Société

Carl Meyer : "Pas de solution facile" au problème "requins", à Hawaï comme à la Réunion

Huit attaques de requins depuis le début de l'année, dont quatre à Maui. Hawaï connaît une vague d'incidents dans ses eaux et elle n'est pas réservée qu'aux surfers. Les baigneurs et plongeurs libres ont aussi été les proies des squales. La dernière attaque mortelle datait de 2004... jusqu'à mercredi où une baigneuse allemande a perdu la vie après avoir eu le bras sectionné une semaine avant. Les habitants de l'île commencent à se poser des questions, similaires à celles que l'on peut se poser à La Réunion. Nous avons interrogé à Carl Meyer, chercheur à l'Institut de biologie marine de Hawaï.


Carl Meyer : "Pas de solution facile" au problème "requins", à Hawaï comme à la Réunion
Zinfos974 : Quelles espèces sont responsables de ces attaques?

Carl Meyer : Dans la plupart des cas, le requin responsable de l'attaque n'est pas identifié. Mais les requins tigres sont les squales le plus souvent repérés pendant un incident à Hawaï. Nous n'avons pas d'attaques de requins bouledogue.

Que connaît-on du comportement de ces squales ?

Les requins tigres sont des prédateurs à nutrition variée. Ils consomment des animaux vertébrés et non-vertébrés et se trouvent dans des zones près de la côte mais aussi plus au large. 



Quelles sont les causes possibles de ces incidents ?

Il y a plusieurs facteurs possibles mais certains sont sûrement dus aux habitudes alimentaires des requins. 



Quelles sont les solutions possibles ?

Tout d'abord, il faut accepter qu'il y aura toujours un risque lorsque l'on met les pieds dans l'océan. Le risque le plus important est la noyade. Le risque de se faire mordre par un requin est, lui, extrêmement bas même dans les zones où il y a eu des incidents. Mais le risque n'est évidemment jamais de zéro. Les usagers de la mer peuvent malgré tout modifier leur comportement afin de réduire ce risque, comme par exemple nager en groupe et éviter l'eau trouble.

Des filets "d'exclusion", qui sont différents des filets qui attrapent les requins, peuvent aussi être utilisés pour créer des zones sécurisées pour les baigneurs sur les plages sans surf.

La Réunion a procédé au prélèvement de squales. Est-ce une solution ?

Le prélèvement massif de requins ne fonctionnera pas s'il s'agit d'animaux mobiles. Les requins exterminés seront très vite remplacés par de nouveaux squales qui traversent la zone. Le plus important est de connaître les mouvements typiques des individus suspects afin de déterminer des stratégies de réduction avant tout efficace.

L'efficacité d'un système de prélèvement est donc difficile à déterminer. La fréquence d'attaques est impossible à prédire. Qu'il y ait des actions de prévention dans l'eau ou non, on observe que des piques du nombre d'attaques surviennent souvent après des périodes avec peu - ou pas - d'incidents. Lors de programmes historiques de prélèvement à Hawaï, des attaques sont survenues pendant et immédiatement après les prélèvements. Par exemple, 33 requins tigre ont été prélevés à Barbers Point (Oahu) entre juin 1967 et mai 1969. Malgré cela, une personne a subi une attaque en novembre 1969.  

Pour avoir une idée de la chronologie:  

27 juin 1967 - Début du programme coopératif de recherche et de contrôle

9 mars 1969 - Attaque de requin à Makaha beach, Oahu

12 mai 1969 - 139ème requin tigre tué dans les eaux de Oahu pendant le programme  

18 mai 1969 -  33ème requin tigre tué aux environs de Barbers Point (Oahu) pendant le programme

22 juin 1969 -  280ème requin tigre tué près des grandes îles d'Hawaï pendant le programme, fin du programme

11 novembre 1969 - Attaque de requin à Barbers Point (Oahu)

Que peut-on apprendre des actions menées en Australie ou en Afrique du Sud ?

Le problème avec de telles comparaisons est que l'on risque de comparer différentes espèces et environnements avec les nôtres. Ce qui semble fonctionner  dans un territoire pourrait s'avérer inutile dans un autre. Mieux connaître et comprendre son propre territoire avec de la recherche bien précise pourrait donner une meilleure idée des solutions possibles.

Que pensez-vous de la situation réunionnaise?

Je ressens beaucoup d'empathie pour les Réunionnais et leurs représentants. C'est une situation très difficile et il n'y a pas de solution facile, et surtout aucune qui ne plaira à tout le monde. Il faut essayer de baser ses actions sur les meilleures recherches scientifiques possibles.
Vendredi 23 Août 2013 - 16:37
SH
Lu 8914 fois




1.Posté par jean francois Ducon le 23/08/2013 16:58
on veut pas le risque zero, on se simplement surfer comme avant, à la tombée de jour dans l'eau sale sans se faire bouffer. tant que ca reste dangereux le prefet a raison de nous ecouter en fermant le surf.

2.Posté par Logique le 23/08/2013 17:40
Il est surement incompétent ce type: oser dire qu'il n'y a pas de solution facile!

Avec tous les magiciens qui fréquentent le web, possédant chacun une baguette magique à régler les problèmes d'une phrase lapidaire et d'une accusation péremptoire, qui peut oser dire que les solutions miracle ne sont pas connues?

Un incompétent, c'est sûr...

3.Posté par nsnf le 23/08/2013 18:33
comme c'est un scientifique nos assos local vont dire qu'il n'est pas compétant car il n'est pas d'ici

4.Posté par Asterix Zépérils le Surfer Gaulois le 23/08/2013 20:33
Il faut réguler de façon régulière, tous les jours et quotidiennement. Et, tout comme en Australie depuis peu, tuer les requins qui s'approchent trop prêt des cotes, ou alors les pêchers sans les remettre dans l'eau ou sinon les réguler régulièrement en les tuant mais gentiment.
ça va créer des emplois.
On pourra embaucher les écolos bobos Parisiens ils verront l'océan pour la première fois ça leur fera du bien = ils sont tous gris dehors et noir dedans.
MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHA

5.Posté par A Review o f Shark Control in Hawai i with Recommendations for Future Research le 23/08/2013 21:34
4.Posté par Asterix Zépérils le Surfer Gaulois

ca a ete fait pendant 17 ans a Hawai. Ils en ont tué 4668, ca a couté 300.000 dollar et le conclusion a eté: "inefficace sur le nb d'attaques de requin"

6.Posté par marcel le 23/08/2013 21:48
A quand une décision qui ravira tous ces rigolos de surfers, il faut les laisser aller dans l'eau comme ils veulent, se faire bouffer ce n'est pas le problème, mais je ne comprend pas, on est au courant du risque mais on râle, même si cela nous coûte quelques poches de sang en plus, il faut les laissés faire, tout simplement. Mais je pense que dans quelque temps on entendra plus parler, car les grands irons surfer dans l'ouest de la France où que la discipline se pratique en toute sécurité!!!!! à bon entendeur. A croire que dans la vie il n'y as que le jeu, s'amuser c'est à dire je vais au boulot avec ma planche sur la voiture et aussitôt possible à l'eau, le week-end idem, mais certain dirons que chacun fait ce qu'il veut mais!!il faut essayer autrement et peut être que ça ira mieux dans quelque temps, au fait à Tahiti on surf très bien pour combien de temps encore, il faut faire vite!!!

7.Posté par Gio le 23/08/2013 23:35
La solution n'est plus de mettre les pieds dans l'eau en cemoment. Certes le touriste sera touché, ke vous l'accorde mais étant informé du risque requin après chacun prend ses responsabilités (baigneurs, surfeurs, plongeurs, etc.). Le risque requin est mondial. Bon nombre d'attaques sont recensés tous les jours. Certes rapportés aux nombres de personnes présents dans l'eau, le risque est extrêmement faible. Arrêtons de psycho-dramatiser la situation à la Réunion, arrêtons de dépenser inutilement de l'argent public dans les programmes de prélèvements (la ciguatera ou autres), mais soyons davantage en accord avec la nature. Les politiques, professionnels de la mer, et nous mêmes particuliers ont aussi un rôle à jouer afin de limiter les rejets d'eaux usés ou des restes animaux dans la mer. Arrêtons de souiller les ravines car elles drainent cadavres d'animaux ou déchets ménagers en tous genres lors d'épisodes pluvieux.
Nous sommes tous responsables d'une manière ou d'une autre même sans le vouloir. Et peut être qu'un jour nous pourrons remettre les pieds dans l'eau. Pour ma part, ma petite famille ne nous baignons plus, ce qui nous empêche pas d'aller à la plage pour nous détendre.

8.Posté par stleusienne le 24/08/2013 04:51
A quand des commentaires constructifs? Intelligents ? Et surtout rempli de compassion, d'amour, d'unité.???
Je ne lis que des messages de haine, raciste, et inutiles!!!
Le surfeur pour certain c'est obligatoirement un zoreil grater d'ki, ki croi tout connaitre... Allé tir in feyll ... Comment zot y veut ke le monde change... Peut etre k1 jour zot zieu va rouvert ...

9.Posté par Zarin le 24/08/2013 10:28
SE CHANGER SOI POUR CHANGER LE MONDE

“ Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ” Gandhi
-----
Se changer soi pour changer le monde - accueil - Gandhi - Einstein - Roger Hodgson the voice of Supertramp

http://www.sechangersoi.be/

10.Posté par marcel le 24/08/2013 13:00
Pour répondre à poste 8, pourquoi ressentir ce sentiment, à quand une vraie vie participative des métropolitains installés ou de passage (des années de fonctionnariat comme pied à terre) de toute façon on retrouve ces même gens en tournée à Tahiti, en Nouvelle Calédonie, à Mayotte, je pense que tous cela disparaîtra automatiquement. Qui peut me donner des exemples d'intégrations des métros à la Réunion, à part bien sur les touristes qui eux même n'admettent pas le comportement de cette tranche de la population et il refusent même d'aller à St-G.....land. Merci Mme ou Mr.

11.Posté par mwen lé pa plis mwen lé pa moins le 24/08/2013 15:45
Pour une fois un discours sensé d'un scientifique :"Le prélèvement massif de requins ne fonctionnera pas s'il s'agit d'animaux mobiles"
or justement, les bouledogues sont territoriaux , donc vivent ici , autour de l'ile. Le prélèvement massif est donc totalement pertinent. Et c'est ce qui fait notre chance contrairement à eux qui n'ont pas cette espèce près de leurs cotes.

12.Posté par yo le 24/08/2013 17:19
@11
FAUX , ta théorie s'appuie là dessus depuis le début mais elle est fausse , tu as déjà occulté les résultats de CHARC ?
-3 catégories de bouledogues
Les sédentaires (les moins nombreux )
Ceux qui bougent le long de la côte de st Denis à St Pierre en passant par le large
Ceux qui sont absents : partis !!!! et qui seront remplacés par d'autres !!!!!!!!

13.Posté par jean francois tue le surf le 24/08/2013 17:28
11.Posté par mwen lé pa plis mwen lé pa moins
(...)"Le prélèvement massif de requins ne fonctionnera pas s'il s'agit d'animaux mobiles"

t'es con ou tu fait semblant? on se souvient qu'un guignol transforme un article de pierriot dupuy ecrit en 2012 pompé sur un blog perso, devient "10 jours d'enquete à la reunion debut 2013 par une grande journaliste de la presse natinale" lol bidonné a ce point c'est donner la mesure de sa connerie.



c'est ecrit sur le site de l'IRD:

(sur 17 mois d'observations) (...) Les individus dits « sédentaires » ont des comportements de déplacement plus restreint. Ils sont inféodés à deux zones celle au Nord autour des sites du large Saint-Gilles et celle au Sud autour du site de l’étang du Gol. Le nombre de requin « sédentaires »
représente 37% du nombre d’individus marqués.


ca signifie que la grande majorité (63%) n'est pas sédentaire.

14.Posté par @ 13 le courageux insulteur anonyme le 24/08/2013 20:36
ces 37 % là seront effarouchés : ça sera déjà ça.
les 63 % autres alimenteront les assiettes peïs pour environ 7 € le kilo
et toi, tu te retrouvera tout seul avec ta rancoeur et ton ecran d'ordi pour mater tes requins chéris sur national géo.
rien qu'à t'imaginer ça fait presque pitié (presque, mais en fait pas du tout)

15.Posté par @ 13 le 24/08/2013 20:39
charc lé mentèr
tout domoun y coné ban gar la y veut rien ke requin partout pour etudi à li (ek un bon peu larzan létat ossi...)

16.Posté par breizhatoll le 24/08/2013 20:54
tant qu'a cité les etudes charc autant les cité jusqu'au bout :

37 % de sédentaires 39 % nomades 24 % absents

et de toute facon si on prélève ne serait ce que ces 37 % de sédentaires ne croyez vous pas que cela diminuera le risque d'interaction entre l'homme et l'animal ?

17.Posté par breizhatoll le 24/08/2013 21:04
a post 12

absent ne signifie pas qu'ils sont forcément parti mais que peut être la balise s'est détachée , que sa batterie est hs (elles ont une durée de vie moyenne de un a deux ans pour le modele choisi par charc du moins au début de leur etude) ou que le requin est mort (bouffé par l'un des siens ?).

a vouloir avoir toujours raison vous occultez encore certaines données.

18.Posté par Olivier 974 le 24/08/2013 21:43 (depuis mobile)
À LA RÉUNION LES ATTAQUES SONT PLUS MORTELLES QU À HAWAI. À la Réunion les attaques se concentrent sur quelques kilomètres , Hawai est composer de plusieurs iles et il y a plus de monde et d usagers de la mer.. Incomparable !!

19.Posté par jean francois tue le surf le 24/08/2013 22:15
@14


"L’analyse de la variabilité annuelle des temps de présence montre que globalement
une grand partie des requins bouledogue disparaissent de la zone de détection
délimitée par les 42 stations d’écoute au début de l’été et réapparaissent au début de
l’hiver "


et si les bouledogues vont a st brandon..., => ils peuvent choper la ciguatera comme ces vieux cons qui ramènent la chtouille de leur vacance.

20.Posté par breizhatoll le 24/08/2013 23:16
en fait de disparaitre les balises montrent juste une diminution des passages pas une disparition il suffit de regarder le dernier rapport charc pour comprendre que cette phrase ne veut rien dire devant leur propre diagramme.

afin de ne pas citer ce document je vous invite a le lire directement

Bilan provisoire des opérations de marquage effectuées sur les requins tigre et bouledogue du 21 octobre 2011 au 12 mai 2013 dans le cadre du programme CHARC

21.Posté par jean francois tue le surf le 25/08/2013 08:14
20.Posté par breizhatoll

lol, c'est ecrit noir sur blanc dans l'analyse de l'IRD:

"une grand partie des requins bouledogue disparaissent de la zone de détection délimitée par les 42 stations d’écoute au début de l’été et réapparaissent au début de l’hiver"

encore une fois aller se cacher derriere un morceau de diagramme en racontant zero arguments, c'est comme la citation tronquée de la directrice de la reserve pour lui faire le contraire de son propos.

on dirait maitre collard: "le nom du coupable est dans cette enveloppe"

22.Posté par @ 19 le 25/08/2013 08:32
tu parles d'expérience vécue là ?

23.Posté par breizhatoll le 25/08/2013 08:56
un petit extrait du bilan charc de marc soria du 3 juin 2012

Concernant le requin bouledogue (Carcharhinus carcharias), son aire de répartition est
très étendue comprenant les eaux chaudes tropicales et sub-tropicales. C’est une espèce
côtière et semi-pélagique. Les mouvements migratoires sont relativement restreints en
comparaison des autres espèces. Il est souvent observé dans les lacs, les zones d’estuaires et
remonte régulièrement les fleuves. Les estimations de taille maximale indiquent une longueur
de 400 cm. Les requins bouledogues ont un régime alimentaire diversifié mais bien défini. Il
comprend la majorité des poissons (y compris les autres requins), les céphalopodes, les
cétacés, les tortues, les oiseaux et certains mammifères terrestres. Le type de proie ne change
pas en fonction de l’âge, mais la taille de celle-ci augmente proportionnellement à la taille du
requin. Le cycle de reproduction est encore peu connu. Les femelles ont une maturité tardive
(10 ans et plus). Le temps de gestation de 10 à 11 mois pourrait inclure un cycle annuel,
bisannuel ou triannuel. Le requin bouledogue est une espèce vivipare. La femelle donne
naissance à des portées de 1 à 9 nouveaux nés. Le taux de croissance des requins bouledogues
est lent, variable entre individu et dépendant du stade de maturité (entre 4 et 20 cm.an-1). Il
varie d’une région à l’autre du fait soit des caractéristiques de l’habitat soit de différences
dans le développement biologique et comportementale. Dans les zones côtières, la répartition
des requins adultes semble dépendre majoritairement de la structure bathymétrique des fonds,
mais la température de l’eau, la salinité et la turbidité semblent également avoir un effet. Il
peut vivre dans des eaux peu salées mais semble fuir les eaux trop désalées. Cette espèce
montre une grande fidélité au site, particulièrement les nouveaux nés, les jeunes de l’année et
les juvéniles. Les adultes passent la majorité de l’année au même endroit sauf durant l’hiver
où ils disparaissent pour se reproduire dans d’autres régions du monde. Les requins
bouledogues auraient un changement ontogénique dans leur pattern de mouvement avec une
augmentation de la taille de leur territoire et de leur déplacement migratoire au cours de leur
croissance.


et dernière chose les requins classifiés comme nomades par l'ird le sont non pas parce qu'ils partent de nos régions mais bien car ils sont signalés sur les autres balises autour de l'ile. il se peut très bien que ce soit justement des requins adultes qui augmentent leur territoire de chasse.

24.Posté par @ 19 le 25/08/2013 09:24
quoi? tu vas pas surfer à bali? oh le ringue qui fait son kakou à 3 basse

25.Posté par Fab le 25/08/2013 09:48
J'ai vu qu'en Australie dans la baie de Sydney des pécheurs attrapent des bouledogues, qu'ils soient jeunes ou adultes. Et en parallèle de ça, ils en ont marqué quelques uns avec une balise qui enregistre le parcours au GPS et lorsque le requin sort son aileron de l'eau, les infos sont renvoyées par satellite et ainsi on a tout le trajet du requin sur la période enregistrée. Dommage qu'à la Réunion ils n'aient pas ça, car avec leur système il y a encore de la place pour le doute. Entre deux passages près d'une balise on ne sait pas où est le poisson. Mais bon malgré ça on sait déjà qu'il y en a qui rodent clairement près de nos zones balnéaires, alors il n'y a plus qu'à agir, il serait temps. Le "banc de requins juvéniles" aperçus à l'Etang-Salé dernièrement ne me fera pas dire le contraire !

26.Posté par yo le 25/08/2013 11:58
@breizatoll

Je te plains , entre ta page Facebook , zinfos974 , les médias , tu essaies d'être partout à la fois ,omniprésent , apportant tes réponses à tous tes contradicteurs de plus en plus nombreux . Il te reste un peu de temps pour ton boulot et ta famille......??
Tu t' es enfermé dans une spirale , dans laquelle tu essaies à tout prix de convaincre que tu avais raison , cherchant désespèrement un responsable comme si tout cela était le résultats d'esprits manichéens et malfaisant ....
Détend toi et pète un coup , des responsables , il n 'y en a pas , il y a juste des gens qui ont des avis différents sur ce sujet , il faut respecter toutes les sensibilités man , ce n'est pas parceque toi et tes potes avaient passé du temps sur l 'eau à surfer et sous l 'eau à chasser et pêcher que vous en savez plus ....Et ça , ça vous fait mal de l'admettre !!
A la Run , le surf est MORT ! je sais , c'est triste mais c'est comme ça !!!

27.Posté par breizhatoll le 25/08/2013 21:39
a post 26

merci de t'inquiéter pour moi mais ne t'inquiete pas tout va bien pour moi. je n'ai aucune page Facebook et ne lis que occasionnellement la presse métropolitaine.

par contre je confesse une allergie chronique aux informations fausses ou déviantes. je ne prétend pas qu'il y ai de coupables de quoi que ce soi si ce n'est par négligence. je ne suis pas adepte des théories du complot mais une discussion intelligente est pour moi synonyme de contradiction au sens grec du terme. pour ce qui est de mes contradicteurs , j'ai vu bien peu d'arguments mais beaucoup d'insulte et de médisance ce qui foncièrement me conforte dans le fait que vous n'avez plus beaucoup d'arguments a opposer . je reste cependant ouvert a la discussion si elle est basé sur des faits logiques avérés et prouvés. et objectifs !

je suis malgré tout d'accord avec toi : le surf est en bien mauvaise posture ce qui m'attriste pour les surfeurs et pour tout les amoureux de la mer.

pendant que vous contestez chacun des arguments avancés pour la reprise de la peche des requins aucun d'entre vous n'est capable d'avancer une autre hypothese expliquant ces attaques faisant de cette ile merveilleuse l'une des plus dangereuse au monde !

une dernière chose tu me plains car je réponds régulièrement aux inepties de certains contributeurs de ce site . les plaints tu également car ils sont nombreux et relativement motivés a la désinformation au vu des pseudos qui reviennent régulièrement?

j'aimerai juste que vous compreniez que ce n'est pas parce que l'on vous répète en boucle une information fausse qu'elle devient vrai!

28.Posté par jean francois tue le surf le 25/08/2013 21:52
27.Posté par breizhatoll
je suis malgré tout d'accord avec toi : le surf est en bien mauvaise posture ce qui m'attriste pour les surfeurs et pour tout les amoureux de la mer.


je suis d'accord aussi. On se demande bien à cause de qui

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales