Economie

Cantines scolaires : Les parents de St-Benoît payent-ils les cadeaux faits par la Sogeccir à la CGTR ?


Cantines scolaires : Les parents de St-Benoît payent-ils les cadeaux faits par la Sogeccir à la CGTR ?
La Sogeccir (Société de gestion de cuisines centrales île de la Réunion) avantage-t-elle ses salariés de Saint-Benoît syndiqués à la CGTR ?

Cette société, une filiale d'Elior dont le siège social se situe à la Possession, s'occupe depuis 1998 de la gestion du service de restauration municipale de Saint-Benoît. Cette délégation de service publique s'apprête à être renouvelée puisqu'un appel d'offres s'est clôturé le 4 septembre dernier, le contrat liant la mairie à la Sogeccir s'achevant fin novembre 2013. Le prochain contrat de DSP doit commencer le 1er décembre 2013 et durer dix ans.

Un document figurant dans le cahier des charges mis à disposition des différents candidats par la mairie de Saint-Benoît, que nous nous sommes procuré, pose question. Il s'agit de l'annexe 5a, qui est la liste du personnel à reprendre par la future société qui remportera le marché. Cette liste indique les noms, niveaux, statuts, dates de naissance, postes, anciennetés, horaires et le salaire annuel des 69 salariés de la Sogeccir.

La masse salariale de la Sogeccir (69 salariés) s'élève à 2.270.625 euros. Ce document nous apprend que le directeur général des Cuisines centrales, Georges B., touche un salaire annuel (tous les salaires correspondent au coût total pour l'entreprise) de 147.872 euros (soit 12.322 euros par mois), le plus élevé au sein de l'entreprise. La secrétaire administrative de la société, elle, est rémunérée 50.959,46 euros par an. Ramené à un salaire mensuel, sur la base de 12 mois, ça représente quand même 4.246 euros... Quand même !

Un second de cuisine qui émarge à 7.460 euros par mois

Par ailleurs, sept salariés syndiqués à la CGTR ont des rémunérations qui peuvent paraitre anormalement élevées. Tous ont le statut d'agent de maîtrise (sur un total de huit agents de maîtrise à la Sogeccir) et non celui d'employé.  Le salaire le plus frappant est celui du délégué syndical CGTR de la Sogeccir, et membre de la Commission exécutive confédérale de la CGTR, Jean-Patrick Lauret, employé en tant que "second de cuisine". Notons pour commencer qu'il est pour le moins étonnant qu'un "second de cuisine" se retrouve "agent de maîtrise", sachant que ce poste correspond à un salarié doté de responsabilités d’encadrement du personnel ouvrier... Mais le plus surprenant réside dans son salaire : Jean-Patrick Lauret touche un pactole de 89.606 euros annuel, soit environ 7.460 euros par mois, alors que le salaire moyen pour cette profession serait de 29.677 euros bruts par an. 

Le responsable de production, Dominique P., lui aussi syndiqué à la CGTR, est payé 66 540 euros par an. Les deux responsables logistique, Chantal T. et Marie-Josée F. émargent respectivement à 61.079 et et 52.204 euros de salaire annuel.  Ludovic G. responsable d'exploitation, touche un salaire de  49734,65 euros.  Au total, les sept salariés syndiqués à la CGTR totalisent à eux seuls 1/5e de la masse salariale totale de l'entreprise (463 236, 21 euros sur plus 2,2 millions d'euros). Une somme pas si éloignée de l'argent versé par les familles bénédictines pour la cantine scolaire (542.812 euros par an, d'après nos informations).

La Mairie botte en touche

Contactés, les services de la mairie de Saint-Benoît nous informent que les employés sont des salariés de la Sogeccir et que la gestion des salaires "relève du délégataire". Autrement dit, la mairie ne souhaite pas s'immiscer dans la gestion interne de la Sogeccir. Dans un souci de transparence, la mairie de Saint-Benoît explique avoir diligenté au mois de juin une étude sur les différents modes de gestion concernant la délégation de service public. Pourquoi avoir demandé un audit qui n'est pas obligatoire? "On ne voulait pas être juge et partie", nous explique-t-on. Cet audit, qui a été réalisé par le cabinet "Service public 2000" en juin 2013 "ne relève pas d'incohérence dans les charges", ajoutent les services de la mairie.

Cette étude, dont nous nous sommes procuré un exemplaire, fait néanmoins plusieurs recommandations à la municipalité.  Dans ses objectifs et préconisations sur le volet exploitation du service, l'audit souligne qu'en terme de gestion du personnel, l'objectif est de "rationaliser la gestion administrative" et en terme de coût du service, de "maîtriser voire réduire le coût de revient du repas afin de limiter la part des subventions" pour ce service. Pour "obtenir cette performance du prix de revient", l'étude recommande d'avoir "une gestion rationnelle des ressources humaines, de production et de service". Qu'en termes diplomatiques ces choses là sont dites...

A ce jour, de nombreuses questions restent en suspens : pourquoi les salaires versés sont si élevés compte tenu du fait que la restauration scolaire est un service qui n'a pas de visée commerciale ? Les salariés de la CGTR ont-il été avantagés par la Sogeccir, au vu des différences de salaires entre le personnel syndiqué et ceux qui ne le sont pas ? Est-ce un moyen pour la Sogeccir d'acheter la paix sociale ? 

Contactée, la direction de la Sogeccir n'a pour le moment pas répondu à nos questions tandis que Jean-Patrick Lauret, délégué CGTR, était pour sa part injoignable.

Extrait de la liste du personnel
Extrait de la liste du personnel
Mercredi 18 Septembre 2013 - 08:15
Lu 4502 fois




1.Posté par Titi or not Titi le 18/09/2013 08:25
Et Une Gamelle de Plus !!

Merci Zinfo !

2.Posté par mi veu pareil le 18/09/2013 07:01
T Ben oui kan ma pou kas mon ki com commis de cuisine pou 700 e t après Pay cotisation pou syndicat merci bien . Après aler perd un journée de grève pou zot ...

3.Posté par Turbo le 18/09/2013 09:19 (depuis mobile)
Totor 7000euro pou rouve boîte conserve !! Mi veux un place :(

4.Posté par noe le 18/09/2013 09:27
Des promotions type "canapé" ? type "CGTR" ?

Que toute la lumière soit faite sur cette affaire de gonflement de salaires !

5.Posté par Marre de ces gens là, marre des ces gens là... le 18/09/2013 10:44
On en a marre des abus...
Le pire est que rien ne sera fait pour que ça change. Zinfos n'en parlera plus dans 1 semaine et tout ce petit monde va continuer à abuser tranquillement.
Qui paiera au final : le pov' couillon de parents, .... imposable évidemment !!! et qui ne peut rien faire pour se défendre.

6.Posté par Bayoun le 18/09/2013 11:31
Et un membre de plus de la commission exécutive de la CGTR à être épinglée dans des affaires pas très nettes
Après Ivan et ses 5000 € de GSM et sa voiture a 680 €par mois,
Jacques Bughon pour sa DS 4 à 680 € par mois
Jacky balmine et les salaries de la CGTR payes par la GTOI

C'est au tour de Patrick LAURET dont le salaire de second de cuisine doit faire rêver de nombreux salaries de ce métier

Rappelons que la commission exécutive confédérale compte. 25 membres, 13 ont vote une motion condamnant les 2 démissionnaires de la CGTR qui avaient révélé des pratiques financieres pour le moins suspectes au sein de la CGTR

Sur ces 13, Ivan hoareau, Jacques Bughon, Jacky balmine, Patrick LAURET ont semblé t'il les mains un peu gommées

On comprend mieux finalementt que ces gens se soutiennent, au petit jeu de si je tombe, je t'emmène avec moi,
À ce jour aucune décision n'a été prise par la direction confédérale sur ces malversations, a part se soutenir mutuellement, et faire le dos rond

En attendant, les affaires s'enchaînent et de révélation en révélation, la CGTR s'enfonce chaque jour un peu plus...

À QUI LE TOUR ?

7.Posté par Poudre aux yeux le 18/09/2013 12:12
La masse salariale de la Sogeccir (69 salariés) s'élève à 2.270.625 euros. Quoi? eh ben il y a de l'élite dans cette boîte à ce tarif... j'en reste bouche bée!

8.Posté par citoyen le 18/09/2013 13:03
Le délégué syndical , homme à tout faire, 89 000 euros!!
Imaginez comment se déroule les NAO (négociation annuelle obligatoire!)
pas de gréve!

Il est vraiment au dessus du lot!!
un syndicaliste chargé de développement du chiffres d affaires... trop fort!
et c est le délégué syndical qui est récompensé...

moralité: le délégué syndical a t il des avantages que les autres n ont pas?

La vrai question : quel est la contre partie?




9.Posté par Thierry Defobet le 18/09/2013 13:35
6.
Si l'on fait un rapide calcul sur la base de ce que vous dites , compte tenu du fait que le salaire net versé a chaque salarié est d'environ 68% du brut+charges ca donne un salaire net moyen de 1860€ environ , c'est ci élevé que cela ? pour info le smic actuel se situe aux environs de 1150€ net .
On est a peu de chose prés a la valeur du smic indexée du même taux que les fonctionnaires que remplacent cette délégation de service public.

10.Posté par Soixante Trois le 18/09/2013 13:43
Scandale , ô scandale .

11.Posté par Bouftang.... le 18/09/2013 13:48
@5

Enfin de la lucidité. On est tous bernés par tous et bien que la presse en fasse écho, la magouille continue...


Dans cette affaire, le rôle du donneur d'ordre est bizarre. En effet, pour payer de telles rémunérations, le délégataire est obligé de pratiquer des tarifs de repas élevés, mais au final c'est quand même la Mairie et la Mairie estime qu'elle ne doit pas s'en inquiéter.

12.Posté par ALEXANDRA le 18/09/2013 13:55
Est ce que la SOGECCIR a tous les marchés des cuisines centrales où la CGTR est majoritaire , dans certaines villes comme, LA POSSESSION, STE SUZANNE, ST LOUIS, TROIS BASSINS, LES AVIRONS etc..... ?

13.Posté par Mwa la pa di le 18/09/2013 14:18
Mon dieu, dans quelle république bananière sommes nous donc ? La "complicité" des élus est forcé, ils ont accepté l'appel d'offre. Quelle entreprise acceptera de reprendre ses salariés ? Comment s'est effectué le premier appel d'offre ? C'est tout bonnement de la mauvaise gestion de l'argent public et celui des familles ! Avec forcement la complicité des élus quels qu'ils soient . Pierrot, il faut aller plus loin dans les investigations. Qui peut déposer plainte ? et contre qui ? Demande à ton fils Pierrot de te conseiller.

14.Posté par Mwa la pa di le 18/09/2013 14:19
Pour poursuivre mon écrit : il y a donc une réelle mafia dans l'ile !

15.Posté par ALEXANDRA le 18/09/2013 15:53
Même des élus se servent dans les cuisines..sans compter les cuisinières qui cachent la nourriture de nos enfants dans les pots à eau pour les rapporter à la maison ...où au snack du fiston !!!....

16.Posté par Bouftang.... le 18/09/2013 16:09
@13

Le politicien ne peut être que complice, car c'est bien lui qui ouvre les enveloppes. Maintenant qu'il connait l'extravagance de ces salaires, il sait qu'il s'est fait avoir et que les repas sont surfacturés pour pouvoir honorer de tels émoluments, et qu'en fin de compte, le contribuable s'est fait abusé.

Le pire est que le responsable ose déclarer que ces salaires sont normaux. Ben lui, qui est le supérieur de l'autre, il doit palper un sacré salaire. Vous vous rendez compte: un responsable de cuisine centrale touche la paye d'un ministre. Un second de cuisine qui touche plus qu'un professeur d'université, plus qu'un sous-préfet et tout cela dans une boite qui vit d'une "délégation de service publique". Je connais la situation d'une maison d'accueil pour personnes handicapés, dont le prestataire palpe à peine 2€/personne pour fournir un repas, ce qui veut dire que le cuisinier responsable perçoit moins de 2000€/mois.

Dans le cas cité par l'article, la simple secrétaire (monolingue) d'une boite de 69 personnes, perçoit +5000€/mois, vous imaginez ce qu'est un tel salaire. Dans la plus grosse boite de BTP de la Reunion, la secrétaire du directeur touche dans les 3000€/mois. Les salaires de la SOGECCIR sont hallucinants. Soit c'est une société financée par le Quatar, soit il y a un grave problème qu'il faut élucider car au bout, c'est de l'argent public.

17.Posté par David ASMODEE le 18/09/2013 16:14
Un jour viendra où les citoyens comprendront que les syndicats français ressemblent plus à la mafia qu'à des groupements de défense de salariés.
Pour l'instant, ils se font enfler comme il faut. Et on se retrouve avec le taux de chômage que l'on sait.

18.Posté par GG le 18/09/2013 17:33
arriver au bon momment se texte aller vous renseigner entre sogesir et hôpital de l'est y'a encore mieux a savoirs

19.Posté par fabrice le 18/09/2013 17:40
moin mi dit a tout le monde saint benoit allons sorte dans chemin allons ressoudre se probleme nous meme et la y dit ses la crise na point travail combien y gagne embaucher en bessant de moitier ses salaire et la mairie attent 2014 n'a voire si ses bonhomme pres du maire i gagne encore ca trop cest trop

20.Posté par mafia réunionnaise ... le 18/09/2013 18:09
d'où mon pseudo ...

21.Posté par William le 18/09/2013 18:27
Si je comprends bien, du personnel est imposé par la mairie à la sogeccir avec des salaires exorbitants dans le cahier des charges de la DSP.

Pour la sogeccir, c'est pas si grave car de toute façon les coûts sont répercutés sur la facture qu'elle envoie à la mairie. Pas si grave au point de dire qu'elle trouve ça normal...

Pour la mairie, elle ne veut plus assumer ces salaires et ces salariés "protégés" et les refourguent à un tiers. Ce n'est plus l'histoire de la mairie mais celle de la boite qui gagne le marché... La mairie refile la patate chaude ! Pourquoi pas vu comme s'est compliqué de virer des agents "protégés"...

J'espère au moins que les repas des enfants sont bons !

22.Posté par William le 18/09/2013 18:31
Si cette histoire sort maintenant alors que le marché n'est pas encore signé, ce n'est peut être pas par hasard ...
Est-ce qu'un concurrent de la sogeccir voudrait prendre ce marché (mais sans les salariés protégés) ?

23.Posté par abcd le 18/09/2013 18:38
Oté arrête pleuré quand zot y conné pas les tenants et les aboutissants
comment zot y fé pou être jaloux salaires zot camarade en plus si l'été vrai
les petits salaries de la sogeccir y gaigne pas plus 1200€ avec diverses petites primes
alors n'importe qwé bande la moucates.

24.Posté par Tanbi le 18/09/2013 18:49
Ah les hypocrites ! Quand un patron magouille c'est normal, c'est la loi du marché...Quand c'est un salarié c'est scandaleux.

La préoccupation de la plupart des patrons c'est de faire le meilleur bénéfice possible et non pas d'offrir le meilleur salaire à leurs employés.

Ce syndicaliste n'a de compte à rendre qu'à ses adhérents. De 2 choses l'une, soit ces derniers sont de parfaits abrutis, soit leurs propres conditions de travail ont été bien négocié et ils sont content de leur représentant. Moi je suis prêt à parier sur la 2è hypothèse. Mais bon aux prochaines élections syndicales, on verra bien de qu'il adviendra de ce syndicaliste.

Comment ce syndicaliste à obtenu ces salaires ? Par le rapport de force, c'est à dire le seul moyen d'obtenir un avantage dans la plupart des entreprises, c'est tout. Et ces salaires ont été accordés en échange... de...de...de la paix sociale! Eh oui les bisounours, ça se passe comme ça dans les entreprises.

Le seul inconvénient c'est que si le rapport de force est chez le syndicat et qu'il devient trop exigeant,il tue la poule aux oeufs d'or. Dans ce cas ça veut dire que les syndicalistes sont des buses et c'est bien fait pour eux et...les salariés qui les ont élus.

Mais je rassure certains, dans 90 % de cas, le rapport de force est dans le camp du patronat qui utilise d'ailleurs sans vergogne la menace de la mort probable de l'entreprise à la moindre revendication.

S'agissant du droit de regard sur les entreprises qui soumissionne aux marchés publics. Imaginons que les patrons de la GTOI et SBTPC emploient chacun une jolie secrétaire payé à 7 000 euros en échange de certaines faveurs, la Région va t-elle refuser à ces entreprises l'attribution de la future route du littoral en invoquant ce motif ? Eh non parce qu'on est pas à Bisounoursland !

Enfin, sur la répercussion de ces salaires sur le prix des repas. Si on remets tous les salariés au SMIC, est ce que cela va pour autant diminuer le prix des repas ? Eh bin non les petits naïfs, la direction et les actionnaires se feront certainement un plaisir de se servir aussitôt de la manne, car dans la vraie vie ces derniers se contrefoutent du prix des repas de nos petits chérubins.

Moralité : il n'y en a pas dans l'entreprise, sinon les entreprises du CAC 40 ne feraient plus de licenciement boursiers réduisant à néant la vie de milliers de salariés !

25.Posté par lamda le 18/09/2013 19:42
La mairie botte en touche, il ne peut en être autrement, les élus sont au courant de ce qui se passe du côté de la sogeccir, mais certains ont des intérêts qu'il faut savoir protéger. On nous dit que le marché de la restauration du gher a été orienté politiquement, le déficit budgétaire de l'établissement va se creuser un peu plus. un vrai scandale, mais on fini toujours par s'habituer, courage nous dit-on.

26.Posté par cossa ça le 18/09/2013 20:54
Dans un 1er temps je me suis dis que c'est scandaleux !!!

Dans un 2ème temps je me pose la Question : est ce que c du net ?

Mais comme je crois que ce que je vois, j'ai regardé de plus près ma fiche de paie du mois de déc. 2012 et comme les patrons parlent toujours en BRUT, j'ai fais le calcul suivant :
Cumul de la rémunération BRUT annuelle + Cumul des charges patronales annuelle et je divise par 12.
Résultat : je rêve par rapport a ce qui est versé sur mon compte tous les mois.

A vos calculatrices!!!!!

Mais si les salaires son du Net ou que mon calcul est faux, je quitte mon travail et je postule.

27.Posté par Patrick le 18/09/2013 21:20
De plus, ce même " défenseur des plus démuni" représentant la CGTR qui perçoit 90 000€ /an se permet de choisir les personnes lors des recrutements et d'y ajouter son véto lorsque le candidat n'appartient pas a sa famille politique.C'est deguelasse. Aujourd'hui beaucoup de gens comprendront mieux ce qui s'est réellement passer. Merci zinfo 974.

28.Posté par citoyen le 18/09/2013 21:24
moi je croyais naïvement que seuls les fonctionnaires étaient surémunérés.....

29.Posté par candide 2 le 18/09/2013 21:32
J'ai eu récemment l'occasion de tester la "production" de cet établissement étoilé. Accompagnant quelqu'un à l'hôpital de Saint-Benoit, j'ai pu goûter aux joies de la gastronomie diffusée par cette cuisine centrale. Sans demander l'impossible, je me mets à la place des centaines de malades qui se morfondent dans une chambre d'hôpital, dont le seul réconfort serait qu'on leur offre un repas décent. Même pas. Exemple de repas du soir : poisson bouilli sur lequel on dispose généreusement une couche de sauce tomate "conserve" absolument insipide. L'accompagnement légume se résume à une macédoine directement extraite d'une boîte de conserve, aussi insipide que le poisson. Au bord de l’écœurement, on jette notre dévolu sur un mac do, symbole de la malbouffe, qu'on trouve délicieux comparé à ce "chef-d’œuvre" de la cuisine française.
C'est à se demander pour quelles raisons le conseil d'administration de cet hôpital a choisi ce prestataire.
Une dernière question : les honorables cuisiniers qui élaborent ces repas goûtent-ils au moins leurs préparations?

30.Posté par Bouftang le 18/09/2013 21:43
@23 S
1. Si j'ai cité l'exemple d'une secrétaire du BTP, la + importante de l'île,c'est que je connais le salaire
2. même si une secrétaire fait le café et la pause qui va avec, la boite n'offre pas de salaire aussi généreux.
3. Il est vrai que dans des boites on achète le silence des syndicalistes
4. Cela serait moins chère en régie municipale. Déjà avec l'affermage de l'eau, les maires ont entubés leurs citoyens, du moins pour ceux qui payent. La vérité est qu'avec la privatisation, on a ouvert le chemin aux pots de vin.
5. La moralité en politique serait de contrôler ce qu'il délègue mais on a vu avec l'Arast la valeur du contrôle institutionnel et ce qu'est le contrôle de la légalité de l'autre autorité. Il n'y a pas de volonté de bien faire: chacun pense à se remplir la poche, la panse et à user du pouvoir pour se vider... en ce beau monde. Il n'y a rien de nouveau ni à l'Est ni à l'Ouest de l'homme.

31.Posté par darky le 18/09/2013 23:21
quel article stupide.

32.Posté par Patrick le 19/09/2013 00:08
Comment perdre sa crédibilité?
En s'affichant partout en tant que victime du système capitaliste, en posant dans le dernier magasine municipal de st benoit en presence des principaux protagonistes de cette affaire, en racontant des histoires sur la défense des salaries et aussi en roulant (soirs et week end inclus) avec de très jolie voiture au nom de l'entreprise, .... Mais en ayant un salaire de + 7000€
Bravo M. le représentant du personnel.

33.Posté par Patrick le 19/09/2013 01:07
Il serait très intéressant de comparer le salaire des "membres du club des 7" avant et apres leur changement de famille syndicale. C'est très intéressant.
Comme quoi les convictions .... On s'en fout quand il y a de l'argent.
Poitou les vilains !!!!!!

34.Posté par Tanbi le 19/09/2013 07:11
30- L'exemple de la secrétaire à 7000 euros, c'était juste une hypothèse comme ça. Autrement je suis assez d'accord avec vous sur les points 4 et 5.

En réalité tant que l'on ne change pas de système, pour moi c'est la création d'une nouvelle république où la fonction d'élu sera vraiment cadrée mais suffisamment attractive pour conserver du talent.

Ce n'est que comme ça que le citoyen pourrait reprendre foi dans la chose publique.

35.Posté par Militant le 19/09/2013 09:32
Tout ceux que se plainent ou sont révolté , ben allez bataille aussi pour gagné!

36.Posté par apolon le 20/09/2013 10:50
C'est du beau. Les enfants à la cantine mangent de la m... et eux, s'enrichissent avec l'argent des contribuables!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales