Economie

Carrefour des jeunes entreprises: "Il ne faut qu'une étincelle d'entrepreneuriat"


Carrefour des jeunes entreprises: "Il ne faut qu'une étincelle d'entrepreneuriat"
Plus de 100 visiteurs et 41 exposants se sont retrouvés au Square Labourdonnais (Jardin de la Préfecture) ce mercredi. La 4ème édition du Carrefour des jeunes entreprises, qui s'étend à jeudi,  a pour but d'encourager les rencontres entre entreprises et entrepreneurs, jeunes et moins jeunes. Pendant deux jours, les acteurs et partenaires du développement économique local seront présents pour accompagner la création et la consolidation des entreprises.

"Il ne faut qu'une étincelle d'entrepreneuriat, vous allez pouvoir vous enrichir ici, affirme Pascal Boucard qui organise le carrefour. C'est important de tisser des liens et d'avoir des réseaux, surtout pour les jeunes entreprises".

Selon lui, le plus dur pour une entreprise est de franchir le cap des trois ans: "Au début, il y a beaucoup d'exonérations, mais la troisième année, toutes les taxes tombent et certaines boîtes ne résistent pas". Jacqueline, ancienne comptable et aujourd'hui auto-entrepreneur, ressent les difficultés du début: "Je suis venue au carrefour des jeunes entreprises l'année dernière et un mois plus tard j'avais mon entreprise de formatrice en comptabilité. Mais cette première année n'a pas été facile et je cherche aujourd'hui à obtenir quelques renseignements".

"Tout le monde a besoin d'une expertise que possède son voisin"

Mais Laure, qui a une entreprise de communication et de marketing depuis quelques années, explique que le carrefour ne sert pas seulement à aider les jeunes entreprises mais aussi à construire des projets entre enseignes déjà bien établies. "L'année dernière j'ai pu avoir un contrat et j'ai trouvé une partenaire qui est infographiste. Rencontrer d'autres exposants nous permet d'évoluer ensemble", explique-t-elle.

Bon nombre de visiteurs sont en effet intéressés par de nouvelles stratégies de communication, selon un autre groupe d'exposants: "Les logos et les tracts peuvent vraiment modifier l'image d'une entreprise".

"Les discussions entre jeunes entrepreneurs sont souvent très productives. Tout le monde a besoin d'une expertise que possède son voisin. Porteurs de projet, demandeurs d’'emploi, étudiants, créateurs, auto-entrepreneurs, dirigeants de TPE/PME et cadres d’'entreprise sont les bienvenus", confirme Pascal Boucard.

Le carrefour des jeunes entreprises est ouvert au public jusqu'au jeudi 12 septembre, de 9h à 18h.
Mercredi 11 Septembre 2013 - 16:37
SH
Lu 733 fois




1.Posté par David Asmodee le 11/09/2013 18:02
"Il ne faut qu'une étincelle d'entrepreneuriat


Par contre, il faut faire attention car une étincelle est très fragile. Et le gouvernement socialiste a tendance à pisser dessus.

2.Posté par zigwane 974 le 11/09/2013 20:47
oui et même déféquer lourdement dessus aussi

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales