Société

Cadeau tendance de Noël 2015, le drone n'échappe pas à des principes d'usage

Des drones ont été déposés au pied du sapin ce 25 décembre. Mais des avis de recherche sont déjà signalés sur une célèbre radio locale à cause d'un défaut de maîtrise de ces engins dont l'engouement ne faiblit pas. La législation a évolué ces derniers jours. Tour d'horizon de ce qui est permis.


Le 17 décembre 2015, deux textes publiés par le Ministère des transports sont venus réviser la réglementation pour l’usage de drones civiles. Dans cette grande famille, on retrouve les drones vendus dans les rayons jouets ou high-tech et utilisés pour le loisir ou la compétition. Ils sont catégorisés dans la classe A, celle des aéromodèles de loisir. Leur usage est libre mais n'échappe pas à une série de "principes d'usage" souvent méconnus des acheteurs et sur lesquels communique le Ministère des transports.

Il faut tout d'abord savoir que le drone de catégorie A peut voler jusqu'à une hauteur de 150m pour éviter des collisions avec les aéronefs habités, et notamment des hélicoptères en phase de travaux à basse altitude. Deuxième aspect à maîtriser : son télépilote ne doit pas survoler les personnes et les véhicules. Dans les deux cas, il s'agit aussi de conserver une distance minimale de sécurité pour éviter toute mauvaise surprise.

Le télépilote doit aussi conserver son drone à une distance telle qu’il reste facilement visible à l’œil nu et le garder à tout instant dans son champ de vision. Les vols en immersion (FPV) à l’aide de lunettes de vision synthétique sont uniquement possibles lorsqu’une seconde personne conserve le drone dans son champ de vision et est en mesure à tout instant et aisément de reprendre les commandes du drone.

D'autres règles sont relayées par le Ministère des transports. Des conseils de bon sens : Je ne fais pas voler mon drone au-dessus de l’espace public en agglomération, je n’utilise pas mon drone à proximité des aérodromes. La distance minimale à respecter est de l’ordre de 5 km, et atteint 15 km pour les aérodromes les plus importants (ceux dont la piste dépasse 1200 m). Le survol des agglomérations ou des rassemblements de personnes n’est possible que dans le cadre d’une autorisation préfectorale délivrée après avis du service de la défense et de la direction régionale de l’aviation civile.

Pour assurer la sécurité des aéronefs volant à basse altitude, comme les hélicoptères réalisant des opérations de secours, la réglementation interdit l’utilisation de drones la nuit, même s’ils sont équipés de dispositifs lumineux. Faut-il aussi rappeler que les sites sensibles et réglementés comme les terrains militaires sont évidemment interdits de survol.

Enfin, les personnes autour de moi doivent être informées de ce que je fais, en particulier si mon drone est équipé d’une caméra ou de tout autre capteur susceptible d’enregistrer des données les concernant. Toute diffusion d’image doit faire l’objet d’une autorisation des personnes concernées ou du propriétaire dans le cas d’un espace privé (maison, jardin, etc.).
Lundi 28 Décembre 2015 - 12:44
Lu 1685 fois




1.Posté par pito le 28/12/2015 12:11
c' dronement con comme engin pour des particulier je trouve!

2.Posté par noe2016 le 28/12/2015 12:12
Ces appareils permettent de faire de jolies photos en altitude ...
Pour surveiller son champ de litchis , sa femme qui court ou qui se promène ... voilà la solution ! un vrai détective privé !

3.Posté par Nut le 28/12/2015 19:06
Déjà qu'il y a des automobilistes, des motocistes, des cyclomotoristes qui ne respectent pas le code de la route, et qu'il y a des propriétaires d'animaux qui sont incapables de s'occuper correctement de leur animal, comment les propriétaires de drones vont-ils s'en sortir, surtout si les vendeurs omettront volontairement d'informer les clients sur la réglementation en vigueur ?

4.Posté par oups! le 29/12/2015 06:54
Les parents de nos chères têtes de toutes les couleurs, se sont fait complètement b....
Ces vendeurs qui sciemment n'ont pas informés sont -ils encore dans les galeries?

5.Posté par Rito le 29/12/2015 09:39
Noe, qu'est-ce qu'elle va faire, ta femme, dans le champ de letchis? Y'en n'a pus de letchis en ce moment, sauf quelques fruits de la passion. Tu as raison de dégainer ton drone.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales