Economie

Cantines scolaires à St-Benoît : Pour la Sogeccir, "ces salaires sont justifiés"


Photot d'illustration
Photot d'illustration
Christian Heuline, directeur général de la Sogeccir Réunion, a répondu à nos sollicitations concernant la politique salariale pratiquée au service de restauration municipale de Saint-Benoît, dont l'entreprise est délégataire jusqu'en novembre 2013.

Le directeur général souligne que la masse salariale, qui est de plus de 2,2 millions d'euros, comprend "des coût salariaux bruts incluants les charges patronales et salariales ainsi que les avantages de notre profession (13ème mois, primes, bonus cospar, avantages en natures, etc...) Nous sommes une société privée avec sa propre politique salariale", précise Christian Heuline.

Concernant les salaires du directeur des cuisines centrales de Saint-Benoît, Georges B., qui émarge à 147.872 euros brut annuel, ou de la secrétaire administrative, qui touche plus de 50.000 euros brut par an, le directeur général souligne que "ces sommes incluent les charges patronales et les différents avantages de notre société (13ème mois, avantage, nourriture, part variable, etc...). Elles sont conformes à la profession et aux responsabilités confiées".

Jean-Patrick Lauret a des missions "plus étendues que son appelation de second de cuisine"

Au sujet des sept salariés syndiqués à la CGTR, tous agents de maîtrise et dont les salaires représentent près d'un cinquième du coût total de la masse salariale, Christian Heuline fait la réponse suivante : "Je ne connais pas l'appartenance syndicale des salariés de la Sogeccir sauf celle des représentants du personnel qui peuvent en effet être des agents de maîtrise et rémunérés sur ces bases. Pour information, il n'y a qu'un collège électoral à la Sogeccir et les dernières élections datent de 2009. Les agents de maîtrise élus en 2009 étaient déjà agents de maîtrise avant ces élections", explique-t-il.

"Ces salaires (tous avantages confondus avec charges patronales, ndlr) sont justifiés par rapport aux missions confiées qui pour Monsieur Lauret sont plus étendues que son appellation de second de cuisine. Monsieur Lauret répartit son temps entre ses mandats de représentant du personnel, ses responsabilités dans la sécurité et la formation des salariés et son action dans le développement commercial de la société (chiffres d'affaires doublés en 6 ans)", poursuit Christian Heuline.

Enfin, le directeur général de la Sogeccir Réunion explique que la Sogeccir est candidate pour reprendre le marché du service de restauration municipale de Saint-Benoît. Le prochain délégataire sera connu d'ici la fin de l'année 2013.
Mercredi 18 Septembre 2013 - 12:09
Lu 3200 fois




1.Posté par ELGRINGO le 18/09/2013 12:58
1/ comment une société avec un capital de 40k€ peut elle assurer un tel train de vie???
2/ comment une société qui ne dépose pas ses comptes annuellement peut elle bénéficier d'une DSP? la commune est responsable de ses délégataires

quand le fisc ou la police financière va mettre le nez dedans il se pourrait bien qu'il y est un financement occulte de campagne ou de retrocommissions

2.Posté par Titi or not Titi le 18/09/2013 13:18
Hahahahha !!!
Mi ve bien passe le balaie pour zot !
Prendre la carte CGTR !!!
minimum 3000€ / mois !!
2h / jour
6 mois de vacances ( comme les profs ) !!
Sinon mi Pren Pa !!!

3.Posté par wolverine le 18/09/2013 13:38
Mais oui.. bien sur...

4.Posté par Candide le 18/09/2013 14:58
Titi or not Titi, avez vous des comptes à régler avec les profs ? De la jalousie latente ? De la rancune ?
J'espère que vos instits et vos profs de maths ne vous ont pas fait trop souffrir car vous avez manifestement du mal à compter. Enfants et professeurs sont au travail pendant 36 semaines dans l'année, et d'après vous, il sont en vacances 26 semaines par an.
Félicitations ! Vous venez d'inventer l'année à 62 semaines !

5.Posté par GG le 18/09/2013 17:12
zinfo devrait se renseigner entre sogecir et hôpital de l'est et la il vont apprendre des choses très très inintéressante

6.Posté par PFF le 18/09/2013 17:25
Salaires bien trop élevés et injustifiés. Ça sent la magouille politique à plein nez. A quand une enquête sérieuse pour abolir ce genre de privilèges ?

Et OUI les profs sont des grosses FEIGNASSES, tout le monde le sait !

7.Posté par Gilles le 18/09/2013 18:41
50 000€ brut /an pour une secrétaire administrative ???? C'est une blague ??? et c'est "conforme à la profession et aux responsabilités confiées" ??? C'est pas un foutan ça en plus ???

De plus à eux seuls les 7 salariés CGTR , représentent 1/5 de la masse salariale,
ça fait plus de 62 000€ brut/an, mais c'est pas le salaire d'un agent de maîtrise ça les mecs !!!!

A titre de comparaison, je suis infirmier, dans le public, je précise, je suis à MOINS de 35 000€ brut/an !!!!! CHERCHEZ L'ERREUR !

8.Posté par Titi or not Titi le 18/09/2013 19:32
@4

La" Verrière" est elle toujours Ouverte ??
Va faire un tour !!

Va te Plaindre a tes collègues a Panam !!
Ils vont Savoir te Recevoir !!
Avec ton Soleil + 53% + Arret maladie pour un oui / non !

Je me marre !!! Bande de Poncs !!
Poncs / Syndicats / Armée ....
(on sait jamais les malgaches ( des gens que j aime
par ailleurs ! ) pourraient nous envahirent avec
leurs pirogues et sagaies !!!)
Hahahaha !!! T as égayé ma Soirée !!

9.Posté par Trop gras, trop sucré, trop salé... le 19/09/2013 06:04
L'argent distribué généreusement par cette entreprise à certains de leurs travailleurs est
fait au détriment de qui ou de quoi ?
- des usagers de ces cantines qui payent un prix anormalement élevé ?
- des collectivités qui compensent les déficits ?
- de la qualité de la nourriture, l'industrie agro-alimentaire propose des denrées (conforme à la
règlementation) à des prix imbattables mais aux qualités toujours à la limite basse de la règlementation.
- aux enfants qui mangent trop gras, trop sucré, trop salé....

Le désengagement des communes dans ce type de structure se fait au détriment des administrés.
Une société privée (et ses filiales) est toujours là pour de la rentabilité, puis accessoirement pour un service.

Remporter un appel d'offre avec de tels disfonctionnements nous interroge...

10.Posté par poc poc le 19/09/2013 13:14
Et devinez qui va bénéficier de la prochaine délégation de service publique? Les mêmes évidemment! La Sogeccir finance aussi une association dont M. Lauret est président et qui travaille avec la mairie de saint benoit. Il y a des voyages organisés pour des jeunes bénédictins. Dans le magazine de la mairie, on voit Lauret et Bozon, avec les services municipaux. Il y a des "affaires" politico-bizarro! Lauret rencontre régulièrement le dir-cab de la mairie... Pourquoi? Va savoir!

11.Posté par Patrick le 19/09/2013 22:10
Oulala tu en dit trop, tu defends bien l'interet commun.
Tu risques de recevoir une prime prochainement si tu persistes.

Cela dit, il est vrai que la photo est belle. LOL.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales