Social

Carburant: L'IPR et les associations de consommateurs refusent de participer à la réunion

Alors qu'une réunion devait se tenir en préfecture cet après-midi avec notamment les associations des consommateurs, l'intersyndicale des transporteurs, les collectivités territoriales, la SRPP, les chambres consulaires et l'AMDR (Association des maires de la réunion), une partie des représentants a considéré que la baisse de 25 centimes à la pompe était une question cruciale. L'intersyndicale des transporteurs et les représentants des associations de consommateurs ont donc refusé de participer à la réunion qui n'a donc pas eu lieu.


Le préfet, Michel Lalande, l'avait pourtant annoncé avant-hier dans les médias. C'est désormais dans un grand débat sur le développement durable et les énergies alternatives qu'il souhaite inscrire la problématique de la hausse du coût du carburant.

Mais Jean-Hugues Ratenon, porte-parole de l'ARCP, ne l'a pas entendu de cette oreille et est entré en préfecture, non pas pour assister au débat qui est sensé durer quatre mois, mais pour dire qu'il n'est pas d'accord avec ce qui est à l'ordre du jour. "Dès que j'ai pris connaissance du calendrier à l'ordre du jour, je vois mars-juillet. On sait très bien que pendant cette période se jouent les présidentielles et les législatives. Le préfet veut noyer le poisson pour pas que la population se réveille", accuse-t-il.

De son côté, Jean-Bernard Caroupaye, membre de l'intersyndicale des transporteurs et président de la FNTR, ne s'est quant à lui même pas déplacé, estimant que la baisse du prix des carburants de 25 centimes à la pompe doit être au coeur du débat.

"Nous ce qu'on veut, c'est des réponses rapides"

Hugues Atchy, président de l'IPR (lntersyndicale des professionnels de la route), a lui aussi refusé de participer au débat. "Il (ndlr : le préfet) a commencé la réunion avec un calendrier qui s'étend sur quatre mois, ce qui ne nous convenait pas. Nous ce qu'on veut, c'est des réponses rapides. Ça ne servait à rien d'entamer les discussions", a-t-il déclaré à la presse, en sortant de la préfecture, peu de temps après y être entré.

Du côté de la Chambre des métiers, Bernard Picardo, qui était présent, dit être tout à fait disposé à trouver des solutions face à la hausse du prix des carburants et envisage des solutions à travers les énergies alternatives pour relayer les carburants issus du pétrole, tel que l'éthanol.

Dans un même temps, c'est une cinquantaine de personnes, venue en tant que citoyens, s'est mobilisée pacifiquement devant la préfecture. "Nou lé venu montré not ra le bol. La vi lé trop chèr. I fo ke tout' do moun i vien ensemb dan semin pou nou trouv in solusion", s'exclame un manifestant devant les autres personnes présentes.

Pour le moment, aucune action n'est prévue autant du côté de l'intersyndicale des transporteurs que du côté des associations de défense des consommateurs face à la vie chère. "Nous devons nous concerter", ont-ils répondu.
Vendredi 17 Février 2012 - 18:32
Lu 2047 fois




1.Posté par Responsable le 17/02/2012 17:40
Je ne comprends pas ils disent avoir refusé de participer à la reunion et pourtant ils nous font un compte rendu de la reunion. Donc ils ont participé à la reunion!

2.Posté par noe2012 le 17/02/2012 17:46
Le carburant n'est pas cher ...
Pourquoi faire toutes ces histoires pour pas un rond ?

Si on arrivait pas à nourrir sa voiture , il n'y aurait pas tant de grosses cylindrées sur nos routes et sans oublier nos pousseurs du vendredi soir ?

Que du cinéma de 10e catégorie !!!!

« Je mange quand j’ai faim, je dors quand j’ai sommeil, le sot se rit de moi, le sage me reconnaît. » (Tsan )

3.Posté par Marfee le 17/02/2012 18:20
En termes techniques, ou technocratiques,la baisse de 25cts d'€ peut être qualifiée d'absurde.
En termes sociaux, elle est cependant impérative.
Notre Préfet est un brave homme et comprend celà
Arrivera-t-il à convaincre les oisillons des cabinets ministériels ?

4.Posté par Kaf le 17/02/2012 19:24
Les gas la préfecture arête écrit stp , zot le fini nous volcan y sa pété !!!!!!!!!!!!!
REUNIONAIS DEBOUT

5.Posté par mazenbron le 17/02/2012 19:27
Le caroupayenqueue (alias tout en camion) y fait gros yeux,préfet y gaigne capcap ...t'as qu'à croire .

6.Posté par lo couillon le 17/02/2012 20:56
lo prefet, c'est un c..

mais mouin la pa di quel prefet, si li ve fou a mouin en tole na bien ouar.

lo prefet du gard peut etre.
ou saint pire et nikelon.

et pi mi exprime a mouin.
i fo fou lo fé les gas.

sate lé pa content li dore a coté.

7.Posté par jean jouhis le 18/02/2012 11:26
on lui demnade RIEN a RAPETOU !!
qu il NOUS lache !!

et ces transporteurs qui roulent en 4x4 (y compris leur madame et leurs maitresses)
puisque deja leurs maitresses sont les madames de leurs collègues ..

oui la dedans c est ITR-Incest

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/02/2012 18:50
les représentants du peuple ne sont ils pas les élus ? où étaient les élus des communes ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales