01/2016 17:42
136000 / 800000 çà fait du 17 % comparé à la Métropole le taux est presque le double,...!!!!!!!

8.Posté par laverdure le 28/01/2016 23:24
ce n'est pas rapport à 800 000 réunionnais qu'il faut ramener le nombre de demandeurs d'emplois (160 810 et non 136 000), mais à la population active.

il n'est pas étonnant que les services de l'Etat ne communique pas ce ratio...vu la honte que cela leur infligerait.

Pour l'insee, en 2012, la population active était de 553 312 personnes. 160 810 / 553 312 = 29%..et si l'on compare les demandeurs d'emplois à ceux qui ont un emploi, les demandeurs d'emplois représentent 40% des travailleurs.. alors est il temps de partager la surrém? la réponse est évidente..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales