Economie

Carburants: Le Préfet reçoit les pétroliers aujourd'hui

Dans un communiqué de mardi dernier, la décision d'un gel des prix à la pompe dans les DOM a été abordée par le ministre des Outre-mers, Victorin Lurel, après les annonces du gouvernement sur la baisse du carburant en métropole. Une décision qui ne ravit pas les pétroliers. Hier, aucune rencontre n'a été programmée en préfecture. Il reste désormais deux jours au préfet, pétroliers et Région, pour trouver un compromis au gel des carburants.


Carburants: Le Préfet reçoit les pétroliers aujourd'hui
Si rien n'est fait d'ici ce samedi, les prix à la pompe seront gelés. Une annonce faite mardi soir par le ministre des Outre-mers, Victorin Lurel, suite aux annonces du gouvernement sur la baisse du carburant en métropole (- 6 centimes à la pompe). Mais la donne est différente dans les DOM et à la Réunion en raison d'un mécanisme de fixation des prix, différent de l'hexagone. A la Réunion, c'est le préfet qui fixe les prix depuis le décret de 2010 en tenant compte des éléments chiffrés (cotation, parité euro/dollar et prix CAF) fournis par les pétroliers.

Cette annonce ne convient pas aux pétroliers qui avaient tablé sur une forte augmentation des prix ( + 12 centimes pour le sans-plomb et + 5 centimes pour le gasoil) au 1er septembre. Si la hausse n'est pas mise en place par le préfet et que le gel des prix est effectif, c'est un manque à gagner pour eux. Eric Le Blevec, directeur général de Total Réunion, s'était prononcé sur ce gel dans nos colonnes hier (voir ici ).

Après l'annonce de mardi, on s'attendait à des rencontres rapides entre le préfet, les pétroliers et la Région. Il n'en a rien été, le nouveau préfet, Jean-Luc Marx, a décidé de recevoir les pétroliers cet après-midi à la préfecture de Saint-Denis. Comme en métropole, le préfet attend un geste des pétroliers. Mais ces derniers ont expliqué dans la presse cette semaine ne pas pouvoir faire d'effort sur les prix.

La réunion de cet après-midi risque d'être particulièrement tendue entre le représentant de l'Etat et les pétroliers si chacun campe sur sa position. Reste la position de Total France, ce dernier a accepté de participer à la baisse des carburants en métropole. Une position qui pourrait bien pousser les pétroliers à faire le même effort que celui fait en hexagone depuis ce mercredi.

Pour le moment, aucun rendez-vous n'a été fixé avec la Région, principal collecteur de taxe sur les carburants. Didier Robert, président du Conseil régional, a été clair depuis le début, la Région a gelé les prix du carburant pendant trois mois entre mars et juin, maintenant c'est au tour de l'Etat de prendre ses "responsabilités". La Région est prête à baisser sa fiscalité si et seulement si l'Etat compense au centime d'euro prêt.

Les deux prochains jours s'annoncent très long du côté de la préfecture…
Jeudi 30 Août 2012 - 07:25
Lu 966 fois




1.Posté par Nicolas le 30/08/2012 09:42
La region ne peut pas baisser les taxes, lEtat ne peut pas baisser les taxes, les stations ne peuvent pas baisser les taxes et les petroliers ne peuvent pas baisser leurs marges. Bref l'essence n'a jamais etait aussi haute a la pompe ET il ne me semble pas que le baril soit a des niveaux enormes et la paritee dollar euros est quasi la meme qu'avant, donc en gros tout augmente mais on viens nous dire que personne n'y peut rien. Moi je pense au contraire que la population peut faire beaucoup dans cette histoire.

Fesont marcher la conccurence, si total nous prends pour des vaches a lait alors qu'il font des milliards de benefice, ben arretons de prendre l'essence chez eux, quand ils verront que leur chiffre d'affaire est en baisse ils vont peut etre comprendre que c'est nous qui payont.

Petit rappel: si plus personne n'achette de l'essence pendant 6 mois ou plus( utopie je sais) ben l'offre et la demande s'inverse et les petrolier vont nous vendre leur essence a 10 cts le littre. Le probleme c'est qu'on est trop dependant de l'essence et que les constructeurs,les petroliers, l'etat et la region sont TOUS content quOn consome un petrole cher car ca leur fait gagner des sous. Et les autres energie? Ben on les auras quans on auras eppuiser le petrole, c'est a dire dans 20 ans

2.Posté par DUBOURG le 30/08/2012 10:00 (depuis mobile)
Et je rajouterai qu avant de changer d energie, on aura des guerres pour les dernieres gouttes de l or noir, des mouvements sociaux de toutes les populations ... Pourtant tout le monde sait que l electrique et l hydrogene existent !

3.Posté par Problématique du porte monnaie le 30/08/2012 11:29
Le préfet reçoit les rois du pétrole ?

4.Posté par comique le 30/08/2012 11:53
Comme dit Nicolas c'est utopique :( Y'a plus qu'à faire plus de co-voiturage histoire qu'on économise un peu, moins de pollutions, embouteillages etc et les pétroliers d'ici ou les stations auraient une légère baisse.
Y'a aussi les pompistes, bien sûr ça donne des emplois et tant mieux, mais tout le monde veut une baisse, comme on sait tous l'état les pétroliers se feront toujours une marge, reste plus qu'eux si vraiment on veut quelque chose ou alors on assume (et puis c'est pas plus compliquer de mettre un tuyau dans son réservoir, bouger en france vous verrez...on veut se faire servir comme des rois ben voilà).

5.Posté par Muss le 30/08/2012 14:06
Des coups de pieds au culs voila ce qu'il faut!!! SRPP dehors!!!!!!! Une autre compagnie se fera un plaisir de venir. Pompiste aux chomages, j'ai pas besoin qu'un môme me salisse ma voiture avec de l'essence, je me sert moi même!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales