Social

Carburant et vie chère : Jean-Hugues Ratenon prône la "révolution douce"

Après une table ronde longue et difficile, l'ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté) a tenu une conférence de presse à Saint-Denis pour faire un point sur la situation des avancées prises lors de la réunion en préfecture. Même si la population a pris "conscience" de la situation et que des pistes ont été trouvées, il reste beaucoup de travail à faire pour l'association présidée par Jean-Hugues Ratenon.


Carburant et vie chère : Jean-Hugues Ratenon prône la "révolution douce"
Hier, lors de la table ronde en préfecture sur la baisse du carburant, le thème de la vie chère n'était pas à l'ordre du jour et l'ARCP, présidée par Jean-Hugues Ratenon, n'était pas invitée. Il aura fallu la "volonté" des transporteurs, des associations de consommateurs et de la pression populaire, pour faire entrer le débat de la vie chère autour de la table ronde. "Une première étape a été franchie, des avancées ont été constatées", explique Eric Parlier, membre de l'ARCP. "Grâce à la pression populaire, on a pu entrer à la table des négociations. On a obtenu une baisse de 8 centimes sur le prix des carburants et la baisse de 40 produits de première nécessité", ajoute de son côté Amandine. Des annonces qui n'ont pas plu à la population massée le long des grilles de la préfecture.

Devant le mécontentement, les membres de l'ARCP appellent donc à la révolution douce. "Une révolution douce, très douce où les idées et les paroles seront les armes", explique Jean-Hugues Ratenon, qui condamne une nouvelle fois les violences qui ont eu lieu une nouvelle fois à la Réunion cette nuit. "J'appelle au calme et a cessé toutes les violences", rappelle-t-il.

Pour le président de l'ARCP, les mesures d'hier ont permis d'ouvrir la voie à de nouvelles discussions. "Il n'y a qu'à voir les comparaisons de prix entre la métropole et la Réunion", souligne-t-il. Pour cela, l'ARCP a épluché et comparé les prix sur des prospectus de supermarché. "On a comparé les prix sur une même enseigne, la moins chère à la Réunion, c'est à dire Leclerc. On a comparé le prix au kilo. Par exemple, le prix au kilo d'un pack de yaourt Activia est de 3,02 euros contre 1,43 euros pour la métropole", explique Brigitte, membre de l'ARCP. Et les exemples proposés par l'ARCP sont nombreux. "Quand on regarde l'écart de prix, on se pose légitimement des questions. Quel est le coût d'importation, quelles sont les taxes ?", s'interroge Jean-Hugues Ratenon. Pointé du doigt, les marges des distributeurs, "elles ne sont pas étrangères à cette situation de vie chère", ajoute-t-il.

"Liste Cospar et administration des prix"

Pour le président de l'ARCP, la baisse ou le gel des prix sur 40 produits de nécessité n'est pas la solution. "Vous comprenez mon état à la sortie et la réaction de la population", explique-t-il. Le principal regret de Jean-Hugues Ratenon à cette table ronde, la non présence de la grande distribution. "Ce ne sont que des propositions, il n'y a pas eu de discussions. Je voulais que le préfet les convoque. Je voulais négocier toute la nuit", explique-t-il. La proposition faite autour de la table est en-dessous de l'accord Cospar, accord qui n'est pas "respecté" à certains endroits. "Je demande au Prefet de redémarrer les discussions au plus vite, avec l'appui des élus. Il faut intégrer ces 40 produits à la liste Cospar (…) Et surtout, il faut interpeller le gouvernement pour administrer les prix", souligne-t-il.

Pour le moment, les discussions sont en cours et une liste de produit doit-être présentée mardi prochain. "J'attends toujours d'être contacté par le préfet, je suis à sa disposition", souligne Jean-Hugues Ratenon.

Une autre proposition abordée, une prime de vie chère pérenne pour l'ensemble des Réunionnais. "Il faut rehausser le niveau du pouvoir d'achat. Il faut accorder une prime de vie chère pour compenser la vie chère à la Réunion", explique-t-il. Enfin, le président de l'ARCP demande à Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, de clarifier sa position sur la proposition d'étendre les CUI au moins de 25 ans.

"Les pistes sont ouvertes et c'est à la population de s'engouffrer dedans. On ne peut plus cacher le rêve d'une révolution douce", conclut Jean-Hugues Ratenon.
Samedi 25 Février 2012 - 16:41
Lu 3890 fois




1.Posté par Babs le 25/02/2012 15:52
Révolution douce .. Il commence à avoir peur des casseurs ?

2.Posté par noe2012 le 25/02/2012 15:53
On voit que le Ratenon est bien entouré .... Tel un Prince en délire , il distille la "révolution douce" devant un auditoire de gentils gamins et gamines !

Il doit être mis en examen pour avoir poussé nos enfants dans la rue ...nos enfants qu'on enferme à sa place ...
Voilà l'image de notre société ... les enfants en prison et les vrais incitateurs en liberté ...
Justice à 2 vitesse : engraisseurs en liberté et marmailles en geôle !!!
Les vrais coupables en liberté et les plus fragiles enfermés à Domenjod !!

"Il faut critiquer les défauts du peuple, mais il faut le faire en partant véritablement de la position du peuple; notre critique doit être inspirée par le désir ardent de le défendre et de l'éduquer."
(Mao sait tout)

3.Posté par M. Anvy de Vaumirre. le 25/02/2012 16:17
idées et les paroles seront les armes

Pour cela il faut un chef intelligent. Commençons par là.

4.Posté par Gateur de sauce va! le 25/02/2012 16:21
après avoir tenu un discours irresponsable hier soir il essaye d'éteindre le feu!
tu es un petit apprenti sorcier

5.Posté par compétent le 25/02/2012 16:30
"J'attends toujours d'être contacté par le préfet, je suis à sa disposition", souligne Jean-Hugues Ratenon.
Tu peux toujours attendre !! Rarement vu un type aussi incompétent !

6.Posté par Job le 25/02/2012 16:36
Le vrai combat serait pour une réelle continuité térritoriale. On se battrait à armes égales avec la métropole. Il devient urgent que l'Etat comprenne que les DOM ne sont pas des danseuses mais un département totalement intégré à la France.

Cela veut dire :

- un billet d'avion au même prix qu'un billet de train de Strasbourg à Brest ou de Marseille à Calais
- les couts de communications au même prix qu'en métrople.
- Les prix des grandes surfaces identiques

Ce qui implique :
- Supression de la "prime de chereté de la vie (le terme politiquement correcte pour sur-rémunération).
- supression de la defiscalisation immobilière.

Il faut que la metropole réalise que la Réunion est sa tête de pont pour son rayennement dans l'hémisphère sud, et que cela à un coût.

La Réunion a de considérables atouts, mais il faut que la métropole participe à son développement en adaptant son soutien aux réalités locales qui sont bien loin de celle de l'Hexagone. Le développement des énergies propres est l'un de ses atouts majeurs, et serait une véritable vitrine pour notre vieil hexagone.

Les réunionnais ne veulent pas la mendicité et qu'on les considèrent comme des pleureuses.

La révolution douce, c'est l'action et l'imagination et non la violence.

7.Posté par Chien Trapu le 25/02/2012 16:40
Elle est mignonne la brune à la droite de Ratenon... Pas mal

8.Posté par MDR le 25/02/2012 16:48
7.Posté par Chien Trapu le 25/02/2012 16:40
Elle est mignonne la brune à la droite de Ratenon... Pas mal

C'est sa maîtresse !

9.Posté par Honteux le 25/02/2012 16:50
il ne représente PERSONNE.
il ne représente RIEN.
C'est un manipulteur
C'est un profiteur

Comment se fait t'il que VOUS, les médias, vous lui donnez une telle audience et une telle importance.
Vous lui donnez le pouvoir et voyez ce qu'il en fait. Il jette nos enfants dans les rues, il sème la tempête, la haine, la colère, la destruction.

C'est un fou dangereux

10.Posté par Blackpearl le 25/02/2012 17:18
Post 5: akoz ou pran pa son plas ou? Somanké ou lé pli intélizen ke Ratenon vu oute pseudonyme...au moin le boug y essaye fé in zafer, pa kapab lé mor san essayé konm ki di!!! éssaye pran le relai nawar si ti gainye fé mié!!!


11.Posté par Lapamarmailleloter le 25/02/2012 17:22
Vas y Ratenon, sans ton engagement la baisse de l'essence n'aurait été que pour les transporteurs.

Il faut tenir le coup, même si les pouvoirs publics veulent t'adosser la fausse étiquette d’élément perturbateur/incitateur. Il faut prendre cela de leur part pour un encouragement, car ça signifie que tes arguments sont réels et mettent le doigt sur le vif du sujet qui fait mal.

à savoir : La recherche de l'explication des prix à la Réunion et de l'entente entre grandes surfaces.

Il faut que l'Etat, et le médias asservis arrêtent de" bouche les yeux" au Réunionnais....
Heureusement que certaines associations sont mieux informés que certains usagers qui s'expriment sans connaitre !!!

Un non adhérent d'association !

12.Posté par Zenès Rebel le 25/02/2012 17:40
kel train té!!! arète dékoné Ratenon! kel revolution douce? na donn a ou revolution dous nou!!! a mwen mi di fé pété!!! foute la faya dann toute la renyon! y fo la zenes la renyon y lev kontr toute se band zélus la pou roul anou dan la farin!!! fo lo peup reyoné y lev deboute ansamb nou la zenes kreol! y fo nou soubat an takon kontr bann profitér!!! nou ve pu ban zélus y kroi ke la zenes kreol lé sinpatik, azordi lé tan révolté marmaye!!! nou ve pa la revolution douce!!! Ratenon ou koné kel peup la gainyï change son destyn par la revolution douce ou? alé marché don!!! anon mon bann!!! anon kombate kontr bann gro zozo profitér!!!!!

13.Posté par Lapamarmailleloter le 25/02/2012 17:59
Ces mesures sont insuffisantes et les premières propositions sont décalées par rapport aux revendications.

Le message des manifestants est simple : Il faudrait baisser et geler les prix, plus de monopole incontrôlé (et au final encouragé par l'Etat) et arrêt des ententes sur les prix de premières nécessités qui conduisent à un chariot type équivalent quelques soient les enseignes.

De plus en ayant pu baisser l'essence de 8 centimes en une seule réunion, cela a fini par démontrer que les pouvoirs publics pouvaient et ne voulaient pas jusqu'à présent.

Mais attention ! c'est principalement l'octroi de mer qui a été sollicité, et résultat ce sont les taxes foncières et d’habitation qui vont augmenter cette année et l'année prochaine pour combler ce manque à gagner pour les collectivités. Ou sont la baisse des taxes (Etat) sur le gazole et les efforts de baisses des marges inconsidérées de la SRRP ?

14.Posté par Kurt Mébonne le 25/02/2012 18:09
Je serai curieux de connaitre les montants perçus par Ratenon et ses dalons par le biais de toutes ces associations bidons qui coutent un maximum aux collectivités. Si ce n'est pas de l'emploi fictif tout ça !

" l faut que la metropole réalise que la Réunion est sa tête de pont pour son rayennement dans l'hémisphère sud, et que Ratenon est sa tête de ? ".

15.Posté par midiazot le 25/02/2012 18:18
Soyer précis si je compare en distance et en prix
Marseille Calais 890 Km prix en train minimum 150 euros donc en proportion 10X plus, donc 1500 euros et cela juste pour un aller.
Les écoles, l'enseignement, les hôpitaux, les routes, la santé, les aides de l'état, et bien d'autre .Qui finance? . Il y a beaucoup d'argent qui viennent de la métropole et aussi de l'Europe Il 'y a t il des aide en métropole de prime d’installation de mobilité pour les marmailles., et de combien. Ok pour que l'état aide, mais pas attendre que les fond de l'état. Il y a des entreprise Réunionnaises qui investissent ailleurs. Brésil, inde etc.. Elles ne peuvent pas aider aussi de manière douce les réunionnais?

16.Posté par ALEXANDRA le 25/02/2012 19:17
Il serait temps que la Préfecture transmette à Rat- non le montant des préjudices (collectivités et privés)
Il serait temps de le mettre en garde à vue puisqu'il met le feu aux poudres (il y a des textes de loi pour de telles personnes)
Il serait temps de nommer les véritables causeurs de troubles et de les faire payer.
Il serait temps que tous les émeutiers soient parqués pour éviter qu'ils recommencent et les punir en les faisant nettoyer, enlever les alloc ....
Il serait temps de faire respecter les lois de notre république

17.Posté par indigné le 25/02/2012 20:20
http://indignados974.podzone.org/atelier/democratie/accueil

18.Posté par Thierry le 25/02/2012 20:42
TOUS CEUX et sans exception qui ont déclenchés ou été la cause du déclenchement (du pareil au même) de ces événements qui font saigner la Réunion , qui va en prendre un sérieux coup'

devraient être TRADUIT en justice pour incitation à la violence et à la destruction de bien ...

Ils sont autant coupables que les auteurs des cassages et beaucoup PLUS solvables ....

Mais bon,

19.Posté par Zenès Rebel le 25/02/2012 20:46 (depuis mobile)
post 16: Alexandra, seré déja tan alé jèt out kor dan la mer! domoune konm ou ni ve pa ici la renyon! nou prefer less sa pou ban rekin

20.Posté par Manzmapayé le 26/02/2012 06:37
Alexandra ?! il serait temps d'aller prend l'elan et batte out tete dans un mur ... Ratenon li lé cet li lé au moin li essay fait un zafair a nou nou coz un tas su internet blablabla in tel lé mol l autre tel lé profitère, mais kan ou garde vraiment nout tt la peur crié na rienk cet lé vraiment dans malizé i dessen dans somin le ti creol de baz i gagne ensorte a li un ti peu là, mi voi ali dessen rienk dans grande surface mangé boire met la muzik a fond dans son loto alors ke le soir na lé gar i prepare a zot po cassé ! Bana o moin i revolte mais nous creol de base i coz in tas su internet là ! Kwé nou fai nou ? Nou deboute nou guète ? Nou aten demoune batay po nou ? et nou fai genre l enfer c les autres c pas nou ? Nou les kun band d hypocrite alors arrete critik demoune i pren couraz po sobate !!!

21.Posté par Leon RIVIERE le 26/02/2012 08:06
INCROYABLE

je rêve ou quoi????
voilà un homme qui se lance et ce depuis un bon moment dans la bataille contre la vie chère et qu'est ce que je vois ?
d'autres hommes et femmes qui s'en prennent à lui et qui bien entendus ne font rien pour qu'il y ait un peu de justice économique dans notre ile.
c'est bien ce que vous faites Monsieur Ratenon.

22.Posté par David Asmodee le 26/02/2012 11:21
Si ou gagne pas la Révolution, ou va gagne la douce.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales