Economie

Carburants: "L'Etat nous a demandé un effort... je ne peux pas"


Cet après-midi, un nouvel acteur était invité autour de la table sur la question des carburants. Les gérants de stations-service ont fait leur entrée dans les négociations. Depuis les débats sur la formation des prix des hydrocarbures à la Réunion, les gérants ont toujours expliqué ne pas pouvoir faire d'effort sur leur marge, sinon le modèle réunionnais serait remis en cause (ndlr: les pompistes dans les stations qui représentent environ 1.500 emplois).

Au cours de la réunion, l'Etat a demandé des efforts supplémentaires aux pétroliers et aux gérants de stations-service. "L'Etat nous a demandé de participer à l'effort en matière de non augmentation des prix à la pompe. Je dis "bravo" mais quand dans un mois, deux mois ou trois mois les prix vont continuer d'augmenter on va faire quoi ?", s'interroge Gérard Lebon, président du syndicat des gérants de stations-service.

"L'Etat nous a demandé un effort... je ne peux pas", ajoute-t-il. Depuis le gel des prix, les pétroliers sont impactés et ne peuvent vendre à leur prix. Une situation dans laquelle pourraient se retrouver les gérants de stations, le pétrolier Tamoil ayant été le premier à agiter la menace de répercuter le manque à gagner sur les stations-service avec comme conséquence, de possibles licenciements économiques.

"Où est la Région ? Où sont les communes ?"

Après la réunion, Gérard Lebon a lancé un "appel général" à tous les gérants dans le cadre d'une assemblée extraordinaire qui se tiendra dans l'Ouest ce soir. "Je fais appel à tous les gérants, pour qu'ils soient présents ce soir", lance-t-il devant la presse. Sur la suite du mouvement, Gérard Lebon laisse planer un léger doute : "On peut tout imaginer… on peut tout imaginer". Mais peu de chance de voir les gérants bloquer les stations-service. La réunion de ce soir aura un caractère informatif sur les débats de cet après-midi en préfecture.

Par ailleurs, les gérants veulent que l'ensemble des acteurs soient présents autour de la table. "Où est la Région ? Où sont les communes ? Ils doivent être là pour les prochaines réunions", précise Gérard Lebon.

"Il y a un cadre, un arrêté doit être promulgué. On est dans un vide juridique aujourd'hui car un gouvernement a décidé de geler les prix. Réunionnais débrouillez-vous… merci !", lâche-t-il, avant de rejoindre les gérants postés devant la préfecture depuis le début de l'après-midi.
Mardi 4 Septembre 2012 - 18:27
Lu 1697 fois




1.Posté par noe le 04/09/2012 18:35
Payons notre carburant sans rechigner comme des bébés ...
Soyons adultes !
On a de belles voitures , grâce aux crédits ... alors de grâce faisons des pleins sans pleurer ...

On ne va pas nous donner des carburants "génériques" , quand même !

2.Posté par FRED le 04/09/2012 19:58
"L'Etat nous a demandé un effort... je ne peux pas" et moi mi peux payer ou pas quand mi passe la station ? ? ? ? ? ? ?

3.Posté par pouaké le 04/09/2012 20:28
mr Lebon joue avec les réunionnais si les gerants de station ferme les rideaux , je crois que devrons réagir ,arret prendre creole po des couillons;nena i met l'argents dans zot poche ,la situation des réunionnais est alarment chomage ,precarité etc etc ,si zot i bloque les station fo fé pété ,un bon baizement l'état i dit a zot de reflechir pour que la vie des creoles i ameliore , le gouvernement i met la main a la poche et zot i veut pas donne un coup de main alors nwar

4.Posté par franck le 04/09/2012 20:30
en quoi les communes sont elles concernées ?
les lois de décentralisation n'ont pas tout transféré

5.Posté par lol le 04/09/2012 20:52
Flamby avait dit lors de son voyage à la Réunion que c'était le role de l'Etat d'assumer les hausses des carburants et non au Conseil Régional mais putain il est Président aujourd'hui et il faut qu'il assume

6.Posté par Français le 04/09/2012 21:38
on cherche la responsabilité de qui dans ces augmentations de pétrole? des actionnaires? Pourquoi pas les producteurs de cet OR ? Les états européens peuvent se rendre dans ces pays et s'octroyer la possession de ces ressources? Impensable? A titre d'exemple la FRANCE gérée par des petits politiciens de droite, de gauche ont fabriqué une FRANCE de pauvreté en ouvrant toutes grandes ses frontières accueillant les millions d'indigents qui sont venus spolier l'économie, en pire la putain qui ne se faisait pas payer ses faveurs, ils avaient des droits donnés particulièrement par le socialiste françois qui s'est barré entre-temps, mais ces indigents n'avaient pas des devoirs envers ce pays d'acceuil. A présent avec son euro à valeur minable, elle ne peut même pas et surtout pas rivaliser avec le dollar, devise de référence chouchoutée par les émirs. Pendant ce temps la putain ne peut qu'offrir ces nymphes affadées que les indigents continuent de piller au grand dam des patriotes...tant que nous aurons ces gestionnaires de pacotille

7.Posté par Logique le 04/09/2012 22:19
Même une fois tous les gérants ruinés et tous les pompistes licenciés, le carburant continuera à grimper.
Geler les prix est une fumisterie, tout comme laisser croire aux gens que si on a les moyens d'acheter une voiture on a les moyens de rouler avec.

Le gazole sera demain à 2, 3, 4 ou 5 Euros et on n'y pourra strictement rien, même une fois supprimées toutes les taxes relatives à l'entretien des routes.

La vrai question est: qui roulera sur la nouvelle route du littoral qui aura couté des milliards? avec quoi dans le réservoir? payé combien?
Quelle alternative est prévue pour les réunionnais ?
Nos chers élus sont-il conscients que c'est l'enjeu N°1 ou pensent-ils que ça va passer?

8.Posté par zangoune le 05/09/2012 04:13
qui peut quoi contre la monté des prix du carburant ?
benefices etourdissant des pétroliers... Mais eux ne peuvent pas faire d effort !?!?!
La solution, un tramway, tramtrain, monorail, metro. Pour la reunion et ses habitants une solution de transport mutualisé pour ne pas etre obligé de prendre sa voiture.
en plus c est ecolo !
MR LE PRESIDENT TENEZ VOTRE PROMESSE !

9.Posté par zazi le 05/09/2012 16:02
Mr Didier robert règles ses comptes avec l'état au détriment des ... REUNIONNAIS, comme toujours c'est la population qui trinque et puis ça apprendra à l'état de faire de la décentralisation dans des départements qui ne sont pas préparés pour ça!!! Surtout que dès qu'on leur donne un petit pouvoir, ils en abusent à tout va! Ce n'est pas aux présidents de région à qui il faut demander si ou plait fais un effort, il faut l'imposer un point c'est tout!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales