Economie

Carburants: De futures mesures pour compenser la hausse ?

Les prix à la pompe ont atteint un niveau historique ce mois-ci à la Réunion, avec 1,67 euro le litre de sans-plomb et 1,29 euro le litre de gasoil. Une hausse compensée par un accord trouvé entre pétroliers et État après 10 jours de gel des prix à la pompe. A peine l'accord trouvé, que tous les regards se tournent vers la fin de l'année puisque le dispositif transitoire de baisse voulu par le gouvernement Ayrault ne durera pas éternellement (trois mois). Et l'Etat réfléchit dès maintenant à des mesures à mettre en place pour contenir une hausse des carburants qui sera de toute façon inéluctable…


Carburants: De futures mesures pour compenser la hausse ?
"C'est très difficile de geler les tarifs, on a bien expliqué tout cela. Le gouvernement a pris une mesure qui a un coût pour le contribuable - il ne faut pas le nier - qui est une mesure transitoire, qui est un effort du budget de l'Etat, accompagné d'un effort des professionnels de la distribution", a expliqué hier le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, sur le plateau de BFMTV. Il a ajouté que le gouvernement prendrait "dans trois mois" des mesures pour contenir la hausse des carburants. "Nous sommes en train de les préparer (…)", a-t-il souligné. Quelles seront ces mesures nationales ? Comment seront-elles appliquées au niveau local dans les DOM ? C'est là les questions que les automobilistes réunionnais sont en droit de se poser.

Au lendemain d'un difficile accord trouvé dans les DOM pour compenser, au même niveau qu'en métropole, la hausse du carburant, le gouvernement a tout intérêt à plancher en amont sur les solutions envisageables dans les départements d'Outre-mer. Car si la compensation sur le sans-plomb va durer trois mois et sera à hauteur de 6 centimes, les 3 centimes de baisse sur le gasoil sont loin d'être acquis pour le mois prochain.

Plusieurs hypothèses ?

Après les trois mois de compensation, quelles hypothèses pourraient être avancées par le gouvernement Ayrault. Une baisse de la fiscalité ? Impossible, le mécanisme de fixation des taxes est totalement différent dans les départements d'Outre-mer. Là où l'Etat perçoit des taxes en métropole, localement c'est la Région qui les reçoit via la TSCC (Taxe spéciale sur la consommation de carburant) et l'octroi de mer. Une piste à écarter, surtout à la vue des relations "froides" entre le ministère de l'Outre-mer et la Région Réunion. Le Conseil régional étant absent du dispositif, l'Etat n'a pu compenser sur la fiscalité et devra faire un chèque aux pétroliers d'un montant de 950.000 euros, a expliqué le Jir dans son édition de ce matin.

Mettre à nouveau la pression aux pétroliers ? Une solution possible mais discutable. Ce sont des entreprises privées et elles ont joué le jeu en septembre. Elles ont été les premières à faire un effort pour contenir la hausse du carburant au mois de septembre, tout en expliquant qu'elles vendront à perte le sans-plomb pendant les trois prochains mois.

Reste une possibilité, celle qui devrait être retenue et déjà avancée par le ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel, au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. La modification du décret 2010 portant sur la fixation des prix des hydrocarbures à la Réunion. Un décret qui encadre les marges des pétroliers et des détaillants pour les fixer respectivement à 8,85 et 10,81 centimes par litre. Mais modifier le décret de 2010 pourrait remettre en cause tout le modèle réunionnais (ndlr: les pompistes). Du côté des gérants de stations-service on voit d'un mauvais oeil cette alternative. Les contrats de gérance passés avec les pétroliers deviendraient "caducs" si la structure des prix est modifiée, comme le souhaite Victorin Lurel.

Le casse-tête de la première semaine de baisse du prix des carburants à peine fini, que l'Etat doit plancher sur un nouveau mécanisme pour contenir la hausse envisagée avant la fin de l'année. Et avec seulement deux acteurs autour de la table, gérants et pétroliers, sans la participation de la Région...
Mercredi 12 Septembre 2012 - 17:32
Lu 1329 fois




1.Posté par noe le 12/09/2012 18:27
La mascarade des carburants continue de plus belle ...
Si on baisse les prix , il y aura un manque à gagner pour la Réunion ...et ce manque à gagner ne sera pas bouché par l'état qui n'a plus de moyens !

Qu'on laisse le libre entreprise !

Paieront ceux qui ont des voitures ... et qui veulent les utiliser !

2.Posté par Thierry le 12/09/2012 22:33
Moi, j'ai trouvé la solution. Dans la descente j'accélère et dans la montée, je descends par terre et je pousse. C'est un peu fatiguant, surtout les virages... mais cela vaut le coup ... Je réduis ma conso et je CONserve mes euros...

3.Posté par L'Ardéchoise le 13/09/2012 00:56
A 2 : tu devrais essayer le vélo électrique, dans les descentes, tu peux faire la même chose que dan ton ti loto, mais dans les montées, pas besoin de descendre!
En guise de carburant, pour le conducteur, un bon rougail ou un bon carri au feu de bois, miam (pour compenser l'augmentation du gaz) . Et voilà, roulez jeunesse !
A + ou @+

4.Posté par Jacqueline le 13/09/2012 09:59
en métropole, le gazole est 1, 45 euros le litre, et il n'y a pas d'indexation..

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales