Economie

Canal+ donne leur chance aux jeunes apprentis

Quand l'entreprise vient vers les jeunes, cela donne une démarche à saluer. Pendant un an, 24 jeunes apprentis se formeront au sein de l'entreprise Canal+ Reunion, avec peut-être, en fonction des ouvertures de postes, des embauches à la clé.


 
Si tu ne vas pas vers l'entreprise, l'entreprise viendra à toi. C'est en résumé ce qu'ont dû penser ce matin les 15 jeunes présents au siège de Canal+, à la Technopole de Sainte-Clotilde.

A partir du 1er octobre 2011 et jusqu'au 31 octobre 2012, ils devront faire leurs preuves aux côtés des employés de la boîte. Les 24 jeunes apprentis seront répartis sur les différents points de vente de l'île. Objectif de la démarche qui fait intervenir la Chambre des Métiers et de l'Artisanat : mettre des jeunes dans des conditions réelles de travail et les familiariser à leur future entreprise... dans le meilleur des cas.

"C'est une manière de donner une vocation plus sociale à notre entreprise, à travers la formation des jeunes. Canal+, c'est aujourd'hui 130 emplois directs et autant indirects", avance Rodolphe Pacaud, le PDG de Canal Réunion.

Autour de lui, un parterre de futurs apprentis forcément intimidés, "mais ça ne va pas durer", plaisante le chef d'entreprise, ravi de pouvoir former, dans les murs de sa société, sans doute quelques futurs "vendeurs en électrodomestique et multimédia" (VEM). La compétence recherchée est en effet très ciblée. "La spécialisation en vente audiovisuelle, on s'est rendu compte que ça n'existait pas". D'où le recours à l'expertise de la Chambre consulaire pour mettre en relation les jeunes apprentis et l'entreprise accueillante. "Nous avons besoin de votre dynamisme pour faire bouger les lignes", affirme Rodolphe Pacaud en jaugeant du regard les jeunes venus parapher leur contrat d'apprentissage.

"D'habitude on a du mal à trouver l'entreprise, aujourd'hui, c'est l'inverse, sur les 24 jeunes qui vont intégrer Canal+ en apprentissage, nous n'en avons que 15 pour le moment", admet Bernard Picardo, président de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat. Le message est donc passé, "nous comptons sur les médias présents", sourit-il.

L'apprentissage : "La voie royale"
 
Parmi les jeunes présents ce matin, nombre d'entre eux ont la fibre commerciale. C'est en tout cas la prétention qu'affichent leurs diplômes : Bac NRC (négociation relation client), Bac STG comptabilité, Bac commerce, Bac STI ou encore Bac secrétariat..."J'ai connu l'existence de cette formation par le biais d'Internet", avoue un apprenti, immité par une collègue : "moi, c'est via Pôle Emploi".

Pour la Chambre, "l'apprentissage c'est la voie royale". Bernard Picardo fait scintiller les chiffres. Cette année encore, nous atteignons les 79% de réussite pour une intégration dans la vie professionnelle tout aussi prometteuse. "8 apprentis sur 10 trouvent un emploi", résume le président.  

Quant à Canal+, le bénéfice attendu, hormis d'être une entreprise qui joue à plein le jeu de l'apprentissage (24 apprentis en 2011/2012, un record selon Bernard Picardo), c'est aussi l'acquisition d'une certaine compétence. Et quoi de mieux que d'avoir vu évoluer les jeunes talents avant, pourquoi pas, "de les intégrer sur des postes en fonction des ouvertures de postes à la fin de leur année", avise Rodolphe Pacaud.
Mardi 13 Septembre 2011 - 15:16
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1541 fois




1.Posté par Aréquiom le 13/09/2011 16:11
C'EST TRES BIEN? J'Attends canal + A SAINT PAUL

2.Posté par ano le 14/09/2011 08:11
OUAI OUAI bravo des qu'une entreprise fais un geste pour les jeunes sa devient médiatique oupi. Bonne initiative mais avec cette communication derriére sa le fais moins.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales