Politique

Chariot-type : Jego se réjouit de l'arrivée de Leclerc

Le secrétaire d'Etat, Yves Jego, souhaite rassurer la population. Le dossier concernant les prix des grandes surfaces suit son cours. Il notamment rappelé l'intérêt de se tourner vers les marques distributeurs, 30% moins chères que les autres.


Chariot-type : Jego se réjouit de l'arrivée de Leclerc
"Je suis heureux de voir que les médias ont relayé ce que j’avais évoqué il y a quelques temps, à savoir que le choix des marques distributeurs est 30% moins cher que les marques traditionnelles", s’est réjoui Yves Jégo, ajoutant que "l’arrivée de la concurrence à La Réunion (Leclerc) est le seul moyen de faire baisser les prix durablement".
Il a expliqué que c’est un dossier qui suit son cours. Le premier relevé du chariot-type sera publié le 15 octobre.
Et le ministre a l’intention de se rapprocher des producteurs locaux afin que le label produit péi soit étendu et permette une présence plus importante des produits locaux dans les rayons.

Vendredi 26 Septembre 2008 - 12:38
Melanie Roddier
Lu 1215 fois




1.Posté par Trouillomètre au maximum le 26/09/2008 13:38
Moins cher avec Leclerc ?
Certainement pas.
Une des raisons : C'est une franchise, c'est à dire que le franchisé est un local.
Comme le local en question aura envie de gagner le max de pognon, il se contentera de vendre un peu moins cher, mais pas trop tout de même. Faut pas exagérer oh !
Voila : Vous payerez votre yaourt 1 centime moins cher si vous allez dans le commerce en question. C'est tout.
Si le consommateur avait envie d'acheter moins cher, ça se saurait ! Il aurait déjà déserté depuis longtemps les Continents les Jumbo Score pour aller chez les discounteurs.
Le problème, c'est que les discounteurs en question vont être remplacés par Leclerc.
En définitive, ce sera donc une hausse des prix pour les habitués de ces commerces ...
Mais comme je le disais, la majorité des clients Con tinent en ont rien à faire : ils continueront à acheter au plus cher, car l'arzent y mank pa nou ...

2.Posté par Papangue le 26/09/2008 15:16
J'espère que le chariot-type ne sera pas constitué exclusivement de produits premier prix (se serait une injure pour le Réunionnais !). Définition relevé sur Internet :

Produit premier prix

Né de la crise économique, c'est un produit de faible qualité la plupart du temps, dont le packaging est souvent rudimentaire, mais dont le prix est très attractif car il est le plus bas de la catégorie de produits à laquelle il se rattache.
(http://www.e-marketing.fr/xml/Definition-Glossaire/6185/Produit-premier-prix/).

Avec cette politique, c'est la santé des consommateurs qui est mise en jeu. Il suffit pour s'en convaincre de lire la presse : les bonbons lapin

Quant à la baisse des prix, je suis du même avis que l'auteur de l'article précédent. Au delà de la période d'ouverture de ces magasins les prix seront quasiment identiques (à qualité égale) partout.


3.Posté par floc'h patrick le 26/09/2008 17:53
Chariot-type : Jego se réjouit de l'arrivée de Leclerc

Et bien cela nous fait une belle jambe de bois en parlant langue de bois un chèque en bois du ministre détourner les vrais problèmes

Surtout ce qu'il y a d'étrange avec le cas du bon Dr Jeko et de Mr Hyde les prix sont libres, et ce n'est certainement pas avec des annonces genre Merlin l'enchanteur à coup de tonnerre en criant haro sur le baudet pour attirer l'attention d'un public passionné sur la grande distribution qu'il fera tomber la pluie en attendant les prochains cyclones

4.Posté par Phyllie le 27/09/2008 10:43
J’ai l’impression que Monsieur le Secrétaire d’Etat Yves Yego fait fausse route.
Le consommateur n’a pas attendu son arrivée pour savoir que les MDD étaient moins chers que les Marques Nationales.
Enfin, Monsieur le Secrétaire d’Etat, réveillez vos collaborateurs, les produit libres de Carrefours ont été crées dans les années 70.

Cependant au risque de me répéter, la Grande Distribution (GD) négocient leurs MDD aux mêmes tarifs que leurs 1er prix auxquels s’ajoutent un peu de collaboration commerciale.
Ces MDD et 1er prix ne servent qu’à réaliser des économies d’échelles pour l’industriel.
La Marque Nationale supporte l’ensemble des charges de l’industriel.
Si le consommateur suit les conseils de Monsieur Yego, les Marques Nationales perdront encore plus de Part de Marché donc les industriels seront obligés de licencier et de se délocaliser.

Réfléchissons un peu aux conséquences à court, moyen et long terme avant de dire n’importe quoi.
Avec de telles incitations, les industriels devront tous s’installer en Chine pour espérer survivre.
Tient pendant que j’y pense il y a des promotions sur le lait chinois…
Est cela votre vision de l’avenir pour la France ?

La GD française souhaite nous imposer le modèle de distribution anglaise, où les MDD occupent 90% de part de marché, où les Marques nationales ont quasiment disparues; où les prix pratiqué sur les MDD sont identiques à ceux pratiqué sur la Marque en France ; où les marges et les profits sont colossaux. ; Où les industriels sont liés par des contrats uniquement annuels et donc maintenu dans la précarité permanente.
Est-ce là votre vision ?

5.Posté par Phyllie le 27/09/2008 10:55

Je souhaite faire profiter de façon désintéressé de mon expérience les collaborateurs qui conseillent notre Secrétaire d’Etat concernant le pouvoir d’achat :

Faisons simple Messieurs les technocrates, afin de favoriser le pouvoir d’achat conseillez aux français de sauter le repas du soir. Ils vont économiser facilement 33 % de pouvoir d’achat.

Pour compenser la perte de TVA pour l'état, que cette mesure engendrera conseillez à vos ministres de rétablir la gabelle.
Un autre conseil, rétablissez le principe de la « Ferme » qui vous avancera l’argent des diverses taxes, charge aux fermiers généraux de se rémunérer sur le peuple.
Avec la trésorerie d’avance ainsi générée vous pourrez placer l’argent et pour une fois faire du profit.
Vous pourrez même dégraisser le mammouth à Bercy.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales