Société

Carrière de Bois Blanc: Touch Pa Nout Roche mobilise les troupes


Alors que l'enquête publique sur la carrière de Bois Blanc a démarré, le collectif Touch Pa Nout Roch animait ce samedi matin une réunion publique d'information à l'école Paul Hermann, aux Avirons.

Les documents techniques s'étendant sur plus de 2500 pages, (et pesant plus de 20 kilos), le collectif, ainsi que des bénévoles, ont résumé leur contenu afin de "présenter le projet et les arguments à utiliser pour dire NON à cette méga carrière" destinée à approvisionner le chantier de la NRL.

"Plus on est nombreux à dire NON avec des arguments forts, moins les commissaires enquêteurs, la Préfecture pourront donner un avis favorable à ce projet", indique le collectif, tandis que l'enquête publique se poursuit jusqu'au 6 octobre prochain.  

L’organisation d’une nouvelle chaîne humaine contre la carrière de Bois Blanc le dimanche 25 septembre a été annoncée. 
Samedi 17 Septembre 2016 - 16:20
Lu 1533 fois




1.Posté par Michel le 17/09/2016 16:45 (depuis mobile)
Bandes de C...... toujours à emmerdé le monde. Vous voyez pas que cette route est utile. .

2.Posté par Antipode le 17/09/2016 17:19
Un projet pharaonique qui assure des conditions de vies insupportables durant les travaux ; la santé des concitoyens passe avant toute autre considération ; il y a d'autres solutions, d'autant que la voiture individuelle n'est pas l'avenir, automatisation, fin du pétrole, changement climatique... obligent ; l'urgence est nulle part aileurs !

3.Posté par ZOP le 17/09/2016 17:33
Assez fatigue domoun ! Si y touch pas zot roch koué ou veut fé ek sa té, ramasse et met' dans out poch ?

4.Posté par Société le 17/09/2016 17:34
Marchau, tu n’as pas dit au collectif qu’il était pour les carrières .
Que bientôt c’est tout le secteur du bâtiment qui seront en faillite de matériaux si ça continue et que les prix vont peut-être flamber …

5.Posté par Lilou68 le 17/09/2016 17:35
Contre les carrières mais projet qui tient sur 2500 pages ! MDR
Vous êtes complétement incohérents mes chers !

6.Posté par Citoyen le 17/09/2016 17:37
Le maire a laissé ce collectif utiliser une école pour faire de la propagande … politico politicienne.

7.Posté par Lilyane 974 le 17/09/2016 17:38
Les gars, c'est pas la peine de songer à utiliser la NRl un jour hein ! Comment vous êtes en train de vous tuer à la tâche que ça n'arrive pas là, le jour où la NRL sera opérationnelle, vous, vos bénévoles et votre descendance, je veux pas vous voir pratiquer cette route !!!!!!!!!!!!! Passez par la Montagne, faites le tour par la Plaine, mais posez pas vos pattes sur cette NRL qui vous a tant fait travailler, tant fait couler d'encre !

8.Posté par Matériaux le 17/09/2016 17:41
Les opposants seront toujours tout pour contrer ce qui fait avancer La Réunion. A force de vous mettre contre les carrières, bientôt il n'y aura plus de matériaux pour le bâtiment, comment les entreprises du BTP vont faire

9.Posté par Antipode le 17/09/2016 17:51
Pétition nationale, elle vise aussi la NRL http://stop-autoroute.agirpourlenvironnement.org/

10.Posté par NATIVEL le 17/09/2016 17:51
Aprés avoir dit que la NRL est un projet inutile, simplement destiné a enrichir ses promoteurs et les multinationales, un projet qui va ruiner la Réunion pour de nombreuses années, on aura compris que je ne suis pas du tout partisan de ce projet qu'en afrique on appellerai un éléphant Blanc.
cependant une association de St Leu, "Touche pas à nout roches" méne un combat ridicule et égoiste afin de ne pas avoir les inconvenients de la carriere de bois blanc qui risque de dévaloriser leurs propriétés (et sans doute aussi de dégrader l'environnement c'est vrai).
C'est le syndrome NYMBI (Not in my backyard), ces gens la ne sont pas contre la NRL qui profitera plus aux habitants de l'ouest qu'a ceux de l'est mais ils ne veulent pas subir les inconvenients des travaux qui les concernent pourtant au premier plan.
Dans un article paru dans la presse ils évoquent comme argument que les carrieres de l'Est , Dioré , Menciol et Paniandy peuvent fournir la totalité des roches disponibles associées aux andains retirés des champs.
Donc leur raisonnement c'est que si SCPR (filiale de GTOI) insiste pour ouvrir cette carriere c'est parce-que le groupement NRL ne voudrait pas acheter les roches à l'entreprise NGE (associée à la famille Virapoullé). Il y a peut etre quelque chose de vrai dans cette affirmation cependant:
- La carriere de bois Blanc est la seule qui soit suffisament prés de la route des tamarins (< 1km si on fait un nouvel échangeur) pour que les milliers de camions necessaires empruntent rapidement la 4 voie pour alimenter le chantiersans qu'il y ai de traversée d'agglomération.
- Si les roches étaient extraient dans l'Est , le transport se ferait d'abord sur des routes communales et departementales , passeraient en agglomération (St André pour menciol et dioré) devant des établissements scolaires (lycée St André 4 - Collége terrain morin...)et compte tenu de l'impossibilité de créer un échangeur sur la commune de St André , les camions seraient obligés de faire demi tour sur la 4 voie a l'échangeur de Bras Panon , encombrant et bloquant celui ci.
Cesise sur le gateau les milliers de camions seront obligés de traverser St Denis, aggravant encore les problémes de circulations quotidiens. Les embouteillages à l'entreé Est de St Denis, le matin , de 6h à 8h30, commencent depuis "la balance" à Saint André et il faut partir a 5h50 de Saint Benoit pour esperer etre a l'heure a 8h à St Denis.
Tout ça pour une route qui profitera trés peu aux habitants de l'EST dont le trajet s'arrete généralement à St Denis mais qui supporteraient les plus gros inconvenients de ces mouvements de roches (embouteillages , danger des camions roulant comme des fous sur la 4 voie , dégradation de l'environnement (La mairie de St André, schisophrene veut a la fois permettre une méga carriere à Dioré et y faire un aménagement touristique alors que la route d'accés est impraticable en période de coupe (2 tracteurs ne peuvent pas se croiser).
Pour conclure, je serais d'accord avec cette association "Touch pas anout roches" si celle ci avait pour objectif de s'opposer à la construction de cette route et non pas uniquement pour protéger leur environnement de privilégiés au détriment des habitants de l'Est.

PJ NATIVEL
St Benoit

11.Posté par Mwa la pa di le 17/09/2016 18:34
La stupidité de nos élus est bien significative de leur niveau. Nous aurions du profiter de ce besoin de roches pour mener en parallèle un projet pour la Réunion : Marina, projet aquatique ou de création pour attirer le tourisme, bref agir en raisonnant pour notre département. Mais non, la rivalité politique est nulle et combien de nos compatriotes sont bernés par les élus qui les utilisent dans leur oppositions stérile......

12.Posté par Shree le 17/09/2016 19:39 (depuis mobile)
L''est vit avec un centre d''enfouissement depuis des années qui put, quand on passe à 6h du mat impossible de respirer. Malgré tout ce centre existe. Alors collectif la ferme car vous avez rien sur la santé et tout le tralala.

13.Posté par GIRONDIN le 17/09/2016 19:40
Pas de doute un chantier exemplaire, pas un mois sans problème !

14.Posté par Sisi le 17/09/2016 19:41 (depuis mobile)
20 kl deux sacs de riz, zot y enlève mangé dans la bouche domoun

15.Posté par Elien le 17/09/2016 19:43 (depuis mobile)
Dans l'est le bon. Y dérange pas. St leu y dérange. La route tamarin zot y passe dessus. Ce collectif y veut l'argent c'est pour ça zot y bataille autant coup monté avec les trois maires. Viens passe sur la route littoral après.

16.Posté par con le 17/09/2016 20:12 (depuis mobile)
Nena aussi touche pas mon conerie?

17.Posté par kld le 17/09/2016 20:48
ce qui est sur , c'est qu'il faut une alternative à cette route "pile ou face " ou "roulette russe" qui peut s'écrouler à tout moment , depuis 1976, ouverture de l'actuelle route , les "ingénieurs" le savaient déjà , hypocrisie d'état ??????????????????


est ce la bonne solution , je ne sais , mais on ne pouvait ne pas bouger. Après , la gestion "de la roche" , mal faite par la bande à didi 1er et dernier , c'est factuel, c'est autre chose .

18.Posté par Pierre Balcon le 17/09/2016 20:52
à post 10

Merci pour cette analyse.
Si l'on excepte le premier paragraphe .
La NRL est nécessaire.
C'est un magnifique défi technique qui ouvre définitivement La Réunion sur la modernité .
On devrait être fiers de ce que font nos ingénieurs et ouvriers .
Si l'on considère qu'elle couvrira nos besoins pour plus de 100 ans son coût est modéré :
16 M€/an, pris en charge pour moitié par l'Etat et l'Europe . Son coût résiduel pour nos finances locales , soit donc moins de 8 M€ /an , représente moins de 3 %de ce que rapporte chaque année la taxe sur le foncier bâti qui sert à financer des emplois fictifs dans les communes , moins de 2 % des recettes d'octroi de mer , moins de 2 % de la taxe sur les carburants
Et que représente cette somme ? essentiellement des salaires versés ( dans le BTP c'est plus de 60 % de la VA ) , des équipements , des études . Donc du travail !
Si on aime l'Homme on devrait aussi apprécier ses œuvres et détester ses bavardages .

19.Posté par kld le 17/09/2016 22:24
"Si on aime l'Homme on devrait aussi apprécier ses œuvres et détester ses bavardages " alors là ++++++++

20.Posté par Antipode le 17/09/2016 22:37
L'avenir n'est pas à la voiture ni au tourisme sans pétrole et dans un monde en récession, mais à la sobriété et à l'éthique, sinon vous vous assurez de faire perdurer l'enfer sur Terre ! Les décideurs ne sont que de vulgaires arrivistes, pas un n'a un diplôme dans une science quelconque...

Jancovici sur LCI - Climat : le degré de trop : c'est maintenant acquis, le réchauffement moyen planétaire sera supérieur à 3° d'ici 2100 ! https://www.youtube.com/watch?v=H2W1Sa7FtEY

21.Posté par metizage créole le 18/09/2016 00:30
Les gars laisse pas bana faire la carrière la sa lé pas bon pour mon l'investissement immobilier .........
Fait l autre côté l île mon camion va venir trapper le bande roches pour livre NRL
Bon mis arrêt mon délire ta leur zote va appel radio Camille pour moi

22.Posté par Habitante des avirons le 18/09/2016 06:53 (depuis mobile)
Bande d idiots...ok même si vos arguments ne tiennent pas la route je propose au préfet de faire une carrière juste sous vos fenetres et après on en reparle autour d''un café si vous êtes encore la bien entendu... Pff pathétiques vos arguments...

23.Posté par parlamer le 18/09/2016 07:43
faudrait peut être couper la poire en 3:
1/3 bois blanc
1/3 possession, la carrière existe déjà
1/3 virapoulé , euh nge enfin dans l'est quoi...

24.Posté par Emer le 18/09/2016 08:05
que dire! Les combats d'arrière garde sont souvent perdus!

25.Posté par Pierre Balcon le 18/09/2016 08:05
à post 22

Je suis allé voir le site de Bois Blanc dimanche dernier ; Il est signalé par des pancartes annonçant l'ouverture d'une enquête publique .
Je m'attendais à voir de multiples maisons alentours tant étaient nombreuses les protestations des riverains . En fait il s'agit d'un endroit presque désertique , à proximité et en aval de la route des Tamarins qui permet d'y accéder facilement . En effet y affleurent des roches massives qu'on repère déjà sur les parois de la tranchée ouverte par le passage de la route des Tamarins ( qui n'a pas eu l'air de susciter tant d'oppositions ) . Je ne comprends donc pas ce que vous voulez par " dessous vos fenêtres".
Sur le coût de la route du littoral j'ai donné les chiffres correspondants à l'amortissent physique de l'ouvrage . En fait la région a choisi un mode de financement plus accéléré par un emprunt sur 40 ans je crois , ce qui majore évidemment ses annualités brutes ( dont il faut déduire les subventions reçues ) .
En ce qui concerne les recettes annuelles de la taxe spéciale sur les carburants elle sont de l'ordre de 220 M€ /an , Rapportés à 8 M€ ( part de l'amortissement physique annuel pris en charge par la région ) cela fait donc un peu moins de 4 % et non 2 %

26.Posté par folever le 18/09/2016 08:22 (depuis mobile)
Zote y fe pitié seulement

27.Posté par Not in my backyard (NIMB) with TR? le 18/09/2016 09:14
4.Posté par Société le 17/09/2016 17:34

" Que bientôt c’est tout le secteur du bâtiment qui seront en faillite de matériaux si ça continue et que les prix vont peut-être flamber …"

Je vous signale qu'il existe des études et des documents très sérieux qui prévoient les impacts des autorisations d'exploitation. On peut donc penser que ce risque de dérapage des prix ou de manque de matériaux n'existera pas ou alors sera très limité, non?

Voir par exemple le schéma départemental d'exploitation des carrières de mai 2010 (je n'ai pas trouvé plus récent..): http://www.reunion.gouv.fr/IMG/pdf/schema_departemental_des_carrieres-optimise.pdf://

Donc, il ne faut peut-être pas lancer de telles affirmations alarmistes sans vérifier avant, peut-être?


10.Posté par NATIVEL le 17/09/2016 17:51

Merci pour votre post, mais je pense que le débat/combat pour ou contre la NRL est dépassé : celle-ci est déjà en construction et on ne peut plus faire marche arrière. Alors s'y opposer est peine perdue.

De plus, elle demeure utile (vu le flot de véhicules: si un combat est à mener, ce serait peut-être plutôt celui portant sur la réduction PAR TOUT LE MONDE de ses déplacements et d'achats de véhicules, non?)

En tous cas, au vu de votre post, il faut en conclure que pour l'approvisionnement en roches, le plus court trajet serait celui menant à la carrière de Bois Blanc.

Or, si je lis un article de Réunion1ère du 04/08/2015 à propos de l'avis négatif du commissaire-enquêteur (qui ne s'est basé que sur les réactions des riverains... peu objectives): 900 passages quotidiens de camions sont prévus.

http://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/2015/08/04/nrl-avis-defavorable-pour-la-carriere-de-bois-blanc-275821.html

L'argument de la proximité (et donc du coût du transport) et du minimum d'impact sur la circulation routière dans le nord et l'est est important et milite donc pour la solution de la Carrière de Bois Blanc, sur Saint-Leu.


Par ailleurs, le tribunal administratif a déjà tranché le 16/04/2016 sur le bien fondé de l'autorisation d'exploitation de la carrière de Bois Blanc.

Sur les désagréments liés au chantier d'exploitation de la carrière, une étude d'impact devait être réalisée après quoi le Préfet pourra donner l'autorisation d'exploitation

Voir article d'Orange du 17/06/2016 http://reunion.orange.fr/actu/reunion/bois-blanc-le-tribunal-administratif-valide-le-schema-departemental.html://

"Les impacts ou incidences ne résultent pas du schéma "mais de l’exploitation concrète" des carrières, selon le tribunal

"Les juges ont également relevé que les impacts ou incidences prévisibles des nouvelles carrières destinées à être exploitées dans les nouveaux espaces ne pouvait résulter directement du schéma ainsi approuvé, mais de leur exploitation concrète".

Ainsi, le tribunal souligne que cette exploitation "doit être nécessairement précédée d’une autorisation octroyée par le préfet sur la base d’un dossier de demande de l’exploitant comprenant notamment une étude d’impact de l’installation projetée sur l’environnement
"

On peut donc penser que l'autorisation du Préfet d'exploiter la carrière est ou sera conditionnée à des mesures de limitation forte des impacts sur l'environnement et le voisinage.

Au final, on peut se demander, très naïvement, et accessoirement, si le mécontentement des riverains, tout à fait légitime, ne motive pas, pour des raisons purement électoralistes, l'aide du maire de Saint-Leu qui amplifie leur mécontentement, et aussi pour des raisons électorales, car on sait que ce maire est un opposant à Didier Robert, grand manitou de la Région à l'origine de la NRL et qui a besoin de cette approvisionnement. J'enfonce certainement une porte ouverte, mais bon...

Et là où je vous rejoins, c'est que l'intérêt général doit certainement l'emporter ici sur les considérations personnelles (argument du NIMB), quand bien même les riverains subiront bruit, poussières, ..... a priori de façon limitée.

.

28.Posté par Antipode le 18/09/2016 10:04
Prétendre qu'on ne peut pas stoppe une erreur parce qu'on est en train de la faire est un "argument" fallacieux ;) il est toujours possible de faire bien/commun/écologique !

29.Posté par DEMOCRATIE le 18/09/2016 10:17
OUI, nous sommes en démocratie,
OUI, ils ont droit à la parole,

Mais qu’ils ne se trompent pas, la parole est donnée pour prendre en compte les modifications nécessaires pour améliorer le chantier, préserver la santé des personnes mais en aucun cas il s’agit de la remise en cause de la carrière.

Le Réunionnais n’est pas couillon, n’essayez pas de nous faire croire le contraire juste pour quelques personnes aient la tribune nécessaire pour des revendications futures.
Personnellement je ne tomberais pas dans votre panneau !

30.Posté par Not in my backyard (NIMB) with TR? le 18/09/2016 12:47
28.Posté par Antipode le 18/09/2016 10:04

D'abord, le projet a été porté par un élu et sa liste, élus démocratiquement. Qu'on le veuille ou non, contre le Tram Train de Papy Vergès.

Ensuite et surtout, ça coûterait combien de dizaines et plutôt centaines de millions (recours devant un tribunal) d'arrêter tout? Sans compter les surcoûts et nouveaux délias (en années) pour tout reprendre.

Si je ne suis pas particulièrement fan de ce projet de NRL, je suite réaliste et démocrate.

C'est donc totalement irréaliste de dire ou penser faire marche arrière.

Faut atterrir, là! Et reposer les pieds sur terre, ici, pas aux antipodes, Antipode!

Je précise n'être ou ne travailler pour aucun camp. Je suis seulement un citoyen lambda de base qui peut quand même réfléchir par lui-même.

31.Posté par MONTALBANO le 18/09/2016 12:53 (depuis mobile)
1 600 000 000

1% de dépassement c''est 16 000 000
10% de dépassement c''est 160 000 000
20% de dépassement c''est 320 000 000

Sachant que c''est 100% pour nous Réunionnais et que pas 1 cent est prévu pour ça a ce jour.

32.Posté par air n bi le 18/09/2016 14:07
A celui qui a commencé ce chantier sans le minimum d'assumer son inconséquence !

Le chantier a débuté pour mettre tout le monde devant le fait accomplie avec un retour en arrière soi disant impossible

A lui d'assumer ces responsabilités et non au contribuable!

33.Posté par Pierre Balcon le 18/09/2016 14:11
à post 31

J'imagine que vous êtes pour le blocage des salaires , surtout ceux des ouvriers du bâtiment , les vôtres devant naturellement être garantis contre l'érosion par le gouvernement , via le GVT ou la hausse du point d'indice ?
Un peu de décence , je vous prie !
Pour ma part je suis pour un peu d'inflation pour désespérer les rentiers et stimuler l'activité .
De votre côté , en bon conservateur , vous préférez sans doute la stabilité des prix et... des situations.
Donc pourquoi serait il scandaleux que les coûts soient actualisés .
Généralement les capacités de remboursement des collectivités évoluent dans le même sens que les revenus ou la valeur des biens consommés ce qui fait que le taux d'effort reste constant.

34.Posté par Antipode le 18/09/2016 14:18
Payer quelques millions d'euros de compensation c'est très peu lorsqu'il s'agit d'un endettement à minimum 2 milliards d'euros ;) c'est tout réfléchi ! De plus, il ne s'agit pas d'arrêter, mais de faire intelligent/différent ;)
Quant au fait d'élire des incompétents pour leur accorder un blanc-seing pour n'importe quelles conneries à portées électoralistes, du chantage à l'emploi, de l'intérêt personnel etc... ben non !

35.Posté par air n bi le 18/09/2016 14:29
Une vitrine technologique et surtout du je m'enfoutisme et de l'incurie des politiques .

Un chantier commencé sans le minimum, commencé pour empêcher un retour en arrière, commencé pour se faire élire.

Au promoteur d'en assumer les conséquences!

Bientôt la justice se prononcera.

36.Posté par MONTALBANO le 18/09/2016 16:02 (depuis mobile)
A post 33
Ouais pas la peine de faire un appel d''offre dans ce cas,on tire à la courte paille, on économisera des arbres.Il n''y a que dans le public qu''il y a des dépassements.
100% des dépassements seront à notre charge et rien n''est prevu

37.Posté par Pierre Balcon le 18/09/2016 17:58
à post 36
Dans tous les marchés publics sont toujours prévues de clauses de révision en fonction de la variation des paramètres ( salaires , matériaux ) .
On ne traite jamais à prix forfaitaire ; d'ailleurs je crois que c'est interdit dans les marché publics.
Je trouve par ailleurs très paradoxal que ceux qui mettent en garde contre les hausses de prix soient souvent les mêmes que ceux qui s'efforcent , par les procédures intempestives , de ralentir le chantier créant ainsi les conditions d'intervention des hausses

38.Posté par MONTALBANO le 18/09/2016 19:26
A 37

Le 19 avril 2014 sur imazpress:
"Dans un rapport qui sera publié mardi, et révélé en partie par le Quotidien ce vendredi 18 avril 2014, la chambre régionale des comptes s'est penchée sur la gestion de la région entre 2006 et 2012. Pour les magistrats, le coût de la nouvelle route du littoral est sous-estimé par le conseil régional. Si la collectivité évalue un "dérapage moyen" de 200 millions d'euros, la CRC s'attend à un dépassement de l'enveloppe initiale beaucoup plus important. S'appuyant notamment sur une étude danoise de 2006, la NRL coûterait finalement 1,969 milliard d'euros, soit 20,7 % de plus que le budget annoncé de 1,66 milliard d'euros.
"La marge de manoeuvre que s'est donnée la région apparaît modeste. D'autant plus qu'une dérive des coûts du projet de nouvelle route du littoral serait à la seule charge de la région et obligerait de nouveaux arbitrages tant en fonctionnement qu'en investissement", note la chambre régionale des comptes.

Les magistrats estiment que le conseil régional a tenté de minimisé le surcoût de la construction d'une telle route, "alors que la complexité des ouvrages à construire en mer (5,2 km de viaduc, 6,7 km de digue), loin de la falaise, et l'ampleur des moyens à mobiliser sur place sont avérées."

39.Posté par Pierre Balcon le 18/09/2016 19:57
Ah ces magistraux magistrats de la chambre régioanle des comptes !.
Quand on leur signale que la mairie de Saint Denis octroie des avantages indus à ses fonctionnaires , ils tournent la tête . Mais ils ont un avis sur la complexité de la NRL .
Qu'on les expédie en baie de Canton et ils verront ce qu'est un pont de 40 km .
Ce que les chinois ont fait nous devons être capables de le faire !!!
La NRL n'est absolument pas d'une technologie mal maîtrisée : la moitié est en remblais ( classique ) l'autre en viaduc avec des éléments préfabriqués posés sur un fond peu profond et stable .
Et franchement si dans 5 ans surcoût ( et non pas le dérapage ) n'était que de 20% je dirais bravo !
Ce serait donc la différence entre 200 M€ et 360 M€ sur un chantier de cette taille qui vous préoccuperait . Ah je reconnais bien là la logique comptable , comme on la reprochait naguère aux gens de "droite" .

40.Posté par ange marie le 19/09/2016 09:11
toujours des lamentations dis moi que je rêve car les les carrières sont obligatoires sans les carrières ont ne fait pas de routes mais aussi des maisons alors arrêter de nous sortir des conneries

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales