Société

Chemin détruit par la pluie à Bellemène St-Paul : L'ultimatum lancé à la mairie

Il y a un an, l'Association pour le développement de Saint-Paul prenait à coeur le cas de la famille Thazar. Comme à chaque épisode pluvieux important, cette famille est confrontée au ravinement de son unique accès à la route principale. Un an plus tard, l'impatience atteint ses limites.


Chemin détruit par la pluie à Bellemène St-Paul : L'ultimatum lancé à la mairie
Le chemin Morel à Bellemène Saint-Paul mène en contre-bas à la famille Thazar, presque coupée du monde par une épaisse végétation. Mais la tranquillité des lieux n'arrive plus à cacher l'impatience de la famille. Depuis des années, leur chemin de terre est raviné à chaque pluie importante.

Si les plus jeunes se défont facilement de l'obstacle fait de cailloux et de trous béants, les grand-parents, eux, éprouvent toutes les peines du monde à quitter cet enclavement. L'un d'entre eux nécessite d'ailleurs une médicalisation continue. L'accès aux cases sous tôles demande bien vingt minutes de marche depuis le chemin en béton qui s'est arrêté 1km plus haut.

Le petit chemin "casse-cassé" comme le dit si bien Jean-Hugues Thazar doit être rendu plus accessible, "nous ne pouvons plus attendre. Quelqu'un ici peut à tout moment avoir besoin d'un médecin et voyez-vous même : le chemin est impraticable". Ses parents : Stephen et Marie-Claire Thazar, respectivement 84 et 73 ans, n'ont connu que ce terrain retiré de la route principale. "Nous vivons ici depuis cinq générations".

Le propriétaire du chemin donne son accord

Problème soulevé il y a un an : le long chemin d'un peu moins de 1km qui mène jusqu'aux habitations n'est pas la propriété de la famille Thazar. Ce souci a été levé récemment. Dans un courrier adressé à la famille Thazar et à l'Association pour le développement de Saint-Paul, Monsieur Payet* accorde le droit à la famille Thazar d'aménager le chemin raviné.

"Vous m'indiquez que cette piste subit à chaque saison des pluies d'importantes dégradations et qu'elle est de ce fait rendue très difficilement carrossable. Vous avez sollicité mon accord pour que la dite piste puisse faire l'objet de travaux de nature à la rendre praticable en toutes circonstances. Je porte à votre connaissance que je vous donne mon accord pour que des travaux de viabilisation (écoulement des eaux pluviales, revêtement) soient réalisés sur l'emprise existante du chemin qui traverse ma parcelle".

Devant cette avancée notoire, Dominique Romély, président de l'Association pour le développement de Saint-Paul, demande à son tour à la mairie qu'elle vienne en aide à cette famille avec peu de moyens.

L'éternel problème du bétonnage de chemins privés par une collectivité

"Depuis bientôt un an, rien n’a encore été fait pour trouver une solution. Je viens d’apprendre que l’équipe de l’urbanisme de la commune est passée les voir (la famille Thazar, ndlr) récemment. Par rapport à cette situation, un des membres de la famille m’a fait savoir qu’il donne encore un délai de trois mois à la mairie ou sinon il sera dans l’obligation de mener une action. Dans mon courrier,  je demande à madame Huguette Bello de nous recevoir en personne" réitère Dominique Romély, également ancien candidat aux cantonales.

Les membres de la famille et le président d'association gardent tout de même à l'esprit que l'argument de la mairie qui veut qu'aucun bétonnage sur un chemin privé par la collectivité ne peut se faire, croient malgré tout à une aide de la municipalité. Les discussions se poursuivent.

*nom d'emprunt

Chemin détruit par la pluie à Bellemène St-Paul : L'ultimatum lancé à la mairie
Jeudi 16 Février 2012 - 07:35
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1534 fois




1.Posté par noe2012 le 16/02/2012 06:39
Saint Paul a tj des problèmes avec ses chemins des hauts .....
Il y avait le scandale des "routes bétonnées" et maintenant des routes abimées ... ça ne finira jamais ce roman ?

2.Posté par Kurt Mébonne le 16/02/2012 07:49
" Duralex, Sed lex ", la loi est dure mais c'est la loi. Je ne vois pas pourquoi les contribuables participeraient à la construction d'un chemin privé ! d'autant qu'une fois le chemin bétonné, le prix des parcelles limitrophes va exploser.Qu'ils organisent une tombola, un loto ou une kermesse.....

3.Posté par polo974 le 16/02/2012 10:37
Ont-ils seulement eu un permis de construire?

Si oui, ont-ils réfléchi au problème d'accès?

Il y a au moins un "non" en réponse à ces 2 questions...

Est-ce que les Mafatais demandent une 4 voies pour allez faire les courses ? ? ?

4.Posté par cimendef le 16/02/2012 12:34
Super!!! l'argent des contribuables pour bétonner un chemin privé et c'est tout bénèf pour le propriétaire du foncier, pas étonnant qu'il donne son accord pour la réalisation de cette voie. Il pourra ainsi désenclaver sa parcelle aux frais des contribuables.

5.Posté par assume le 17/02/2012 20:14
soyons sérieux comment une maire peut rester indifférente devant les soucis de deux personnes âgées de sa commune... madame bello reagit un peut s.v.p. rouvre tes yeux..ne méprise pas ta population
un citoyen de st- Paul en colère.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales