Société

Cap requins: Des drumlines installées aux Roches Noires


Après neuf mois d'expérimentation en baie de Saint-Paul, les drumlines du dispositif Cap requins ont été installées aux Roches Noires ce mardi et seront appâtées ce soir.

"L'expérimentation se poursuit dans un contexte écologique différent et le but est toujours d'évaluer l'efficacité, l'attractivité et la sélectivité de ce dispositif de pêche, explique David Guyomard, chargé de mission Pôle scientifique du CRPMEM (Comité régional des pêches maritimes et élevages marins) de La Réunion. Ce n'est pas encore un dispositif de sécurité ou de réduction du risque car Cap requins n'est qu'expérimental".

Ces engins de pêche fixes et appâtés permettent de capturer les requins bouledogues et tigres tout en alertant instantanément les pêcheurs. Les bouledogues de plus d'1,5 mètre et les tigres de plus de 2,5 mètres seront automatiquement prélevés pour analyser leur chair dans le cadre du programme Valorequins. Les autres seront marqués puis relâchés.

Deux drumlines sont désormais installées aux Roches Noires et trois mois d'expérimentation sont prévus. Les essais à Saint-Paul sont également toujours en cours. Pour le moment, ce sont 11 tigres (dont cinq prélevés) et huit bouledogues (dont sept prélevés) qui ont été capturés grâce aux drumlines.

Une collaboration entre le CRPMEM, PRR et Shark Citizen

Le comité des pêches n'est pas seul dans ce projet. PRR (Prévention Requin Réunion) et Shark Citizen, qui oeuvre pour la protection des requins et la préservation de l'environnement, étaient présents ce matin pour la mise en place des drumlines.

Loris Gasbar, président de PRR, a expliqué le rôle des MSP (médiateurs de surveillance et de prévention) qui sensibilisent depuis un mois les usagers de la mer aux dispositifs en place et aux risques qu'ils encourent.

Le bien-être des requins marqués est aussi une préoccupation, notamment pour Shark Citizen, qui a financé, à l'aide de PRR, des balises acoustiques permettant de surveiller la résistance des squales après leur capture ainsi que leur taux de survie. "Les balises durent cinq ans et font parti d'un réseau de station d'écoute déjà en place qui remonte les informations sur leurs déplacements", explique Florentine Leloup, présidente de l'association. Elle précise que pour le moment "aucun problème majeur n'a été noté".

Un dispositif "Cap requins 2" est aussi en phase de préparation et concernerait d'autres zones comme Boucan Canot et Saint-Leu.


Interview de David Guyomard du CRPMEM:



Interview de Florentine Leloup de Shark Citizen:



Mardi 30 Septembre 2014 - 15:08
SH
Lu 1999 fois




1.Posté par KLD le 30/09/2014 19:06
Again and again : les drums lignes n'apporteront rien de bon si ce n'est pire : peches ciblée et surveillance !!

2.Posté par massacres-de-requins.gouv.fr le 30/09/2014 20:36
50% des especes sauvages ont ete éradiquée par l'homme en l'espace de 40 ans. Ca continue et ca ne sera pas sans consequences

3.Posté par Feelgood le 30/09/2014 20:37
Très bien. Qu'on laisse les vrais usagers de la mer, regroupés en associations de terrain, travailler sur le sujet.
Les masques sont tombés : les autres ONG comme Sea Shepherd Réunion et tout le collectif d'associations soit disant locales et environnementales ont été écartées.
Qu'on passe la vitesse supérieure et qu'on sécurise enfin notre littoral réunionnais.

4.Posté par KLD le 30/09/2014 21:40
" Qu'on laisse les vrais usagers de la mer" : chacun appréciera !

5.Posté par BRAVO !!!! le 30/09/2014 21:44
très bien, ça avance petit à petit ...

6.Posté par Passion le 30/09/2014 21:59
Les vrais usagers de la mer ? Je ne savais pas que l'homme vivaient dans l'eau. Et le requin il vit ou ? Il y a combien d'humains sur terre combien de requin ? Pourquoi l'homme a -t-il plus le droit de se multiplier et de tout détruire contrairement aux autres espèces ? Quel respect ! quelle égalité!!!

7.Posté par st gilles, sodome et gomorrhe de l''''ecologie le 01/10/2014 10:31
ils ont deja detruit la plage des roches noires mangées par l'erosion et les rejets quotidiens des viceres de poisson.

Le canard enchainé de cette semaine raconte une histoire similaire de gabegie écologique avec les bouquetins de haute savoie: Contaminés à la brucellose par un cheptel de bovin en 1999, c'est le prefet, ancien chef de cabinet de bachelot qui avait signé l'achat des vaccin H1N1 qui a autorisé l'abbatage de la moitié des bouquetins en 2013.

pas de bol, d'autres mâles venus des massifs voisins sont venus saillir les femelles et le taux de contamination est passé de 16 à 50 % en moins d'un an.

8.Posté par La marmotte de chez Milka le 01/10/2014 10:36
"Ce n'est pas encore un dispositif de sécurité ou de réduction du risque car Cap requins n'est qu'expérimental".
On avait bien compris : on y sera peut-être dans 15 ans (parce-que tout ça prend un temps fou mais absolument nécessaire, bien évidemment).
Les pêcheurs ne vivent plus des requins, désormais ce sont les scientifiques et associations de tous bords qui en tireront leur beurre quotidien sur le long terme.
Sans autre recherche de profit que le bien de la collectivité et la protection de l'environnement.
Quelle grandeur d'âme chez toutes ces personnes qui sacrifient leur temps à l'intérêt général, on y croirait presque à toutes leurs conneries...

9.Posté par commentateurs déboussolés le 01/10/2014 17:08
Commenter quelque chose à laquelle on ne comprend rien, c'est fort. Je félicite sincèrement ces persifleurs dans le vide, ces détracteurs dans le vent, ces commentateurs ineptes et parfois crétins qui, telle la vérole sur le bas clergé, se précipitent pour déverser un fiel bien inoffensif dès que poind un article relatant l'action des associations d'amoureux de l'Océan (qui, désolé, le connaissent mieux que beaucoup car ils le fréquentent, c'est ça le truc... contrairement à ces quelques commentateurs nivelés au ras du trottoir). Ah les braves gogos qui nous causent disparition d'espèces et huma,ité qu'elle est très vilaine, d'autres appâts du gain de ces salauds de surfistes, que sais-je encore... A la limite, ça fait pitié. Mais si cela vous fait du bien, vous procure quelque sensation, et bien ne vous gênez pas.

...Oui brave marmotte de chez Ikéa, il existe encore en ce bas-monde des personnes capables de travailler bénévolement pour le bien de la collectivité, si de votre côté la chose est inenvisageable (?), évitez donc, brave animal au poli ras et dru, de généraliser. Vous verrez, (?) quelques soient les insultes et les quolibets, qu'il est bon d’œuvrer pour l’intérêt général, d'être fier de son action, fût-elle parfois erratique (on avance par tâtonnements, tout ceci est empirique) !

Viendra le jour où ces révoltés discount et penseurs à l'économie se féliciterons de l'action de ces bénévoles, ils pourront peut-être à nouveau tremper leur séant dans l'Océan (poésie), et se réjouir. Ils diront à qui voudra bien l'entendre qu'ils ont en leur temps soutenu ces assos...mais le miroir, lui, leur renverra toujours cette image : celle du persifleur qui n'apporte rien à ses contemporains, à la société, de celui qui attend... en bavant..

10.Posté par La marmotte de chez Milka le 01/10/2014 17:52
@9 : Quelle verve enflammée, quelle éloquence digne d'un "Cyrano de St Gilles Les Bains".
Suis morte de rire... C'est la révolte des neuneus (hahaha!)
On dit que seule la vérité pique au vif, et pour le coup tu m'as l'air passablement énervé...
Allons, détends toi mon bobo du 974, assieds-toi sur ton cul d'éternel étudiant, lève les yeux plus haut que ton nombril de zoreil réac qui détient la science infuse et le savoir absolu, au point de s'accorder le droit naturel d'insulter les opinions différentes (suis sûre que t'as une mèche rebelle plaquée sur le côté du caillou...) Inspire à fond je vais te parler de vrais sujets.
T'as du temps à donner, très bien alors vas plutôt dans les hôpitaux donner ton de ton auguste temps aux enfants cancéreux, accompagne un peu les handicapés au cinéma, deviens bénévole pour participer à l'éveil d'un enfant autiste (cherche un peu, tu en trouveras bien un à quelques pâtés de maisons de ta villa haut de gamme).
Fais quelques trucs comme ça, comme on est des dizaines de bénévoles à le faire sur cette île, et tu comprendras (peut-être?) qu'oeuvrer pour de vraies causes donne envie de se marrer en vous lisant, toi et tous ceux de la "grande cause requin", quand pas un jour ne passe sans que vous nous gonfliez à jouer les mères Thérésa des mers, à parader avec vos des programmes scientifiques qui aboutiront dans les 50 prochaines années, à faire étale de moyens hors de prix pour pêcher 3 sardines, sans aucune honte, à jouer des coudes entre asso et scientifiques d'avis contraires, quand il y a tant de moyens à donner et de choses concrètes (pour tout de suite!)à faire pour les représentants de l'espèce humaine qui souffrent au quotidien et sur la terre ferme (sous ton nez bobo!)
Reste macérer dans ton nombrilisme, persuadé tel le crétin que tu es, que ton action est capitale pour l'avenir de cette île. 300 millions d'années que les requins sont là mon gars! Toi et ta bande pieds nickelés allez sûrement y changer quelque chose avec vos foutus drumlines, dont l'emploi est fortement controversé à travers le monde, par de nombreux spécialistes de pays précurseurs en matière de réduction du risque requin.
Allez relève donc un peu plus le nez, bombe un peu le torse, t'es un champion, un champion du monde même, si tu vois ce que je veux dire...

11.Posté par la marmotte est vexée le 01/10/2014 20:35
Ben alors la marmotte aux relents xénophobes (c'est très laid), on n'est pas contente ? Vous n'appréciez donc pas la poésie ?

Brave animal, je suis fort content que vous passiez tous vos we avec les enfants autistes et atteints de cancer, c'est bien et... si vous le dites, c'est que c'est vrai, hein ? En plus cette marmotte connaît ma vie, elle est trop forte la marmotte, et subodore même que je suis un zorey de St Gilles : on voit que la marmotte a des représentations et stéréotypes bien rangés dans son cerveau, chaque chose a sa place coma lé méyer.

Outre de déblatérer les mêmes poncifs débilisants que nombre de commentateurs ("les requins étaient là avant vous d'abord" : oui et alors, quel est le rapport avec la choucroute de marmotte ?), vous n'avez manifestement pas les ressources intellectuelles pour apprécier le caractère semi-humoristique de mon post précédent...c'est dommage !

Sinon et sans me répandre comme l'animal à poil ras et à la pensée courte susnommé, sachez que l’intérêt d'une île tropicale pour le tourisme (car la marmotte doit sans doute ne pas être tributaire de l'économie réelle mais vivre de je ne sais quelle rente de situation-moi aussi je suis extralucide : je sais qui est cette marmotte lol) c'est juste vital, ça permet à des familles de vivre. Un détail.

Au plaisir !

12.Posté par Naty97400 le 01/10/2014 20:47
Bien dit poste6...japprouve

13.Posté par Bobo qui s'en dédit le 01/10/2014 22:27
Mais c'est qu'il va nous faire une attaque s'il continue celui-là.
Bon alors mon bobo, va pas nous faire un caca nerveux non plus.
Dis-moi tu en connais des mots jolis, tu dois en avoir des beaux dictionnaires de la langue française chez toi. Par contre j'ai l'impression que tu connais pas grand chose à la vraie vie mon Cyrano... Et puis c'est dommage que tu cherches à employer des mots si compliqués plutôt que des mots justes : "xénophobie", t'as déjà lu la définition de ce vilain mot au moins? Pas bien ça...
Alors comme ça on glisse des mots en créole par çi par là : t'essaies de nous faire croire que t' es un enfant du pays, t'es en recherche de légitimité? Tu crois que ça va t'en donner? hahaha!
Selon toi on n'a pas les capacités intellectuelles pour te contredire? Mais t'es une vraie caricature ambulante toi tu sais? Un zourite séché tiendrait un raisonnement plus profond que le tien mon ami. Et en désespoir de cause, non content de te ridiculiser suffisamment, tu essaies de nous faire croire que tes posts dégoulinant d'une haine acide ne sont en réalité que les pets humoristiques de ton génial cerveau... Faudrait que t'aies un peu le courage d'assumer ta vraie nature pédante(celle qui transpire de tes posts), plutôt que prétendre tout et son contraire, en noyant la prétendue logique d'acier (fort décousue!) de ton discours à grands coups d'emphase ridicule, de sorte qu'on ne comprenne plus rien à ton charabia, et avec l'espoir qu'on finisse par jeter l'éponge tant ta verve étincelante nous aurait aveuglés de splendeur... (ça va bien les chevilles sinon?)
Alors quoi, les actions anonymes des travailleurs de l'ombre dans le domaine du social ça n'est pas assez bien pour toi je présume. On est mieux sous les feux médiatiques du sujet sensible numéro 1 à la Réunion pas vrai? C'est quand même plus Jet 7, plus sélect... Pardon? Avec ta prose d'académicien raté tu vis dans une case en taule perdue dans la brousse sans électricité ? Désolée je m'y attendais pas... Encore un cliché gratuit très certainement... Hilarant!
T'as pas l'habitude qu'on te tienne tête, hein mon bobo? C'est pour ça que tu pleures, que t'es très en colère contre les petits travailleurs sociaux ignares qui ne comprennent rien à rien? Suis morte de rire mon neuneu...
Continue donc d'affronter des moulins, chevalier de l'inutile que tu es, y'aura toujours quelqu'un pour se charger de l'essentiel...
Ces méchants requins quand même, qui rivaliseraient presque avec le nombre d'agressions commises par des noix de coco en chute libre au Costa Rica... hahaha!
Quand t'auras abouti à quelque chose de concret avec ta poiscaille ancestrale fais nous signe, y'a des chances que d'ici là on ait filé un coup de main à pas mal d'êtres humains, tu sais, l'humanité?
En attendant merci d'autant nous faire rire...

14.Posté par marmotte répandue le 02/10/2014 22:01
tout ça pour ça, la marmotte logorrhéique ?

bon c'est pas tout mais j'ai un steack de marmotte sur le feu, je voudrais pas qu'il accroche !

bisous marmotte !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales