Economie

Chantiers NRL: Un autre groupement de transporteurs veut partager le gâteau


Jean Bernard Caroupaye et les transporteurs de la FNTR avaient bloqué les différents sites de la NRL mardi
Jean Bernard Caroupaye et les transporteurs de la FNTR avaient bloqué les différents sites de la NRL mardi
Le partage du marché du chantier de la nouvelle route du littoral pose encore problème.

Après les blocages opérés mardi dernier par les transporteurs affiliés aux groupements Transrun (Jean-Bernard Caroupaye) et Transmat (Michel Allamèle), c'est au tour de la coopérative CTTR de hausser le ton.

Son représentant, Johny Arnachellum, qui s'exprime sous la casquette de président de l'Unostra (Union Nationale des Organisations Syndicales des Transporteurs Routiers Automobiles) annonce être entré en grève illimitée ce jeudi 5 février.

Sa fédération est rejointe par deux autres syndicats professionnels du transport de marchandises, à savoir la FT2R (Fédération de transporteurs routiers réunionnais) et le SRTT (le syndicat réunionnais de transporteurs et terrassiers).

Le motif de cette nouvelle grogne entre transporteurs arrive après que des "arbitrages" réalisés par le groupement GTOI/SBTPC/VINCI aient "profité à un seul groupement de transporteurs, celui de M. Jean Bernard Caroupaye", déplore Johnny Arnachellum.

En début de semaine, ce dernier avait été accusé par le président de la FNTR d'avoir coupé la route à dix professionnels engagés sur la plateforme de préfabrication de la Butte au Port, en pratiquant une grille tarifaire anormalement basse. Soit 420 euros à la journée au lieu des 550 euros que prévoyait la charte des bonnes pratiques signée par tous les acteurs.

"La décision prise hier par le groupement GTOI/SBTPC/VINCI de faire arrêter les camions de la coopérative CTTR à la Butte du Port, qui bénéficiaient par ailleurs d'un bon de commande, nous amène à déposer un préavis de grève qui prend effet ce jeudi 5 février pour une durée illimitée", signale Johny Arnachellum.

Une conciliation va être tentée cet après-midi auprès du groupement GTOI/SBTPC/VINCI afin de permettre la réintégration des transporteurs "victimes" avant la mise à l'ordre du jour de ce dysfonctionnement au prochain comité de pilotage de la NRL obtenu hier auprès de la Région.
Jeudi 5 Février 2015 - 13:14
Lu 1818 fois




1.Posté par Titi or not Titi le 05/02/2015 13:42
Il y a du Caviar a la Reunion !?!

Il y a Combien de Syndicats du Transport !?!

il y a t'il un Maçon pour construire ce Pont !?!

Heureusement que la reunion est loin des pays de l'Est
car sinon il y aurait des chauffeurs poids lourd polonais !!!

2.Posté par Abdel-Aziz le 05/02/2015 13:54
C'est pas mon problème moi ce qui m’intéresse c'est que la nouvelle route soit livrée ne temps et en heure

3.Posté par Boomerang le 05/02/2015 14:10
Sur la photo les "abdos Dodo" nana.....

Trêve de plaisanterie, le gateau lé bon comment donc pour bataille comme ça?

"Moins mi veut, donne un bout, un plus gros, la pas assez, met enkor sinon mi barre semin"......

Je propose un duel à coups de camion......pour les départager.

4.Posté par champagneul le 05/02/2015 14:13
Comment un chantier d'une telle envergure portant des effets directs et influents sur l'activité économique de notre île peut-il être freiné par ces petits groupes de transporteurs ?

5.Posté par melanine le 05/02/2015 14:13
Les Réunionnais réclament de toute urgence cette nouvelle route du littoral

6.Posté par Raleur le 05/02/2015 14:53
Regardez moi ce panier de Crabes.
moi aussi mi veu

7.Posté par vive la NRL le 05/02/2015 15:46
Vive la nouvelle route du littoral

8.Posté par pat le 05/02/2015 15:47
Didier Robert continuez à lutter contre vents et marées pour que cette nouvelle route se construise !

9.Posté par Jim le 05/02/2015 17:50
Sans déconner, il y a combien de syndicats? de représentants des transporteur? Je me demande si les transporteurs eux même arrivent à se retrouver dans ce mic-mac!
Ne peuvent-ils pas créer une seule entité pour défendre tous les transporteurs? On a une réponse à la question quand on voit qui lancent ces mouvements, quelles entreprises s'associe au mouvement en premier. Bien évidement ce sont messieurs qui vont détenir la quasi totalité du marché de transport pour la NRL, c'est à dire ces messieurs Caroupaye et Arnchellum qui eux, quoi qu'il se passe feront travailler 200 de leur camions sur le chantier. Le "petit" transporteur lambda, il ne lui restera les deux yeux pour pleurer et il continuera à galèrer encore et encore face au géants du transport à la Réunion qui cassent les prix. Alors qu'il se fasse la guerre entre eux mais surtout qu'ils arrêtent de venir se plaindre d'avoir du travail.

10.Posté par pipoteur le 06/02/2015 11:18
Qd je vois tous les pro NRL je me demande si y a des gens qui réfléchissent un peu!!
Elle va servir à quoi?????
A engloutir les deniers publics sans aucun doute mais certainement pas régler les problèmes d'embouteillages!! Rien n'est financé pour l'entrée nord de Saint-Denis et sans aménagements conséquents cette route sera un gigantesque embouteillage de la Possession à Saint-Denis!!
On aura le temps de regarder les galets tomber derrière les murs de gabion lol lol
Plus aucun éboulis mortel depuis 8 ans!!!! La route est, sinon sécurisée à 100% ( c'est impossible), largement sûre et en tout cas cela ne justifie pas un investissement de 2,5 milliards (à ceux qui prétendent que non, on en reparle dans 5 ans ;)).


Didier Robert fossoyeur de la Réunion!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales