Politique

Chantal Ambroise : Une Guadeloupéenne sous-préfète de Saint-Paul...


Chantal Ambroise : Une Guadeloupéenne sous-préfète de Saint-Paul...
Chantal Ambroise a pris ses fonctions aujourd'hui à la tête de la sous-préfecture de Saint-Paul. D'origine Guadeloupéenne, la nouvelle sous-préfète de Saint-Paul a déjà occupé ces fonctions à Parthenay, dans les Deux-Sèvres. Pendant plusieurs années, elle a également occupé de hautes fonctions à la préfecture de Guadeloupe, comme secrétaire générale de la sous-préfecture de Pointe-à-Pitre puis comme chef du bureau du cabinet de la préfecture de Guadeloupe.

La fonctionnaire dit avoir accueilli cette nomination avec "fierté et enthousiasme". Selon elle, "c'est un poste où il y a de nombreux enjeux sociaux et économiques", notamment en raison de la présence de la zone portuaire, sur le territoire de la sous-préfecture.

Guadeloupéenne : "Je le ressens comme un atout"

"La particularité de l'arrondissement, c'est qu'il bénéficie d'une très belle façade maritime et l'activité touristique y est particulièrement développée", note-t-elle, sans oublier de dire un mot sur Mafate, un cirque qu'elle qualifie de "vitrine de l'île" auprès des touristes.

Son origine guadeloupéenne, Chantal Ambroise la "ressent comme un atout" pour occuper ces fonctions. La nouvelle sous-préfète de Saint-Paul estime en effet qu'il y a "quelques similitudes" entre la Guadeloupe et la Réunion, en particulier sur les situations économique et sociale.

Il lui reste maintenant à rencontrer les principaux acteurs de la vie politique réunionnaise. Chantal Ambroise connaît déjà ,de réputation, Huguette Bello, la députée-maire de Saint-Paul, dont elle a eu vent du combat contre les violences faites aux femmes.

Une rencontre devrait être organisée prochainement. "Je n'ai pas encore une l'occasion de la rencontrer, mais un rendez-vous est pris et je pense que je la rencontrerai très prochainement", assure la nouvelle sous-préfète de Saint-Paul.

Lundi 10 Septembre 2012 - 16:53
Lilian Cornu
Lu 4302 fois




1.Posté par Royal Bourbon le 10/09/2012 18:12
Comme par hasard elle est guadeloupéenne, tiens comme Victorin Lurel !!Cherchez l'erreur...

2.Posté par le nouvel observateur 974 le 10/09/2012 18:24
A quand un Préfet Guadeloupéen à la Réunion ? Un ministre de l'outre mer Guadeloupéen, une sous-Préfète Guadeloupéenne pour St Paul.
Je remarque que les Antilles Françaises ont la cote dans les hautes instances. Ce qui n'est pas le cas des Mahorais et des Réunionnais !!!
Marie-Luce Penchard, toujours Guadeloupéenne mais encore ministre de l'outre mer dans le précédent gouvernement.
pourquoi autant de Guadeloupéens ? Qu'ont ils de plus que les autres DOM ?

3.Posté par noe le 10/09/2012 18:35
Bienvenue dans notre île intense !

4.Posté par Troll le 10/09/2012 18:45
Une Guadeloupéenne sous-préfète a la Reunion !! Ca va encore tousser chez les les intellos et autre défenseur de l'identité pays !!

5.Posté par ils ont le CRAN le 10/09/2012 19:28
Génial ! un préfet vert fluo et une guadeloupéenne, rien de mieux pour résoudre la crise requins. On est mal barrés chez les surfers...

6.Posté par balade.... le 10/09/2012 22:18
@4...suis ni intello, ni défenseur péi...mais franchement....difficile de ne pas être perplexe....entre le délire de la gestion du carburant....un ministre qui se marre a l assemblée ....qui nomme une guadeloupéenne a La réunion....à chaque annonce, je me demande si ça va passer ou casser ....et jusque la...ça passe!
@ 5....côté crise requin....tjs cette bonne vieille "diviser pour mieux régner".....et tjs pareil...ça fonctionne....!!! Toute cette polémique aurait pu etre évitée en sécurisant un spot, juste un spot, le temps de voir venir, de permettre a chacun de faire son deuil...et d avoir une vision plus objective....et qui plus est...c etait la solution la plus économique....j dis ça , suis ni surfeuse...ni "écolo" avertie...
bref...
et si on aretait de juger son voisin, en galère , comme nous .....et si on réaprenait aux "élus" ce que veut dire fraternité?

7.Posté par Constat alarmant ! le 11/09/2012 12:21
Une sous-préfète antillaise à la Réunion, pourquoi pas ! À partir du moment où elle est à la hauteur des compétences requises pour l'exercice de la fonction, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher une antillaise bien française d'être nommée chez nous et, à dire vrai, je trouve cela tout à fait normal ! En revanche, ce qui me gêne, et c'est là où le bât blesse, pourquoi ce qui est possible dans un sens ne l'est pas dans l'autre? Par exemple, pourquoi ne pas avoir nommé un réunionnais(e) préfet ou sous-préfet aux Antilles... bien sûr, ça n'engage que moi mais à mon humble avis, c'est bien là que se situe le vrai problème, non ?

8.Posté par MIRITOUSEL le 11/09/2012 15:35
Et si on mettait Domota ministre de mon c....?La boucle serait bouclée Non !!!zote i trouve pas zote?

9.Posté par Sarah le 21/10/2012 05:46
Félicitations, Chantal. Tu es reconnue à ta juste valeur. Bons succès dans ta profession, qui semble bien délicate. Sarah

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales