Economie

Chambre de Métiers: Une année 2013 très compliquée pour les artisans

Le président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat s'est prêté à la traditionnelle séance des voeux à la presse ce matin. L'occasion pour Bernard Picardo de faire un point sur une année 2013 difficile et les perspectives de la chambre consulaire pour cette année 2014.


Chambre de Métiers: Une année 2013 très compliquée pour les artisans
L'année 2013 a été une année noire pour l'artisanat à la Réunion. Dans les chiffres, la hausse des radiations a été de +12% par rapport à 2012. "On n'avait pas atteint un tel chiffre depuis une vingtaine d'années", confesse Bernard Picardo. Des résultats à mettre en corrélation avec la "contraction" du nombre d'immatriculation (-5%). "C'est la deuxième année de baisse consécutive des créations d'entreprises mais le tissus artisanal se stabilise autour de 14.500 et le solde (différence entre radiation et création ndlr) de 2013 reste excédentaire de 250 entreprises", souligne-t-il.

"L'année 2013 a été plus dure que 2012", poursuit Bernard Picardo. Une fin d'année marquée par le cyclone Bejisa et qui n'a pas amélioré le sort de certaines entreprises du secteur artisanal. "Nous avons recueilli une quarantaine déclarations de sinistres suite au passage du cyclone. Les vacances des entreprises ont probablement limité les dégâts mais il y en a eu les coupures d'eau et d'électricité pendant plusieurs jours", poursuit Bernard Picardo.

Quid de 2014 ? "Au niveau national, plusieurs chantiers sont ouverts. Si certains sont porteurs d'espoirs, d'autres peuvent être sources de menaces (réforme des régimes d'exonérations des charges sociales ndlr). Dans le contexte de la raréfaction de l'argent public, le resserrement des ressources fiscales de la Chambre de Métiers, auquel s'ajoutent les baisses de nos recettes propres, ne manquera pas de peser sur l'action consulaire", prévient Bernard Picardo.

Un pacte axé sur l'innovation et la compétitivité

Face à une année 2014 moribonde, la Chambre de Métiers mise sur son "pacte" pour un artisanat compétitif, innovant et durable. "Les actions proposées par la Chambre visent à construire une politique d'accompagnement des entreprises sur le thème de l'innovation et de la compétitivité fortement corrélée au développement durable et au numérique", précise-t-il.

Pour être plus efficace dans la réponse des entreprises artisanales sur le terrain de la commande publique, Bernard Picardo souhaite axer le travail de la Chambre sur la coopération artisanale et le regroupement des entreprises. "Un exemple est déjà en marche dans le Sud, des entreprises se sont regroupées pour répondre plus efficacement aux marchés publics", souligne-t-il.

A noter que cette année, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de la Réunion organisera au mois d'octobre la Coirema (Conférence interrégionale des métiers de l'artisanat). "Elle permettra le regroupement de l'ensemble des Chambres ultra-marines pour réfléchir à cette intégration régionale de l'artisanat", explique Bernard Picardo. Les artisans réunionnais doivent lorgner sur les pays de la zone, d'où un meilleur travail de coopération régionale à mener.

"Aujourd'hui, en France, 30% des entreprises artisanales exportent", rappelle Bernard Picardo.
Jeudi 16 Janvier 2014 - 17:52
Lu 552 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales