Social

Centrale EDF : Les travailleurs étrangers dans le viseur des syndicalistes péi

Ouvriers et syndicalistes font part de leur mécontentement depuis ce matin 9h devant les grilles de la centrale EDF en construction située au Port Est.


 
La Réunion a son plombier polonais, il porte les traits de l'électricien espagnol ou allemand. Aujourd'hui, ce sont des ouvriers étrangers mais faisant partie de la communauté européenne qui sont montrés du doigt. Une réalité que ne découvre pas les syndicalistes réunionnais.

"Cela fait 10 ans que ce projet de construction de centrale est lancé", avise Max Banon, représentant de la CGTR. "Une offre de formations aurait dû démarrer bien en amont, ajoute-t-il. Ne me dites pas qu'un Réunionnais ne pouvait pas être pris comme soudeur ou peintre".

Un manque de prévision

A quelques mètres du rond point qui dessert la zone toujours en chantier, Jean-Pierre Rivière de la CFDT tient à peu près le même discours: "Qu'est-ce qu'on a fait de la compétence prévisionnelle des emplois ?". Son collègue et secrétaire général du BTP cette fois, Daniel Balmann, tient à pacifier le débat. "Il n'est pas question pour nous de mettre en cause les ouvriers eux-mêmes, car ce sont des ouvriers comme nous", même si celui-ci stigmatise les conditions de leur emploi. "Ils nous disent travailler 58 heures par semaine pour toucher 4.000 euros par mois", explique-t-il.

Pour le secrétaire général du BTP à la CFDT, le problème est avant tout la non application de la convention collective appliquée à la Réunion. "Il faut que lorsque vous allez travaillez dans un autre pays, vous respectiez les conditions de celui-ci", argumente-t-il.

Alors que la sono continue à tourner et que la centaine de manifestants fait ralentir, bien malgré elle, la circulation dans les parages, la tenue d'une réunion avec le directeur régional d'EDF est évoquée pour 13h, sans plus de précisions sur le lieu de la rencontre. Les syndicalistes voulaient discuter à 11h30, c'était sans compter le déplacement express du directeur d'EDF qui a été dépêché  sur place.
Mardi 9 Août 2011 - 10:48
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2336 fois




1.Posté par noe le 09/08/2011 11:09
Avec le chômage important dans l'île , certains patrons osent encore embaucher des ouvriers venus d'ailleurs ...il faut leur payer le transport , l'hébergement , les amusements ...ça coûte plus cher qu'embaucher local ....
Sauf si on leur donne un salaire de misère et les faire bosser comme des esclaves ...
Naguère , à la Réunion , on faisait la même chose avec les "comoriens" , on leur donnait un salaire de misère et les parquait dans des cases à plusieurs ! Beaucoup se sont enrichis sur le dos de "ces immigrés"....

2.Posté par Onyx le 09/08/2011 11:39
On dirait que certain découvrent subitement la dure réalité de la concurrence, ce qui ne m'étonne pas, quand on vit dans l'espace "protégé" de la Réunion. Ces travailleurs sont européens, donc dans leurs droits, comme EDF l'est (sous réserve évidemment de respecter le droit du travail, et à ce jour rien ne prouve - à part les ladilafé - que ce ne soit pas le cas). Former des ouvriers parce que le chantier était prévisible ? Vous rêvez !! Au nom de quelle logique d'entreprise, celle-ci devrait investir dans des formations professionnalisantes qui coutent cher en terme d'argent et d'ingénierie, alors qu'ils ont sous la main (en Europe) des ouvriers qualifiés (et très qualifiés apparemment, pas des apprentis).

Ce n'est pas l'entreprise qui est en cause, elle est dans son rôle. Par contre, il faudrait revoir les dispositifs de formation (en adéquation avec l'emploi à la Réunion), la motivation de nos jeunes à se former, la capacité des plus anciens à "se vendre" sur le marché de l'emploi autrement qu'en râlant et en revendiquant, etc... Et surtout, il faudrait commencer à changer la mentalité réunionnaise, qui veut que "tout est dû" parce qu'on est loin de la métropole. Les entreprises et les travailleurs de la métropole sont confrontés à ces mêmes difficultés, en bien pire (pas que sur un chantier, sur tous les fronts - marchés, coût de la main d’œuvre et des matières premières, facilité de circulation en Europe, concurrence loyale et déloyale, etc.). Autrement dit, il faut se bouger pour y arriver, qu'on soit patron ou employé.

Les réunionnais sont restés "à la porte" sur ce coup-là et croyez moi, ce n'est qu'un début. Vous pensez vraiment que les Chinois ont des liens maintenant privilégiés avec la Réunion à cause de notre inestimable volcan et de la douceur de vivre réunionnaise ? S'ils avaient les facilités que donne l'Europe, un bon nombre de "nos" entreprises seraient déjà chinoises. Le temps joue pour eux, et ce n'est qu'un exemple...

Cessons d'être naïfs et dans des discours syndicaux uniquement revendicatifs ou nombrilistes et on aura une (petite) chance de s'en sortir économiquement. A bon entendeur...

3.Posté par joel le 09/08/2011 11:41
préparez bougie et pile, sa sent encore la grève !

4.Posté par Job le 09/08/2011 11:51
Noe encore des conneries. Ne serait-ce pas plutôt la faute d'entreprises réunionnaises qui ne veulent pas payer les ouvriers qualifiés réunionnais à un taux acceptable et non au smig et il est parfaitement compréhensible que ces ouvriers ne veulent pas travailler pour peanuts.

De plus les ouvrier venus d'ailleurs acceptent de travailler 10 heures par jour si nécessaire et ne réclament pas de RTT, de conditions de travail normales (douches, toilettes, etc.).

La CGTR aboie au mauvais arbre une fois de plus, elle a besoin de montrer qu'elle "existe" que le combat soit justifié ou non, quitte même à mettre ses collègues en porte à faux, On est mal barré avec une telle irresponsabilité syndicale qui ferait mieux de défendre ceux qui travaillent peu importe d'où ils viennent..

5.Posté par sgeg le 09/08/2011 11:55
"" 58 heures par semaine et 4000 euros par mois """...que diraient les syndicats si on proposait les mêmes conditions à des ouvriers locaux ?...les 35 heures sont une contrainte très difficile à respecter
pour un chantier...car certains postes de travail "en chemin critique " dictent tout le planning !

6.Posté par ptit crick le 09/08/2011 12:00
j ai pu rencontrer des anciens ayant travailler sur la centrale de bois rouge pour ce meme travaille
cuve tuyauterie soudure cuve haute pression basse pression ou t il
sa fait des années qu une entreprise a decrocher se marcher pourquoi il na pas former ses ouviers au lieu de les mettre au chomage j ai demander rien
sur ce meme chantier il a bien une entreprise que depuis le debut il fait travailler des polonnais bulgare espagnol et autres qu est ce qu il pense se chef d entreprise en faisant croire a ses ouvriers qu il etait sous traitance hors depuis des années il avait acheter cette entreprise

7.Posté par JORI le 09/08/2011 12:44
Je ne comprends pas tous ces syndicalistes qui sont au top sur les lois sur le travail, pourquoi ne créent ils pas des entreprises pour employer nos chers réunionnais. C'est vrai qu'il est beaucoup plus facile de descendre ou faire descendre dans la rue que de gérer une entreprise. Quand ont ils fait leur preuves dans la gestion d'entreprise pour donner des leçons. Y a t il quelqu'un qui peut me donner le nom d'un syndicaliste qui a crée une entreprise et qui y applique les contestations qu'il menait naguère dans la rue?.

8.Posté par Julie le 09/08/2011 13:02
C'est la faute des boites de recrues locales!!!
Il sous-paye la main d’œuvre qualifiée.
Du coup ils prennent des employé mal formés, mais face à leur incompétence et erreur, ils doivent prendre des étrangers...

9.Posté par Saint Josse le 09/08/2011 13:29
Ca y est sur zinfos La chasse est ouverte !

Mais ce coup ci on change de gibier et après la chasse aux français on passe à la chasse aux européens. Oui un seul leitmotiv n’embaucher que des réunionnais de souche. Avec bien sur une souche pas trop profonde sinon on se retrouve en inde en chine en afrique ou pire en France.

Il faut savoir chers chefs d’entreprises que maintenant le seul fait d’être créole remplace toute compétence et que bien sur vous ne trouverez pas mieux sur le territoire national. C’est bien connu ici il n’y a que des Jackson Richardson du travail.

Comme dirait mon Grand pere (enterré aux colimaçons), : je sais pas où on y av mais on y va !
En plus quand je lis que ca n’arriverait pas en corse ou aux antilles excusez du peu comme exemple. Avoir comme ambition de ressembler aux antilles ou à la corse. L’élite de la motivation au travail.
A force d’exclure les francais et de penser qu’il n’y a pas meilleur que les créoles je crois que nous allons nous exclurent nous meme. C’est d’ailleurs ce que cherche les dupuy et autres apprenti sorcier de ce blog tout en sachant que leur racine métropolitaine leur permettra de repouuser en France.

Jean saint josse

10.Posté par lm le 09/08/2011 14:14
excellent commentaire onyx, en adéquation avec mes pensées!!!
de même que, si c'était des travailleurs réunionnais qui devraient travailler 56h ou plus,même pour 4000€ /mois, aucun d'eux ne voudrait le faire, faut être réaliste, dans l'état d'esprit qui traîne en ce moment, ils montraient au créneaux les syndicats pour appeler a la gréve,ils seraient bien capable de demander les 4000€ pour 35h!!!!
quand a joel: je leur souhaites de ne surtout pas s'amuser encore a emm...la population en stoppant l'économie locale, car cette fois ce ne sera pas de la petite manif qui se préparera.....
a bon entendeur......

11.Posté par Ded le 09/08/2011 14:20
Oui, ça fout les boules ...mais il faut savoir ce qu'on veut

:La Réunion, oui ou non fait-elle partie de l'Europe?

La Réunion , oui ou on , bénéficie-t-elle des aides nombreuses et substancielles de l'Europe et les accepte-t-elle?

Si oui, alors La Rénion doit se rendre à l'évidence , l'Europe c'est aussi la libre circulation des travailleurs!
Et si - en admettant que cela soit vrai, il n'y a pas assez de gens compétents sur place- on peut se poser la question suivante:

Que fout la Région , en charge de la formation professionnelle (enfin en principe car lorsqu'on voit son désengagement dans l'éducation professionnelle en LP on peut en douter), que fout la Région qui sait depuis longtemps ( un projet de cette envergre ne sort pas du chapeau du magicien du jour au lendemain, il se passe plusieurs années entre la décision de faire et la réalisation) qu'un tel chantier nécessitera des compétences précises...pourquoi ne met-elle pas en oeuvre les formations nécessaires? Peut-être tout simplement parce qu'il n'y a pas vraiment la volonté tout simplement , peut-être parce que les décideurs de la Région s'en foutent, peut-être parce qe sur place il n'y a pas les compétences, dans les entreprise du BTP en particulie,r pour former les jeunes en apprentissage? ça on le sait déjà lorsqu'on voit le résultat de ce type de formation dans le bâtiment!

Au lieu de s'en prendre à ces ouvriers ( rappelons qu'en Métropole , dans certains pays comme le Canada , l'Australie et autres ,de jeunes Réunionnais font carrière sans qu'ont leur reproche de venir "bouffer le pain" des autochtones) , c'est peut-être sur ce point que les syndicats , prompts à se mobiliser, devraient le faire ...mais c'est vrai qu'on ne les a jamais entendus se prononcer par exemple sur le problème des stages innombrables faits par les lycéens ( main d'oeuvre gratuite) et qui bouffent environ 700 emplois dans les entreprises locales...pourquoi ce silence? Parce que ça arrange les patrons? Pourquoi s'attaquer uniquement à EDF?
Réfléchissons à cela.

12.Posté par Aréquiom le 09/08/2011 17:02
je suis réunionnais, j'ai travailler 11 ans en métropole, depuis mon retour je suis au chômage,
est ce que c'est mon expérience
ou
ils me vois comme un étranger.

13.Posté par Faire travailler plus pour gagner plus le 09/08/2011 17:05
Je propose à EDF et autres patrons-voyous d'aller recruter des enfants et des femmes pour un salaire de quelques euros par jour dans des pays de misère...

14.Posté par blacko le 09/08/2011 17:07
On pourrait avoir des profs compétents pour pas chers, non ? (pas de surrem)
Pareil pour le reste de la fonction pub : faire baisser les couts !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales