Social

Carmen Allié : "A partir du 21ème jour, nos vies sont en danger"


Après 21 jours de grève de la faim, Carmen Allié commence à ressentir les effets sur sa santé et son moral. La conseillère municipale d'opposition de Saint-Denis est parfois un peu perdue : "Pendant deux heures ça va, mais les deux suivantes je peux me mettre à pleurer". Une situation qui doit évoluer, car passer le cap des 21 jours de grève de la faim, "notre vie est en danger".

Carmen Allié a rejoint les ex-salariés de l'Arast par "conviction" et "détermination" pour faire avancer ce dossier qui traîne depuis plus deux ans. Mais après plus de 20 jours sans manger, le moral connait des hauts et des bas. "Je ne serais pas sincère si je disais qu'il est au beau fixe", confie-t-elle.

"Chaque jour est une bataille gagnée mais on commence à être touché physiquement", explique-t-elle. Pourtant, le plus difficile à digérer pour elle et ses camarades (Paul Junot, Jacques Zéphir, Mimose Libel, Patrick Fary et Jules Bénard), demeure la position du Conseil général. Carmen Allié évoque un "découragement" après plus de deux semaines à dormir sur les pelouses du Département. "On a l'impression que cela ne sert à rien. J'éprouve une solitude lorsque je regagne ma tente", ajoute-t-elle.

Une solution d'autant plus dure que les familles de chaque gréviste de la faim sont directement concernées. "Je sais que mon mari est en souffrance dans cette situation et que nos familles pâtissent de cette situation", explique Carmen Allié. Des grévistes qui reconnaissent que l'un des éléments moteurs à leur lutte est la population qui témoigne de son soutien. "De plus en plus de gens viennent nous voir et la population est très sensibilisée à cette noble cause", souligne-t-elle.

Carmen Allié interpelle une nouvelle fois Nassimah Dindar, présidente du Conseil général. "Nassimah, où est passée l'humain en toi? Je crois encore en toi. (…) Mets toi autour d'une table pour que ces familles retournent dans leur foyer", conclut-elle.

Les grévistes de la faim ne se font pas "d'illusions" sur la possibilité d'une rencontre avec la présidente, d'autant que le rendez-vous avancé à la mi-janvier avec le Conseil général n'est absolument pas concrétisé...
Mardi 10 Janvier 2012 - 14:14
Lu 2421 fois




1.Posté par Cambronne le 10/01/2012 13:50
"Nassimah, où est passée l'humain en toi? Je crois encore en toi. (…) Mets toi autour d'une table pour que ces familles retournent dans leur foyer" vous êtes bien gentille ,tuer l'Hydre de Lerne fut un des douze travaux d'Héraclès. botter le cul de Nassimah sera la tache de John Galt , les « hommes de l'esprit », décidaient de se retirer : en l'absence de ceux qui soutiennent le monde (tel le légendaire titan grec Atlas), la société s'écroule. la fin de cette droite sociale est définitivement proche

2.Posté par JOSEPH le 10/01/2012 14:06
ET NASSIMAH RESTE TOUJOURS AUSSI INFLEXIBLE ! ET NOS POLITIQUES MUETS COMME DES CARPES , S' EN LAVENT TOUJOURS LES MAINS !!

3.Posté par noe2012 le 10/01/2012 14:12
Félicitation pour votre grand courage !!!

Vous semblez dire que : ce n’est pas nous qui nous infligeons cette faim, c’est la société, c’est vous les nantis qui vous nourrissez à la table bien garnie du système; notre tombe, ce n’est pas nous qui la creusons, c’est la société. .... C'est même pour être plus précis ... Mme Dindar !

"Avoir faim, c’est avoir conscience d’avoir faim, c’est être jeté dans le monde de la faim" (J.-P. Sartre).

4.Posté par faudrait savoir le 10/01/2012 14:13
Ce matin les grévistes vont bien, cet après-midi ils sont quasi à l'article de la mort. La population est de plus en plus nombreuse à manifester son soutien ? Ah bon ? Où étaient tous ces soutiens alors aux deux pique-nique organisés ce week-end : samedi une poignée même si Mimose Libel annonçait une cinquantaine sur Freedom; dimanche si peu que personne n'en a parlé !
Par ailleurs, sommes nous déjà à la mi-janvier qu'on commence à dire que le rendez-vous prévu avec Nassimah Dindar serait annulé ?
A force de perdre toute objectivité, on perd toute crédibilité !

5.Posté par suivez l''exemple le 10/01/2012 14:38
Mme Allié, demandez la recette à votre compagnon gréviste. Je cite Paul Junot : "vous aurez par vous même la recette pour être en forme malgré tous les combats que vous mènerez". A moins qu'il ne mente, mais je ne peux le penser vu la sincérité de son combat, et du vôtre qui dites "croire en Nassimah" Dindar après vous être présentée contre elle aux cantonales....

6.Posté par falcucci pascal le 10/01/2012 15:11
BRAVO CARMEN MAIS N OUBLIE PAS TA FILLE SES IMPORTANT

COURAGE A TOI ET A VOUS TOUS !!!!!!!

PASCAL FALUCCI

7.Posté par en danger vraiment ? le 10/01/2012 15:54
Par hasard, je viens de passer rue de la source. Vous arpentiez d'un pas bien allègre la rue pour quelqu'un qui se plaint autant... Ca me surprendrait que vous soyez en danger dès demain... Tout ça c'est pour essayer de faire monter la pression et susciter l'adhésion de la population que justement, vous n'avez pas... Pitoyable

8.Posté par Angélique le 10/01/2012 16:41
Bravo encore à ses hommes et ses femmes de tous bord qui soutiennent les salariés.
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen,
qui ne veut rien faire trouve une excuse 'proverbe arabe)

9.Posté par Sainte Carmen le 10/01/2012 16:43
ben dis donc, au bout de 21 jours, comment on peut être encore aussi ..... heuhhhh ... comment dire ??..... fraîche ??? y a t-il un toubib qui passe vous voir tous les jours au moins ?
Bon courage;

10.Posté par Cambronne le 10/01/2012 17:02
7.Posté par en danger vraiment ? le 10/01/2012 15:54

regardez vous donc dans une glace pauvre crétin je vous signale juste en passant que Carmen pourrait rester chez elle mais elle en a choisi autrement seriez vous capable de faire la même démarche pauvre imbécile

11.Posté par COUP DE PUB RATE le 10/01/2012 17:40
Ceux qui connaissant madame ALLIE savent très bien que si elle a fait ça c'est pour se faire de la publicité personnelle en vue des prochaines élections.
Elle était convaincue que ça ne durerait que quelques jours puisque les virements avaient été soi disant faits.
Pas de bol pour elle, c'est loupé !

12.Posté par marie le 10/01/2012 18:21
ceux qui écrivent pour critiquer devrait s'abstenir, ces personnes au moin elles se mobilisent, elle ont le courage de laisser leur foyer pour lutter pour une cause juste; le gros problème à la réunion c'est qu'on critique et on agit pas, la solidarité il y en a pas, cherche pourquoi notre pays est mal foutu,je me demande quand est ce que les réunionais vont se reveiller

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/01/2012 19:11
y a toujours les cons affidés aux dindar qui salissent ceux qui mouillent plus que leur chemise dans cette juste lutte..

je leur suggère d'aller jeter des oeufs pourris sur le siège de la droite sociale, située à quelques pas de leur campement.. la droite sociale, vous savez, ce parti qui considère avant tous les citoyens entrepreneurs (et non entreprenants) .. le reste des citoyens n'ayant pas le même niveau d'estime pour les fondateurs de ce parti honteux.

14.Posté par Paul JUNOT le 10/01/2012 20:15
Post 5 je vous donnerez ma recette ma recette et vous verrez bien combien de jours vous tiendrez, pas une seule journée , alors respecté celle qui s'engage de façon désintéressée pour servir une cause, qui mérite d' être défendue pour le plus grand bien de personne telle que vous qui parle de donner l'exemple et qui n'est même pas capable de donner son nom.
Post 11 je peux vous affirmer que madame Allié ne se présentera pas à une élection, alors même que son courage et ses valeurs contribueraient à montrer la voie à des nombreux hommes politiques dont le casier judiciaire est plus long que l'éternité.
Alors post 5 et 11 continuez de critiquer et vous aurez la société que vous méritez et demain vous ferez les frais de la politique que vous soutenez aujourd'hui

15.Posté par jyves974 le 10/01/2012 20:26
Et puis, il ya d'autres cons, les socialosbobos feignasses, adeptes de la cuillere en argent et qui attendent tout des autres. Il y a des miliers qui sont au chomage ou qui perdent leur emploi. Ils ne font pas une greve de la faim. D'autres se levent tot et essayent de trouver un autre emploi ou au mieux, creer sa petite entreprise, vu qu'il parait que pour un gauchiste, celui qui devient patron devient automatiquement millionaire.

16.Posté par Paul JUNOT le 11/01/2012 04:44
Post 15 Jean Yves 974 il ne s'agit pas d'attendre quoique ce soit des autres, il s'agit d'indemnités de licenciement qui est un du dans ce cas présent. Ces personnes en réclament que leur droit et rien de plus. Et ce n'est pas parce qu'ils cherchent un travail ou qu'ils l'ont déjà pour certain qu'ils ne dovent plus réclamer leur droit. Alors s'il vous plait monsieur depuis le temps que zinfos974 écrit sur le sujet, essayé de lire et de comprendre les articles avant de commenter. Et croyez moi le but de ces personnes n'est pas de devenir millionnaire, c'est peut être le votre alors bonne chance

17.Posté par Cambronne le 11/01/2012 06:23
13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/01/2012 19:11

y a toujours les cons affidés aux dindar qui salissent ceux qui mouillent plus que leur chemise dans cette juste lutte..
Tarring and feathering
perso je leur suggèrerais :
Le supplice du goudron et des plumes
Héritage d'une justice féodale, officielle ou non, d'abord appliqué en Europe et au sein de ses colonies, puis au début des temps modernes aux États-Unis, notamment au Far west, il fut exécuté en général par une foule vengeresse, comme le lynchage.
Le goudron, utilisé par l'industrie balbutiante de l'époque, et les plumes issues des élevages de gallinacés se trouvaient alors en abondance. Lors d'une scène typique d'utilisation du goudron et des plumes, le sujet de la vindicte populaire était dévêtu jusqu'à la taille. Du goudron chaud était alors soit versé, soit appliqué au pinceau sur la personne tandis qu'on l'immobilisait. Ensuite, soit l'on jetait des plumes sur la victime, soit on la roulait dans une pile de plumes de façon à ce que ces dernières adhèrent au goudron collant. Il n'était pas rare d'exhiber la victime au cours d'une parade dans la ville. Les plumes collaient au goudron pendant plusieurs jours, rendant évidente et durable l'infamie de la personne. Le but de ce supplice était à la fois la blessure physique et morale, humiliant le supplicié suffisamment pour lui faire quitter la ville et le dissuader d'y causer des troubles.

18.Posté par @14 le 11/01/2012 06:55
Monsieur Junot, votre recette, je la connais, vous la donniez déjà sur un autre post "donneur de leçon", mais de prime abord, elle ne fonctionne qu'avec ceux qui ne vous suivent pas ! Et je ne me posais pas en donneur d'exemple, je l'incitais simplement à suivre votre exemple, cad votre recette!

19.Posté par stop aux mensonges le 11/01/2012 06:59
Ah, Junot, vous m'étonnez ! Vous m'assurez que Carmen Allié ne se présentera à aucune élection ? Auriez-vous fait la même affirmation concernant Valérie Bénard : j'en mettrais ma main au feu ! Comment pouvez-vous le savoir ? Parce qu'elle vous l'a dit, la main sur le coeur ? Ou vous l'affirmez gratuitement comme vous aviez soutenu que vous vous "battiez" pour 700 personnes quand il y en avait que 200 ?
Mais vous avez raison quand vous écrivez que "vous ferez les frais de la politique que vous soutenez aujourd'hui" : on le voit bien maintenant avec l'équipe régionale qui a su si bien se servir de l'ARAST et de la détresse de ses anciens salariés comme marche-pied!

20.Posté par tic tac tic tac le 11/01/2012 07:50
la mi compren plus,la bien di ke madame dindar ete pour le peuple et humaine,oussa elle et la?i voi pa elle,a oui les vrai elle ete en vacance.madame dindar a force d'ignore ces gens de l'arast vous aller vous trouver dans une situation delicate.moi je di o persone de l'arast, madame dindar i en fou de zot depuis 2ans,bin trappe a elle dans son buro et oblige a elle donne zot l'argent en signent le bonne cheques ou bloque les porte du conseil avec une chaine bien solide.mi coner ki fo pa f sa, mai la madame dindar se fou royalement des gens de l'arast.a cose les gens de l'arast i porte pa plainte contre elle pour non assistence de personne en danger vu ke la elle le f deliberement.

21.Posté par falcucci pascal le 11/01/2012 08:09
COURAGE COURAGE COURAGE COURAGE

PASCAL FALUCCCI

22.Posté par Logique le 11/01/2012 08:16
19.Posté par stop aux mensonges le 11/01/2012 06:59
Sous quelle forme faut-il vous dire que, si demain l'équipe actuelle du Conseil Général se prend une branlée électorale, ce sera infiniment moins à cause de complots imaginaires qu'a cause de leur incapacité à gérer humainement ce dossier et à cause du mépris qu'ils étalent depuis 2 ans vis à vis des personnes concernées.

Qu'ils cessent de se comporter de la sorte et ils pourront éventuellement retrouver un peu de crédibilité sur le plan social et humain: tout le monde a droit à la rédemption, parait-il.

Ceci dit, s'ils sont conseillés par des génies de votre niveau, il n'y a rien d'étonnant à ce qu'ils agissent comme des crétins.

23.Posté par AVATAR le 11/01/2012 08:56
junot et carmen et les autres votre rendez vous es prevu au colorado avec nassima le 22 avec au menu massalé cabris pour terminé votre greve et amené vos dossier et petit cadeau pique nique a volonté

24.Posté par Réunionnais lamda le 11/01/2012 09:50
Les " lécheurs de cu..." des gens friqués en place et qui ont du pouvoir ont toujours existé et existeront toujours : le monde est ainsi fait ! Les petites gens , "les "gens de peu",les petits salariés ne doivent jamais relever la tête et réclamer leur dû ( mais qu'est-ce qu'ils croient, ?Ils ne sont pas dignes d'intérêt !Pas dignes d'être défendus ! )...
Mesdames ex-employées de l'A.R.A.S.T. , monsieur Jules Bénard ,monsieur Junot ... la grosse majorité de la population est derrière vous :je m'en rends compte tous les jours autour de moi /tenez bon !

25.Posté par zorro !!!!!!!!!!!!!!!! le 11/01/2012 11:07
Pour moi il y a une différence entre soutenir les employés de l’Arast qui n’ont toujours pas reçu leurs indemnités et soutenir les grévistes de la faim.
Tout le monde soutiens les employés, il n’y a pas qu’eux qui sont dans cette situation. Il n’y a personne que je connaisse qui souhaite à son prochain de se retrouver du jour au lendemain à pointer au chômage. L’Arast est une catastrophe qui était prévisible…..
Par contre soutenir ceux qui font la grève de la faim, c’est une autre paire de manche. MM ALLIE pour la cité n’est pas neutre dans cette affaire qu’elle le veuille ou pas.

26.Posté par Logique le 11/01/2012 11:44
25.Posté par zorro !!!!!!!!!!!!!!!! le 11/01/2012 11:07
Juste pour information, vous les soutenez comment les ex-salariés de l'ARAST qui attendent leurs indemnités? Par des prières le dimanche à l'église?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales