Centrafrique : François Hollande appelle au calme



Photo : BFMTV
Photo : BFMTV
Alors que les derniers renforts français sont arrivés à Bangui dimanche, François Hollande a appelé "toutes les parties" en conflit en Centrafrique à "cesser les hostilités".

Le président français "suit avec la plus grande attention les derniers développements" dans le pays, "notamment après la rencontre" entre le chef de l'Etat centrafricain François Bozizé et le président de l'Union Africaine (UA) Thomas Boni Yayi, écrit l'Elysée dans un communiqué.

Mais il a refusé de répondre favorablement à l'appel du président Bozizé, qui lui demandait de "repousser les rebelles sur leurs positions initiales". La France n'est pas là "pour protéger un régime, mais ses ressortissants".

Pour rappel, Le président de la Centrafrique François Bozizé a été critiqué ces derniers mois par l'opposition qui le soupçonnait de vouloir modifier la Constitution afin de briguer un troisième mandat.

Il a promis un gouvernement d'union nationale après le dialogue avec la rébellion du Séléka à Libreville, et affirmé qu'il ne se présenterait pas à sa propre succession en 2016, a annoncé le président de l'Union africaine à l'issue de sa rencontre avec le chef de l'Etat centrafricain.

Le Séléka, qui a repris les armes le 10 décembre, s'est assuré le contrôle de la majeure partie du territoire centrafricain à une vitesse fulgurante et sans rencontrer de véritable résistance.

Durant toute sa progression, la rébellion a affirmé être prête à la négociation. Elle réfutait jusqu'à présent vouloir marcher sur Bangui tout en continuant à conquérir de nouvelles villes. Mais dimanche matin, le Séléka a demandé le départ du président centrafricain François Bozizé et n'excluait plus de prendre Bangui.

Lundi 31 Décembre 2012 - 10:05
S.I
Notez

Lu 838 fois, cliquez sur une des icônes ci-dessous pour partager cet article avec votre communauté



1.Posté par noe le 31/12/2012 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut envoyer des soldats ! nous en avons qui sont au chômage technique depuis quelques jours ...on ne va pas leur donner leur solde à ne rien faire ! Sarko l'aurait fait illico presto !

2.Posté par RJM 974 le 01/01/2013 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si c'est François Hollande qui appelle au calme, ce très grand et magnifique chef d'état, alors le calme sera sans nul doute rétabli. Comment ignorer, fusse au Centrafrique ou en Patagonie, l'appel de cet homme imposant, respecté et adulé par les foules du monde entier (rires enregistrés).

Nouveau commentaire :
Twitter

Recevoir le journal de Zinfos


Zinfos locales

Actu Ile de La Réunion

Mayotte : 292 CUI affectés dans les écoles pour aider à la mise en place des rythmes scolaires

0 Commentaire - 23/10/2014

Psychiatrie : Mayotte et la Réunion mutualisent leurs moyens

0 Commentaire - 23/10/2014

Quand la CAF s’acharne… le tribunal la retoque !

0 Commentaire - 23/10/2014

La Base nautique de l'ouest baptise son nouveau bateau, le Ludic

0 Commentaire - 23/10/2014

"Commerçant" en zamal, gros et détail, balancé par des collégiens (ses clients)

0 Commentaire - 23/10/2014

"Santié Papang", le premier album de la Réunionnaise, Maya Kamaty

0 Commentaire - 23/10/2014

Enfant battue, maman consternée: Une histoire qui finit bien

0 Commentaire - 23/10/2014

Maurice : Une femme violée devant sa fille de un an et demi

0 Commentaire - 23/10/2014

La France redevient le premier producteur mondial de vin

0 Commentaire - 23/10/2014

La fin des coupures d'eau récurrentes au Tampon ?

0 Commentaire - 23/10/2014