Politique

Carrière : Le "Oui" sous conditions de Vanessa Miranville

Vanessa Miranville a annoncé ce jeudi matin vouloir autoriser les carriers NGR et GTOI à envoyer leur demande d'exploitation sur le site des Lataniers. Un feu vert comportant de nombreux garde-fous, assure la municipalité.


Vanessa Miranville annonce ce jeudi qu’elle donne la permission d’exploiter la carrière des Lataniers mais sous certaines conditions.

En raison de l'ampleur du retard que prennent les travaux et des nombreux embouteillages qui asphyxient la ville, la maire annonce qu'elle a été obligée d'apporter une réponse positive à ce dossier. Son but, en disant oui à ce projet, est donc de diminuer les embouteillages et d’accélérer le calendrier afin que les Possessionnais puissent respirer un air pur le plus rapidement possible.

En écologiste convaincue, la première magistrate avait rejeté catégoriquement l'exploitation de la carrière dans un premier temps, mais celle-ci a fait jouer le principe de réalité.

L'année dernière, elle avait proposé un sondage afin d’obtenir le plus d’avis possible sur l'opportunité d'une ouverture de carrière sur le territoire communal. Dans ce sondage proposant trois scénarios, 75 % des 300 personnes interrogées ont affiché leur accord avec le projet en contrepartie d’une non augmentation des impôts.

En contrepartie de l’exploitation de la carrière, Vanessa Miranville propose de se porter garante de la santé des citoyens et d’en assumer l’entière responsabilité. C’est pourquoi l’exploitation de la carrière devra être étudiée selon des critères sociaux, écologiques et économiques.

Vigilance sur les nuisances

Son but est de protéger les habitants du bruit causé par les travaux en contrôlant les décibels et en veillant à ce qu’ils soient le moins élevés possible. Les travaux se feront ainsi uniquement du lundi au vendredi de 7h30 à 18h et des personnes seront chargées de surveiller le respect du contrat de l'exploitant, sur le plan environnemental.

A l’heure actuelle, aucun accord n’a été signé entre la mairie et l’un des carriers. Il faudra compter au moins deux ans avant que le projet ne se concrétise et que la mairie choisisse laquelle de ces sociétés travaillera sur le site.

Vanessa Miranville anticipe déjà l’avenir de sa commune et réfléchit à d’autres mesures qui pourront être prises afin de préserver la santé de tous et notamment ceux des enfants. C’est pourquoi des climatisations seront prochainement installées dans des écoles de la Possession afin que ceux-ci puissent suivre les cours confortablement, sans avoir à ouvrir les fenêtres.

Autre promesse, dès la fin des travaux, celle-ci souhaite que plus de 10 milliers d’arbres indigènes soient replantés sur les lieux et notamment par les Possessionnais. Elle souhaite que sa ville montre l’exemple et que la carrière redevienne le poumon des Lataniers.

Son but, dit-elle, est de susciter « l’éveil des consciences, faire de la pédagogie et expliquer aux gens comment ça se passe. Partager, c’est notre démarche. »

Carrière des Lataniers: Vanessa Miranville donne son feu vert
Jeudi 23 Février 2017 - 19:53
Apaméa DESEGAULX DE NOLET
Lu 2142 fois




1.Posté par klod le 23/02/2017 20:08

la pu besoin "mor pou lo roche" alorsssssssssss ..........y fé ri soman ! la run lé comique , nan , na un peu y kose pou pé fé ri su ce cailloux dit "DROM" , ou pas !

2.Posté par Possessionais le 23/02/2017 20:13

Une sage position - et pour dire franchement: je ne comptais pas sur cela.

Il n'y a pas de meilleure site: c'est actuellement une friche industrielle, d'une acienne carriere.
Pratiquement pas des espèces endémiques, un écosysteme tres pauvre, mais riche en espèces envahissantes.

J’espère qu'un réaménagement du site après l'exploitation pourra le valoriser.


3.Posté par max cilaosa le 23/02/2017 20:27

Cette orientation est courageuse.
Les personnes qui ne vivent pas a la possession ne savent pas ce que subissent les possessionnais a chaque fermeture de la route du littoral.
Lors de la rencontre avec les responsables de la région, le maire devrait demander l ouverture d un radier dans la ravine des lataniers afin de favoriser le desenclavement de la ville par l'est. Cette ravine coule 10 jours par année. Les habitants de la ravine a malheur pourraient gagner l ouest sans passer par le front de mer.

4.Posté par tolo et bruce lée le 23/02/2017 21:08

vanessa député

5.Posté par GIRONDIN le 23/02/2017 21:11

Blablabla blablabla

Question

ainsi que le passage de 600 poids lourds par jour sur 2,5 ans dans les prévisions les plus optimistes ?

plus de 18 millions de tonnes pour 12,5 kilomètres de route, est lié à la variante retenue par la Région Réunion à savoir la construction de digues en mer et viaducs en dépit des avis défavorables de la Haute Autorité Environnementale et du Conseil National de Protection de la Nature (CNPN) jugeant cette formule la plus destructrice sur le plan écologique. Dans son rapport, le CNPN mentionne en effet que les impacts environnementaux cumulés causés par l'exploitation des carrières sur l'île n'ont pas été inclus aux études.


Au niveau pédagogique ?

6.Posté par Paul le 23/02/2017 21:11 (depuis mobile)

C'est tout à votre honneur de permettre aux Réunionnais d'avoir cette route . En plus si on peut restaurer le site apres ça fait une pierre deux coups . C'est sage

7.Posté par On pari ? le 23/02/2017 21:33

Je pari que les impôts vont augmenter quand même et que se sera la faute à Roland ROBERT.

8.Posté par ah ça ira ça ira le 23/02/2017 22:08

vanessa n'a t elle pas été élue notamment par son refus de l'explotiation de la carrière ??

ensuite, elle accepte mais faut que la Région finance;..autrement dit .. jaccepte le chantage de didier robert..

bravo..quel exemple de démocratie.._ça pue pas mal à la Possession..il en dit quoi le dir' cab' ..il valide politiquement ce constat?

9.Posté par BRAVO ! le 23/02/2017 22:16

N'en déplaise à girondin , kersauson, h. bello, o. hoarau, le clown de st leu etc etc, cette route est en train de se faire malgré tous les bâtons dans les roues et autres sabotages.
Parions que tous ces emm....deurs seront heureux de rouler sur cette NRL, quitte à ravaler leurs vomis...

10.Posté par Loulou le 23/02/2017 22:25 (depuis mobile)

Voilà une bonne résolution pour bien démarrer l'année. Le bien être des réunionnais.

11.Posté par GIRONDIN le 24/02/2017 06:04 (depuis mobile)

9. BRAVO
Les temps changent.
On commence une constructiion sans les matériaux, le chantage est approuvé par un élu et le nervi coze !
Pour le vomi vous semblez être dans votre milieu naturel.
Mettez debout, ça vous changera !

12.Posté par Possessionnais encore un ^^ le 24/02/2017 06:29

alors comment la pas gagne choisi entre la peste et le choléra
fallait bien ou té trouve un moyen pour gagne un peu l'argent histoire de construire des écoles non ?


un farouche NON, ou la baisse out culotte en criant ouiiiiiiii


gère un carrière "écologiquement" y fait rire quand même,
le carrière va être ouvert, ou croit vraiment que ou sera élu un second fois ? profite bien out premier et dernier mandat, allez retourne dan cours band marmaille collège ça ton niveau ça


13.Posté par Teleferik le 24/02/2017 08:32 (depuis mobile)

9.
Passer par la route de la montagne sera un plaisir..

14.Posté par tektek974 le 24/02/2017 09:31

Tout s'achète, il suffit d'y mettre le prix. Vanessa Miranville a oublié toutes les valeurs qui lui avaient ouvert les portes de la mairie. Aujourd'hui dans un simulacre de démocratie et d'écoute de la population elle se plie aux exigences de Didier Robert avec quoi en échange? Oublié la poussière, oublié les camions (600 par jour ) qui traverseront la ville pendant 3 ans voire plus, oublié le bruit, oublié les riverains, oublié la santé des citoyens. Il faut en plus que cesse cet amalgame entre l'ouverture de carrières et la route. L'humain a bien peu de considération pour ces politiques au services de leurs ambitions personnelles et pour ce faire prêts à toutes manipulations et mensonges pour arriver à leurs fins

15.Posté par Julien le 24/02/2017 10:44

Elle a posé la question à ces citoyens. Maintenant en avant. Le préfet tranchera de toute manière.

L'intérêt général doit primer

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter