Société

Cascade Biberon: Le touriste québécois décédé était chercheur à l'Université Laval


Cascade Biberon: Le touriste québécois décédé était chercheur à l'Université Laval
La chute d'un pan de falaise a tué deux personnes hier à la Plaine des Palmistes. Parmi les victimes se trouvait un touriste québécois. La tragique nouvelle est largement reprise dans la presse du Québec.

Le Dr Eric Dewailly, chercheur de l'Université Laval au Québec, figure parmi les victimes de ce glissement de terrain survenu à la cascade Biberon. Il avait 59 ans. L'épouse du professeur, Sylvie Dodin Dewailly, a été grièvement blessée. Elle a été héliportée vers le centre hospitalier de Saint-Benoît.

Le couple était en vacances à La Réunion pour rendre visite à leur fille, à son conjoint et à leur enfant. Le bébé s'en est tiré avec quelques hématomes. Il a été hospitalisé avec ses parents mais leur vie est sauve. La jeune femme qui a péri est la soeur de son conjoint.

L'annonce de cette tragédie est immédiatement parvenue aux journaux québécois. Le recteur de l'Université Laval, Denis Brière, a exprimé au nom de toute la communauté universitaire "sa profonde tristesse", écrit la presse québécoise.

"Le professeur Dewailly était un homme attachant et passionné qui s'investissait entièrement dans tout ce qu'il entreprenait. Il a contribué de façon concrète et durable à l'amélioration de la santé des populations, particulièrement celles des régions nordiques. Son oeuvre admirable survivra à son départ prématuré", a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Eric Dewailly était professeur à la Faculté de médecine de l'Université Laval et chercheur de renommée internationale en matière de santé publique. Titulaire d'un doctorat en toxicologie humaine, il consacrait ses recherches à l’impact de l’environnement et de la nutrition sur la santé. Ses travaux sur la contamination de la chaîne alimentaire aquatique et l'exposition des communautés de pêcheurs aux métaux lourds et aux pesticides sont reconnus. Il intervenait notamment au sein du centre de recherche du centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ).
Mercredi 18 Juin 2014 - 06:07
Lu 5675 fois




1.Posté par La reunion le 18/06/2014 07:48
profonde tristesse également pour la Reunion, sœur du canada et spécialement du quebec .
courage à votre famille, nous prions pour vous et ne vous oublierons jamais .

2.Posté par Mouais !! le 18/06/2014 10:26
Le maire est légalement responsable ! que fait la justice ?

3.Posté par gisou le 18/06/2014 11:30
Franchement comment un maire peut-il être responsable d'une catastrophe naturelle !!! pfffffffff

4.Posté par rbjedi le 18/06/2014 12:21
@mouais

Faut retourner lécher le gros popotin de ton ancien maire, tu auras la même moustache aux lèvres.

pour ce qui est des responsabilités, ne pas oublier que la cascade biberon fait partie maintenant du parc national.

Quand on a à dire que ça, on ferme sa gueule.........

5.Posté par Expedit ELFORDY le 18/06/2014 12:50
@Mouais-lamou4

Le maire lé légalement responsable oui,
mais lequel celui là, ou celui d'avant, qui n'a pas fait son boulot et dont le Maire nouvellement élu est en train de rectifier tous les manquements, et pis caque mi veut dire essaie d'avoir des couilles ou bien en prete ec in camarad mete out nom au lieu d'un pseudo, laisse ça pou saque la point rien dans zot culote...

6.Posté par noe le 18/06/2014 13:05
C'est tj les grands personnages qui s'en vont ...
Venir prendre du bon temps à la Réunion et mourir ...
C'est trop injuste !
Dommage !

Qu'il repose en paix par la grâce de Dieu !

7.Posté par Emile Aloz le 19/06/2014 01:03
Après le CHIK, le SHARK, maintenant c'est la CHUTE d'un pan de falaise...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales