Société

Certains optent pour le vote électronique !

Le vote électronique… Il avait été inauguré à l'occasion de l'élection présidentielle en 2007, avec ses premières maladresses. En 2012, 64 communes proposent ce système dont la fiabilité est mise en doute.


Certains optent pour le vote électronique !
Le vote électronique n'est pas encore d'actualité à la Réunion mais dans plusieurs communes de France (64), aujourd'hui, des électeurs glissent leur bulletin par voie numérique. Ils sont, au total, 1 million d'électeurs sur les 44,5 millions à passer par cette voie pour voter.

A en croire certaines municipalités qui ont déjà franchi le pas, les machines peuvent remplacer la main de l'homme sans conteste. Terminées les heures de dépouillement ou encore l'attente des résultats après la fermeture des bureaux de vote, et bonjour aux économies de papier.

D'autres mettent en avant le fait que le système a évolué et ne peut plus être accusé de complication d'usage. Deux boutons, du braille… La simplicité d'utilisation permettrait de satisfaire n'importe quel électeur.

Et en terme de sécurité et de fiabilité? Un ticket de contrôle sort de la machine et doit être signé par les encadrants du bureau de vote. Par ailleurs, à l'instar des urnes, les machines sont fermées à clé.

Pour autant, des journalistes ont déjà évoqué la présence de dysfonctionnements constatés lors des élections de 2007, la machine ne respectant pas intégralement le cahier des charges fixé par le ministère de l'Intérieur.

Inégalité des citoyens face à l'informatique, manque de transparence, impossibilité de contrôle poussé… Des associations et des collectifs se sont déjà créés à travers la France pour dire non à l'utilisation des machines à voter et parce que, après tout, la confiance ça se gagne !

Le vote électronique, un progrès? Seule certitude, s'il a le mérite d'exister, il est encore loin d'avoir remplacé le papier, vérifiable et transparent.
Dimanche 22 Avril 2012 - 11:47
Lu 1317 fois




1.Posté par kamazaki le 22/04/2012 13:49
PROCHAINEMENT LE VOTE AURA LIEU SUR FACEBOOK ON N'AURA MÊME PLUS LA PEINE DE SE DEPLACER.

2.Posté par Democratie liberale le 22/04/2012 13:57
La technologie avance à grand pas ne la freinons pas. Mefions des lobbies des instituts de sondage. Il n'y a plus d'estimation, Les resultats seront quasiment instantanés. Quel bonheur !

3.Posté par Dudule le 22/04/2012 14:02
Ces machines à voter sont une honte pour la démocratie (ou ce qu'il en reste !) ; quand on sait qu'elles sont jugées anticonstitutionnelles par l'Allemagne , qu'elles ont été refusées par l'Irlande les jugeant peu fiables , que la France s'est empressée de les lui racheter , quant au final on découvre que le traitement de ces votes se fait aux US par une "société" américaine à ... Denver , on est en droit de suspecter une fraude volontaire et indétectable .
Suite au matraquage sondagier pour manipuler et influencer l'opinion dans les dernières semaines , il est alors aisé de faire coller les "résultats" aux DEUX SEULS candidats mis en avant par le système - Sarkozy et Hollande . Imposer ces machines c'est finaliser le hold-up de vos votes sur ce qu'il nous reste de démocratie .
http://sos-crise.over-blog.com/article-2012-vers-des-elections-truquees-resultats-electoraux-produits-par-une-societe-us-103486672.html
(que celles et ceux qui ont des doutes fassent quelques recherches , ils seront édifiés et convaincus)

4.Posté par PERROT le 22/04/2012 19:02
Bonjours,

permettez d'apporter une correction à l'article. Les machines à voter ont été (hélas) imposées sans débat la premières à Brest en 2004. Majoritairement, ce sont les machines du fabricant NEDAP qui sont actuellement utilisées en France. Comme le rappelle "Dudule", ces matériels ont été déjà désavoués dans plusieurs pays européens (Irlande, Allemagne, Pays-Bas...) sans que cela perturbe nos représentantEs politiques tant nationaux que locaux. Etonnant non ? Je vous laisse retrouver qui était Ministre de l'Intérieur en 2003 et vous aurez une partie de l'explication. La seconde explication est que les ministres de l'Intérieur successifs n'ont pas souhaités se mettre à dos l'association des maires de France. Quels éluEs locaux qui se sont engagés sur l'acquisition de ces matériels de vote opaques et invérifiables voudraient reconnaître en effet qu'ils/elles ont fait un mauvais investissement.

Bien cordialement,

NB :

Pétition pour le maintien du vote papier
http://www.ordinateurs-de-vote.org/petition/


5.Posté par Pierre le 23/04/2012 20:00
Tous les jours les médias nous parlent de bugs informatiques ou d'attaques de pirates informatiques ; ils touchent les Etats, les Banques, les Entreprises de premier plan et même les centrales nucléaires iraniennes... Comme par hasard, le vote électronique serait la seule application informatique a être à l'abri de ces problèmes ?? C'est une aimable plaisanterie.
Le problème c'est que le secret du vote n'est guère compatible avec le vote électronique. Si on vous déleste de vos économies via l'application Internet de votre banque, vous verrez le préjudice. Si votre voix est détournée frauduleusement ou du fait d'un bug de la machine à voter, comment le verrez vous ?
Non, à mes yeux, il n'a pas le mérite d'exister, car c'est un vrai recul démocratique et pour le reste.... avez vous vu un bilan carbone comparé qui montrerait que les machines électroniques sont meilleures pour l'environnement que le papier recyclé des bulletins ?

6.Posté par Olivier le 24/04/2012 13:29
La seule question à se poser : est ce que dans une démocratie, il est acceptable que les citoyens ne puissent plus vérifier par eux-mêmes et directement la sincérité des scrutins. Si vous pensez que ce n'est pas acceptable, vous êtes contre le vote électronique.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales