Social

Charte pour l’emploi local : il est urgent d’agir

Le collectif Nou Lé Kapab est parti à la rencontre du directeur de Pôle Emploi, Jean-Luc Minatchy, afin de converser et échanger autour de la charte pour l'emploi local. Voici leur communiqué à l'issue de cette rencontre.


Charte pour l’emploi local : il est urgent d’agir

"Ce mardi 16 septembre 2014, une délégation de Nou Lé Kapab (AJFER) a décidé de rencontrer le directeur du Pôle Emploi Réunion/Mayotte, Jean-Luc Minatchy, afin d'échanger sur la situation du Pôle Emploi et plus particulièrement de la mise en place de la “Charte pour l’emploi local”.

 

En effet, un mois après la venue de François Hollande, les mesures annoncées se font toujours attendre, alors que la situation économique et sociale impose d’agir sans délais. Lors de sa séquence sur la régionalisation de l'emploi à Saint-Joseph, le chef de l'Etat avait annoncé être "favorable à une charte de l'emploi local”.  

 

Cette proposition avancée par le Pôle Emploi et approuvée par le Chef de l’Etat, doit être impulsée par la population et les acteurs concernés. Pour Nou Lé Kapab (AJFER), il y a  nécessité à mettre en place rapidement cette “Charte pour l’emploi local”, car celle-ci devrait inciter les entreprises à déposer leurs offres au Pôle Emploi. Cette “Charte pour l’emploi local” est une première étape, pour permettre aux personnes de La Réunion et aux Réunionnais(e)s d’accéder à l’emploi de manière juste et équitable. 

 

Le Pôle emploi prévoit de consulter l’ensemble des acteurs (collectivités, États, entreprises,  syndicats…) pour inciter les employeurs privés et publics à déposer leurs offres au Pôle Emploi. Cette consultation doit être lancée au plus vite, car elle pourrait être un tremplin vers des actions plus larges en faveur de l’emploi à La Réunion. 

 

Nou Lé Kapab (AJFER) propose, depuis sa création en 2009, des mesures permettant aux personnes de La Réunion et aux Réunionnais(e)s d’accéder aux emplois disponibles à La Réunion. Parmi ces propositions : 

 

Transparence sur les emplois disponibles dans le secteur public et privé. 

Délivrer par le Pôle Emploi une “attestation d’absence de compétence locale” avant d’embaucher à l’extérieur. 

Répertorier les Réunionnais(e)s partout dans le monde afin de pouvoir les informer des postes disponibles à La Réunion, correspondant à leur profil.

Dresser les besoins en emplois sur plusieurs années afin d’adapter les formations et les nombre de places aux concours en fonction des besoins réels de l’île.

Supprimer l'expérience dans les offres d'emploi pour valoriser la période d'essai.

Pérenniser les emplois précaires et les contrats de courtes durée en investissant dans des filières d'avenir tels que les NTIC, les énergies renouvelables, l'aide à la personne, la petite enfance, … 

 

Chaque jour, de plus en plus de personnes manifestent pour avoir un emploi. La situation devient de plus en plus tendue, dans un contexte économique et social qui ne cesse de se dégrader. Il est urgent d’agir.

 

Nou Lé Kapab (AJFER) présentera au Pôle emploi et à l’ensemble des acteurs concernés ses propositions pour la Priorité à l’embauche des personnes de La Réunion et des Réunionnais(e)s, dans le cadre de cette “Charte pour l’emploi local”. 

 

Nou Lé Kapab (AJFER) accompagnera cette Charte pour qu’elle soit réalisée au plus vite et mise en application le plus tôt possible afin de garantir une meilleure égalité des chances face à l’emploi."

 

Pour Nou Lé Kapab (AJFER) 

Gilles LEPERLIER

Président 

Mardi 16 Septembre 2014 - 18:30
Lu 904 fois




1.Posté par Raleur le 16/09/2014 20:22
Minatchy recherche des coupeurs de cannes desesperement . "Nou lé Kapab" de leur fournir de la maiin d'oeuvre....
Serieux pitoyable, on aura tout vu

2.Posté par David Asmodee le 17/09/2014 10:24
Arrêtez de déconner, les gars. A l'époque où j'embauchais encore, j'avais communiqué une offre d'emploi à Pôle Emploi. J'ai reçu....un gars sur 120000 chômeurs. Les autres ne se sont pas présentés.

Allé mange brède.

3.Posté par mbp le 17/09/2014 12:04
oui a la preference locale a la condition que plus aucun reunionnais ne se rende en metropole pour le travail que les emplois de la metropole soient reserves aux metropolitains et par la meme occasion refusons tout argent qui vient de l ue et de la metropole allons un peu de courage

4.Posté par austrodoudou le 17/09/2014 12:19
nous lé (JUSTE) kapab .... de pleurer et de gémir sur leur pôvre sort, les leperlier et consort. Tout à fait d'accord avec le post 3.

5.Posté par Bobby le 18/09/2014 08:00
Il est fondamental de poser effectivement la problématique de l'emploi à la Réunion même si c'est douloureux, chasser le Zoreil ne peut en tant que tel être une politique économique ... de plus ce posera la remise en cause des principes fondateurs de notre pays ... par contre remettre en cause un model socio économique issu de la société des planteurs pour ne pas dire ( car ce n'est pas encore politiquement correct un model colonial ) est une urgence absolue, surremunération, octroi de mer, la politique des parcs ( marin et des hauts) ... La Réunion est une ile fabuleuse ... et le Réunionnais un humain à très fort potentiel bénéficiant de nombreux atouts, multiculturalité, haut niveau scolaire, Europe .....

Alors plutot qu'une politique populiste ne répondant à la frustration que par la recherche d'un Pharmarcos qui ne permettra en aucun cas de faire évoluer cette situation , il serait plus intelligent de reconnaitre les bases de notre société ( la colonie) et de faire evoluer la structure et libérer les énergies en valorisant le potentiel humain réunionnais ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales