Social

Changer les regards sur l'insertion des handicapés dans la fonction publique

Une convention a été validée en fin de matinée entre le Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) et le Centre de gestion de la Réunion (CDG). L'objectif, améliorer l'insertion de ce public dans les collectivités locales et changer la donne.


Changer les regards sur l'insertion des handicapés dans la fonction publique
Réunis à Pierrefonds ce jeudi matin, les responsables du Centre de gestion de la Réunion et du Fonds pour l'insertion de la fonction publique avaient un objectif commun : changer les regards et donner aux collectivités locales les clés nécessaires au recrutement de personnes handicapées. Car on le sait, les collectivités publiques n'atteignent pas le seuil des 6% de travailleurs handicapés et doivent, chaque année, s'acquitter d'une contribution, dont le montant global en 2010 est de 2,7 millions d'euros. Résultat, le FIPHFP, représenté par son directeur-adjoint Philippe Nicole, et le CDG, présidé par Michel Dennemont, ont signé une convention triennale.

Une convention pour informer, recruter, reclasser et apprendre

"La signature de cette convention vient formaliser notre engagement à œuvrer en direction des personnes porteuses de handicaps", témoignait le responsable du CDG Réunion. "Le Fonds d'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique est un organisme national chargé de recueillir les contributions des employeurs publics qui emploient moins de 6% de travailleurs handicapés. Une mission instaurée par la Loi du 11 février 2005 introduisant également la "priorité de l'emploi ordinaire des personnes handicapées". A ce jour, les collectivités locales qui remplissent cette obligation sont encore trop rares", poursuivait Michel Dennemont ce jeudi.

Premier objectif de ce partenariat, l'information aux employeurs publics à travers des séances types en direction d'élus locaux, des Directeurs généraux des services et des Directeurs des ressources humaines. Des séances qui devraient permettre de recenser au mieux les personnes concernées par ce dispositif même s'il s'agira, en parallèle à ces actions, de réaliser des supports de communication en direction de ces personnels et plus globalement des acteurs "œuvrant dans le domaine d'insertion des personnes", précisait Philippe Nicole.

Second axe d'intervention, le recrutement, un défi à relever en réponse au taux croissant de 2,88% d'emploi moyen de personnes handicapées à la Réunion. Sur ce point, Michel Dennemont évoquait un objectif de 150 recrutements sur les trois prochaines années. Pour ce faire, l'association "Cap Emploi" devrait être jointe au dispositif et ainsi accompagner et intégrer les personnes handicapées.

Autre axe inscrit dans le plan triennal de cette convention, "favoriser le reclassement en qualité de travailleur dit 'bénéficiaire de l'obligation d'emploi', et le maintien dans l'emploi des agents sur des postes adaptés au handicap", précisait le président du CDGFPT Réunion. Le but, maintenir 150 emplois malgré les ennuis de santé ou les accidents de la vie. Pour ce faire, le centre de gestion pourra compter sur son équipe pluridisciplinaire. Les collectivités pourront, par ailleurs, bénéficier d'un accompagnement en la matière à travers des études d'aménagement de poste. Enfin, et il s'agit du dernier axe d'intervention, l'apprentissage sera favorisé. Entendez, le recrutement de 24 apprentis par an sur trois ans, la formation de 24 tuteurs et constituer, enfin, un pôle de compétences sur la formation en alternance.

philippe_nicole___fiphfp.mp3 Philippe Nicole - FIPHFP.mp3  (2.36 Mo)


Jeudi 4 Novembre 2010 - 15:51
Ludovic Robert
Lu 1946 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales