Politique

Cadet : "La démission de V. Miranville est un non-événement"


 
La démission de Vanessa Miranville continue de faire du remous au sein du parti EELV (Europe Ecologie Les Verts). Une démission qui devait rester secrète, mais qui a été étalée dans la presse depuis ce week-end. Le parti perd sa porte-parole qui préfère se consacrer à sa future candidature aux municipales à la Possession.

Une décision que n'a pas souhaité commenter, cette fois-ci, le secrétaire régional d'EELV, Jean-Alain Cadet, en conférence de presse ce matin à Saint-Denis. "Je suis tenté de vous dire que ce qui est apparu dans la presse ce week-end était une communication privée. Vanessa Miranville m'a envoyé un mail pour annoncer sa démission. En me demandant que cette information ne soit pas divulguée pour que cette décision soit prise le plus calmement et le plus discrètement possible", explique Jean-Alain Cadet. Pas facile de démissionner d'un parti sans faire de vague quand on en était la porte-parole.

Mais alors qui a "bavé" pour que l'information sorte dans la presse ? Le mystère reste entier. "Je respecte son choix. Je ne serai pas celui qui va divulguer les informations et les communiquer car l'auteur (ndlr : Vanessa Miranville) m'a demandé de ne pas en faire état. Les infos ont été dans la presse. Elle a ensuite donné une conférence de presse. C'est tout de même contradictoire avec sa demande initiale. Quant on démissionne on évite d'envoyer le mail à 25 ou 30 personnes. (…) On évite mais que voulez vous cela crée le buzz", lâche le secrétaire régional d'EELV.

Même s'il ne veut pas "communiquer" ou "polémiquer" autour de cette démission qu'il qualifie de "non-événement", Jean-Alain Cadet laisse entendre que l'ex porte-parole d'EELV ne semblait pas faire l'unanimité au sein de son parti. "On a constitué une équipe, une méthode de travail propre au parti. On la joue démocratie participative au sein d'EELV. Vanessa Miranville n'est pas venue dans l'avion depuis le départ. Elle est allée dans la tour de contrôle et a dit 'votre menu n'est pas bon'. (…) Mais EELV n'est pas une prison. On peut en sortir quand on veut. Pour moi cette démission est un non-événement", conclut-il.

Pour le parti écologiste, la page sera tout de même difficile à tourner et risque de laisser quelques traces. Mais l'heure n'est plus à la polémique, mais dès à présent au travail.  
Mardi 8 Novembre 2011 - 12:20
Lu 1518 fois




1.Posté par D.R. le 08/11/2011 11:38
"un non-événement" LOL

suffisant pour en faire une conférence de presse! Si c'était le cas, un simple communiqué aurait suffit... CQFD

2.Posté par c''est qui ? le 08/11/2011 11:49
Qui c'est ce M. Cadet ? C'est un peu le monde à l'envers, voilà un parfait inconnu qui vient nous dire que la démission de Mlle Miranville est un non événement ! Et les 48 % de voix aux cantonales à La Possession, c'était un "non "événement" ? Bon après les exclusions des Seigle Vatte, Espéret, Dubois, Marchau, Pomez (je dois en oublier !) on verra si l'exclusion de ce M. Cadet dans six mois sera considérée par l'inconnu qui va lui succéder comme un non événement.

3.Posté par NEMO le 08/11/2011 11:50
Pour corroborer les dires de Vanessa Miranville,concernant les absences de véritables actions sur le terrain de la part de nos CHERS élus et de leurs serviteurs zélés:

"Le Quotidien" d'hier a fait un article très intéressant sur le T.C.O qui regroupe les 5 communes de l'Ouest ( La Possession; Le Port; Saint-Paul; Trois-Bassins; Saint-Leu ), qui vient de se faire épingler par les services de l'Etat, qui ont relevé une série d'infractions au code de l'environnement et aux autorisations d'exploitation des 2 sites, concernant des manquements dans sa gestion des déchets dans les installations classée de la Zac du Port, qui a mis en lumière des rejets non autorisés et le non-respect de plusieurs obligations réglementaires !!!

Deux arrêtés préfectoraux de mise en demeure aux normes des installations de traitement des déchets sous un délai d'un mois ont été établi sous peine de sanctions administratives ou pénales...

" Charité bien ordonnée commence par soi-même "...

Nos CHERS élus qui depuis15 jours rejettent sur les Autres, leurs graves manquements ayant conduit au désastre du Maïdo, feraient bien de méditer cette maxime et de ne pas attendre qu'une nouvelle catastrophe écologique se produise,...

L'écologie ne doit pas simplement être un slogan électoral pour être élu à n'importe quel prix, mais bien une modification quotidienne des comportements, se traduisant par la réalisation d'actions concrètes sur le terrain, afin de préserver durablement " Nout environnement !!! "

4.Posté par le taz le 08/11/2011 14:39
....comme 90% de la politique réunionnaise.
un non évènement.
une population jamais écoutée, des grands problèmes de société politisés et résolu dans la douleur (plus de 15 ans d'embouteillages sur les routes de l'ouest avant la route des tamarins : grace à qui ?)
et des politiques élus dont l'étude des comptes en banque montre un enrichissement personnel dans un contexte de médiocrité dans leurs devoirs.

5.Posté par ndldlp le 08/11/2011 15:41
quel besoin pour le patron local des verts, de commenter un non évènement..? y a pas d'autres sujets plus important sur lesquels larg' un causement ?

6.Posté par drôle le 08/11/2011 16:26
Effectivement post 5, c'est très drôle un type qui dit c'est non événement et qui fait quand même une conférence de presse sur le non événement !!
Finalement Vanessa a peut-être raison sur ce personnage...à mon avis il fera pas long feu

7.Posté par philippe le 08/11/2011 16:31
En effet nos politiques sont des plaies ils brient par leur absence quand il faut être là et par contre sont hyper doués pour la récupération,bref ungros TAS DE M.....!

8.Posté par annais le 08/11/2011 18:23
cadet??? c'est qui ce type? ancien modem , atterri CHEZ LES ECOLOS , un bleu de bleu et pretend parler de Mme Miranville comme un non évènement? sa ne manque pas de culot, quand vous aurez dépassé la barre de 3%dans une élection...on en parlera et vous deviendrez peut être un mini événement à l’échelle du Tampon ou de vos anciens copains de maternelle

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales