Economie

Carburants: Vers un gel des prix à la pompe au 1er septembre


Carburants: Vers un gel des prix à la pompe au 1er septembre
En attendant que les négociations sur le prix des carburants entre la préfecture, les pétroliers et la Région ne commencent, le gouvernement a décidé de mettre les pieds dans le plat en annonçant qu'il n'y aurait pas "d'évolution" des prix dans les départements d'Outre-mer selon le communiqué du ministre de l'Outre-mer Victorin Lurel.

Une prise de position qui intervient après la baisse annoncée par le gouvernement allant jusqu'à 6 centimes à la pompe en hexagone. La nouvelle pourrait ravir les automobilistes réunionnais qui s'attendent à une hausse vertigineuse des prix des carburants le 1er septembre (+12 centimes pour le sans-plomb et +5 centimes pour le gasoil). Mais le gel des prix à la pompe pourrait aussi ne pas avoir lieu si les acteurs du carburant à la Réunion trouvent un compromis d'ici samedi.

Le ministre de l'Outre-mer a saisi les préfets ultra-marin, dont Jean-Luc Marx, nouveau préfet de la Réunion, pour organiser au plus vite la mise en oeuvre du plan gouvernemental contre la hausse des carburants à la pompe. Un plan qui doit tenir compte des particularités fiscales qui composent le prix d'un litre de carburant.

En métropole, les taxes qui forment le prix d'un litre de carburant sont différentes de celles des départements d'outre-mer. On parle de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui ne s'appliquent pas dans nos territoires. A la Réunion, le prix de l'essence se compose de l'octroi de mer, de l'octroi de mer régional et de la taxe spéciale sur la consommation. Une fiscalité votée par la Région et affectée au budget des collectivités territoriales.

En attendant de trouver une application locale au dispositif mis en place en hexagone, Victorin Lurel a expliqué dans son communiqué que : "Des quatre départements d’outre-mer dans lesquels s’applique un contrôle des prix et dans l’attente des résultats de ces négociations, il n’y aura pas d’évolution des prix des carburants". Reste à savoir si ce gel sera réellement effectif, les négociations qui vont débuter dès aujourd'hui pourrai aboutir à un compromis se traduisant par une baisse équivalente (-6 centimes d'euro) à celle observée en hexagone.

L'Etat devra convaincre la Région et mettre en place un système de compensation à l'euro prêt pour que le Conseil régional baisse ses taxes. Quant aux pétroliers, ils ont toujours indiqué vouloir participer aux discussions sans toucher à leur marge.
Mercredi 29 Août 2012 - 07:33
Lu 752 fois




1.Posté par noe le 29/08/2012 08:27
Une bonne nouvelle pour les "rouleurs" , les "gaspilleurs" qui ne savent que rouler , rouler ...pour leur plaisir et polluent l'atmosphère !

Une mauvaise nouvelle pour les nouveaux grands chantiers routiers si on ne trouve pas assez de fric pour commencer les travaux !

Ah ! ces effets d'annonce d'un autre temps !

2.Posté par David ASMODEE le 29/08/2012 08:35
Pour les Français, 3 centimes d'effort de le part du gouvernement. 3 centimes des pétroliers.
Pour nous, les bougnoules, 1.26 euros d'effort de notre poche.

L'égalité, c'est maintenant.

J'adore ces socialos. lol


3.Posté par Royal Bourbon le 29/08/2012 09:24
En France, on baisse. Ici , on gèle. Il est vrai que nous sommes en plein hiver austral ...C'est ça le changement !

4.Posté par nou lé pas plus mais nou lé moin le 29/08/2012 10:05
Que font nos politiques?
Ils cumulent les indemnités?
Ils se battent pour des contrats aidés?.......vraiment nou lé moin
Merci de votre considération ......

5.Posté par jean philippe le 29/08/2012 13:55
après la gréve de la rentrée scolaire qu'attendent nos fameux élus la fermeture des routes car là il y a vraiment un manque de sécurité de notre portefeuille

6.Posté par roca le 30/08/2012 08:56
solution sérieuse :
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/08/29/usine-a-gaz-la-popocyclette-la-moto-de-toto-aux-excrements/

lol

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales