Blog de Pierrot

Ces secrétaires ou délégués généraux en postures difficiles

Vendredi 3 Juin 2016 - 18:16

L’approche de plusieurs échéances électorales rend quelques personnalités plus que fébriles. Et c’est bien normal à l’approche des assemblée générales qui verront ou pas reconduire leurs présidents.

On sait a quel point ces secrétaires ou délégués généraux sont souvent contraints de défendre leur président plutôt que l’institution qu’ils ont pour mission de représenter ou de défendre, et cela même parfois même au détriment de leurs adhérents.
 
Dans cette petite saga sur laquelle Zinfos va se pencher pendant plusieurs semaines, il y a le cas de Nicolas Weinsberg.

La grève du BTP qui a paralysé toute la Réunion pendant plusieurs jours et qui s’est terminée par un "baissage de pantalon" en règle par le patronat, en a exaspéré plus d’un parmi les adhérents, les petits, les moyens comme les gros.
 
On parle à la fois d’absence de préparation pour ce qui concerne ce dossier sensible des NAO que d’absence d’explication de texte.

Alors que le secrétaire général est là pour préparer les dossiers de fond, analyser les situations et proposer des solutions au conseil d’administration, on parle pour le cas de la FRBTP surtout d’un jeune homme effacé arrivant un peu les mains dans les poches aux réunions et "passant beaucoup de temps dans les restaurants de l’île".
 
Certains entrepreneurs n’hésitent pas aujourd’hui à parler de "ratés ou de manque cruel de vison"  En ces temps "contraints", comme aiment a dire nos décideurs, c’est assez incompréhensible pour eux.
 
Passera-t-il les prochaines échéances… A suivre.

Pour terminer cette première série des secrétaire et délégués généraux nous avons gardé le sujet le plus sucré pour la fin.
 
Zinfos à très souvent eu l’occasion de parler d Arsène Nerbard tellement son actualité judiciaire fut riche. Condamné (avec condamnation au casier judiciaire n°3B), il n'était plus autorisé à occuper certaines fonctions.

Faisant fi de cette injonction, Arsène Nerbard a néanmoins tenté d’obtenir la semaine dernière la signature d’un contrat de travail en tant que Délégué général de la puissante Fédération Hospitalière de La Réunion. Son Président, Jean Claude Fruteau sans doute mal informé, avait donc mis cette question à l’ordre du jour du dernier conseil, provoquant un tollé des différentes administrateurs.
 
La question a donc été reportée à une date ultérieure… sans doute pour calmer le jeu et laisser le temps à Arsène Nerbard d’accepter de prendre enfin sa retraite.
 
Je ne peux m’empécher de faire le rapprochement de cette attitude "folle" comme j’ai pu l’écrire par le passé, de Gérard Ethève qui ne voulait pas quitter Air Austral ou de Paul Martinel qui a tout fait pour se maintenir à la Sicalait et à la Cilam malgré le désaccord des éleveurs et des actionnaires.

Zinfos va suivre ce dossier de très près.

 
Pierrot Dupuy
Lu 2908 fois



1.Posté par GIRONDIN le 03/06/2016 18:32

Didier, LEBRETON et le CRIFOR ont un copain à placer ?

J'imagine le courrier assassin s'il avait commencé un chantier sans roche !!!!


😁

2.Posté par Titi or not Titi le 03/06/2016 19:24


@Girondin 😜😄😄👍

3.Posté par un electeur averti le 04/06/2016 00:25

slt ou est les trois autres commentaires on nous annonce 5 ????

4.Posté par hotipal le 04/06/2016 07:45

que fait le grand manitou de la FHF David Gruson ?

5.Posté par cimendef le 04/06/2016 12:54 (depuis mobile)

Dire que Jean claude fruteau était sans doute mal informé, cela relève au mieux de l''ironie et au pire de la méconnaissance du mode de fonctionnement d''une classe politique en apesanteur. Amis maçons et pas très francs levez vous !

6.Posté par Martine le 09/06/2016 08:34

c'est bien vu Pierrot
hier l'AG de la FRBTP a peté
a lire le quotidien de ce matin, la question du professionnalisme de ce jeune secrétaire générale serait au coeur du problème ...
Bravo Pierrot bravo

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter