Santé

Chik : 6 nouveaux cas confirmés et un probable

L'ARS publie les derniers chiffres concernant l'épidémie de chikunguya et de dengue dans le département. Six nouveaux cas de chik et un cas probable ont été recensés depuis le 12 mai ce qui fait au total 67 cas confirmés et 23 cas probables autochtones depuis le début de l'épidémie. L'Ouest est toujours la zone de l'île la plus touchée. Voici le communiqué de l'ARS.


Chik : 6 nouveaux cas confirmés et un probable
Chikungunya :
 
Depuis le 12 mai 2010, 6 cas supplémentaires autochtones ont été confirmés et 1 nouveau cas probable. Parmi les nouveaux cas confirmés, 5 sont domiciliés sur la commune de Saint-Paul (dont 1 à la Saline, 1 à St Gilles-les-Bains, 1 à Grand Fond, 2 à Plateau Caillou) et 1 à Salazie.  
Le bilan épidémiologique au 18 mai 2010 à 12 heures s’élève à :
- 67 cas confirmés autochtones (dont 56 sur la commune de Saint-Paul et 11 cas répartis sur le reste de l'île : Salazie (4), Les Avirons (2),  l’Etang-Salé (1), Saint-Benoît (1), Le Port (1) et 2 touristes métropolitains).
- 23 cas probables autochtones
- 1 cas probable importé d’Indonésie
 
Le foyer de transmission principal se situe toujours sur le secteur de Plateau Caillou avec 26 cas confirmés et 8 cas probables.
 
Dengue :
 
Depuis le début de l’année 2010, ont été détectés :
- 2 cas confirmés autochtones (dont une personne résidant au Port, n’ayant pas nécessité d’hospitalisation et une personne domiciliée à Saint-Pierre ayant nécessité une hospitalisation)
- 9 cas confirmés importés
 
Mesures de prévention

Le chikungunya et la dengue sont des maladies transmises par le même moustique à La Réunion. Afin d’empêcher la propagation de ces virus dans l’île, une surveillance épidémiologique renforcée et des mesures de Lutte Anti-Vectorielle (LAV) sont mises en place systématiquement autour de tous les cas identifiés.

Par ailleurs, pour lutter contre les moustiques, les actions d’information de la population se poursuivent dans l’île. Ainsi, en partenariat avec l’Agence de Santé Océan Indien, la commune de Saint-Paul et les associations des hauts de l’ouest organisent une opération baptisée "Chik une caravane" le 22 mai 2010. Durant cette journée, deux caravanes sillonneront différents quartiers des hauts de l’ouest
pour rappeler les bons gestes à adopter (élimination des eaux stagnantes …) et l’importance des mesures de protection individuelle (répulsifs, vêtements couvrants…).
Jeudi 20 Mai 2010 - 16:14
Lu 1667 fois




1.Posté par rougail le 20/05/2010 16:36
bravo Huguette .......et Franco il dit quoi ????????????

2.Posté par Bénard Etienne le 20/05/2010 17:19
ça y est une nouvelle pub pour faire fuir le touriste à la réunion,je trouve ça DEPLORABLE.prenons exemple sur l'ile Maurice la-bas il est strictement interdis de parler du chik,une Dame réunionnaise en vacance à maurice en a subi les conséquences, elle était dans un taxi quand Elle s'est mise à parler du chik le taximan a freiné d'un coup et la mis par terre,et vous savez pourquoi?la-bas les gens travaillent pour avoir leurs pains,ce ne son pas des pleurnichards,aucune aide de l'état.je suis GUIDE TOURISTIQUE INDEPENDANTdans l'ile et croyez moi j'ai du mal a joindre les deux bouts en fin de mois.s v p ne recommencez pas comme la dernière fois à repasser des images à tout bout de champ,des gens en train de mourir sur des brancards,laissez nous travailler en paix.partout dans le monde il y a des maladies,et bien plus grave.il suffit de prendre ses précautions.MERCI POUR NOUS.

3.Posté par lustucru le 20/05/2010 19:05
Chez nous c'est à Saint Pierre qu'il est strictement interdit de parler du chik.
Etonnant quand même.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales