Société

Ça chauffe entre Nassimah Dindar et les TOS du collège Leconte de Lisle !

Dans un courrier daté du 26 août, le département a sèchement répondu aux grévistes du collège Leconte de Lisle de Saint-Louis. Selon la présidente du Conseil Général, la situation de ce collège serait "tout à fait satisfaisante". En outre, Nassimah Dindar met clairement la pression sur les grévistes et évoque "de possibles sanctions disciplinaires". Le courrier a largement fait réagir la CGTR Educ’Action.


Ça chauffe entre Nassimah Dindar et les TOS du collège Leconte de Lisle !
Ce matin, le personnel TOS (techniciens, ouvriers de services) du collège Leconte de Lisle de Saint-Louis s'est mis en grève. Ils réclament d’être reçus par Nassimah Dindar (Lire ici). La réponse n’a pas tardé du côté du Département puisque Nassimah Dindar est longuement intervenue à ce sujet sur les ondes radiophoniques. Par Ailleurs, Patrick Corré, le secrétaire Général de la CGTR Educ’Action a reçu aujourd’hui une réponse officielle du Conseil Général. Le courrier est daté du 26 août et signé par délégation. C’est Bachil Valy, le vice-président, qui s’y est collé. Il fait référence à un courrier de la CGTR Educ’Action en date du 7 juin 2011 concernant une demande supplémentaire au collège Leconte de Lisle.

Une invitation transmise la veille par e-mail

Comme par hasard, cette réponse intervient le jour ou commence la grève. D’emblée, le courrier fait référence à une invitation à rencontrer le mercredi 24 août 2011, le vice-président chargé des ressources humaines. Cette invitation intervient alors que le prévis de grève avait déjà été déposé par les syndicalistes. Le Département reproche à Patrick Corré de ne pas avoir honoré cette invitation. L’intéressé a immédiatement régi en envoyant à son tour une réponse au Département : "Permettez nous de souligner que votre invitation nous a été transmise par mail la veille, le 23 aout à 15h30 et ce pour une réunion prévue pour le lendemain 9h00. Convenez que c’est un peu… court comme délai. Nous avons tout de même pris soin de contacter vos services pour leur signifier notre indisponibilité. Nous observons que notre demande d’audience a été faite début juin et que votre invitation est intervenue prés de 3 mois (le 24 aout 2011) après notre sollicitation officielle et de multiples mails de rappel de notre part face au silence de votre collectivité. (...) Aussi, nous reprocher de ne pas avoir obtempéré à votre invitation expresse, faite dans la précipitation la plus totale, alors même que vous avez pris 3 mois pour enfin nous répondre nous semble pour le moins exagéré, pour ne pas dire pas très sérieux ".

Concernant la dotation en personnel, le département estime que "la situation du collège est tout à fait satisfaisante au regard du référentiel de gestion qui est de 8.3 Équivalent Temps Plein (E.T.P). D’après le département, l’effectif actuel est de 8.74 ETP " et ce chiffre devrait être amélioré prochainement suite à l’arrivée d’un emploi aidé.

Des pressions du département sur les grévistes

Évoquant notamment la jurisprudence en matière de grève, la réponse du Département a également pris une tournure plus menaçante et juridique. Extraits : "Je vous rappelle également que les grèves perlées , c'est-à-dire la mauvaise exécution du travail, consistant notamment à s’abstenir de remplir une partie de ses missions, est considéré comme une faute par le juge administratif (…) je tiens à vous confirmer que le principe en vigueur dans la fonction publique territoriale est celui de la stricte proportionnalité entre la durée de la grève et la retenue sur salaire (…) si des agents devaient ne pas accomplir telle ou telle tâche relevant de leurs fonctions, ils s’exposeraient comme vous le savez, à des sanctions disciplinaires pour refus d’obéissance hiérarchique et manquement à l’obligation de servir", souligne Nassimah Dindar. En d’autres termes, la présidente du conseil Général menace clairement les grévistes, une façon comme une autre de remettre en cause le droit de grève.

La CGTR Educ’Action réagit

Évidemment, Patrick Corré a longuement réagi à cette prise de position : "Sur un ton martial, vous concluez sur de possibles sanctions disciplinaires et manquement à l’obligation de servir (…) C’est en toute parfaite connaissance de cause et des textes en vigueur que les agents ont fait grève aujourd’hui, (…) Enfin sachez que nos collègues, en tant que grévistes responsables, ont parfaitement conscience et savent qu’ils vont perdre la partie de leur salaire au titre de la stricte proportionnalité des jours et heures grevés".

En conclusion de son courrier, Nassimah Dindar dit compter sur les grévistes pour qu’ils contribuent "à respecter ces règles indispensables à la continuité du service public". On peut penser, vu mode de communication choisi, que la grève devrait être reconduite dans les prochains jours.

Lundi 29 Août 2011 - 18:45
Lilian Cornu
Lu 2101 fois




1.Posté par bertel le 29/08/2011 19:29
"En conclusion de son courrier, Nassimah Dindar dit compter sur les grévistes pour qu’ils contribuent "à respecter ces règles indispensables à la continuité du service public". .

MDR ! "ILS" sont tous des clones qui s'ignorent !

Pour respecter la continuité du service public, il faudrait avant tout que ceux qui sont en charge de ce dossier et qui sont grassement payés par nos impôts à ne rien faire d'autre que de communiquer, cessent de parler "de possibles sanctions disciplinaires"

Bertel de Vacoa

2.Posté par Jean Michel le 29/08/2011 19:58
Nassimah Dindar n'écouterait-elle plus ses amis de la gauche?
La CGTR est bien une organisation proche du PCR.
Se vengerait-elle de ne pas avoir été pris sur la liste?
Y aurait-il de l'eau dans le gaz?

3.Posté par droit de greve le 29/08/2011 20:20
Surtout il ne faut rien lâcher, cette dame et sa majorité zembrocal se foutent du monde depuis bien trop longtemps maintenant 3 mois pour une réponse. Trop c’est trop. Dans un autre dossier celui de l’arast, il a fallut 2 ans pour que la cour des comptes commence à pointer la responsabilité de cette dame et de ses alliés PCR, PS et modem dans un naufrage social.
En conclusion de son courrier, Nassimah Dindar dit compter sur les grévistes pour qu’ils contribuent "à respecter ces règles indispensables à la continuité du service public". Le CG 974 est très mal placé pour exiger cette continuité. Elle a fait quoi pour les personnes âgées ou encore les enfants en danger pendant la mise à mort de l’arast et l’arrêt brutal de toutes interventions en direction des plus fragiles sur plusieurs mois alors que c »est une mission obligatoire de l’ensemble des CG de france ?

4.Posté par Zean Marc le 29/08/2011 20:20
Cette dame n'a jamais respecté les travailleurs !
Demandez aux anciens de l'ARAST ce qu'ils en pensent et aux actuels employés du conseil général qui travaillent au 5ème comment ça se passe!
Madame Desbassyns c'est rien à côté.

5.Posté par Thierry le 29/08/2011 20:29
NON NON ce n'est pas logique .... un fontionnaire doit avoir le droit de GREVER et d'être rémunéré pour son temps de grève ....

C'est seulement dans le privé qu'un grèviste doit se voir retenir du salaire ... faut pas tout mélanger ... et de surcroît la prime "vie chère" ....

La CGTR a réison de s'en offusquer .... sinon que ferait-il ????

Me souviens quand j'étais encore scolaire .... il y avait bien des abus ... aujourd'hui que l'on ferme les robinets, certes des innocents payent pour les coupables .... mais il y a toujours un revers de médailles ...

6.Posté par Papangue le 29/08/2011 21:32
Qu'en pense le nouveau responsable de la com au Ceil Général ? Si il n'est pas trop pris par les enquètes en cours à son sujet ?

7.Posté par CG974 le 29/08/2011 21:40
Je plains toutes celles et tous ceux qui ont pour "patron" cette majorité Zembrocal !
Bienvenue à la territoriale à tous les ex-fonctionnaires de l'Etat !!!
La réalité vous rattrape...

Frisson:
"si des agents devaient ne pas accomplir telle ou telle tâche relevant de leurs fonctions, ils s’exposeraient comme vous le savez, à des sanctions disciplinaires pour refus d’obéissance hiérarchique et manquement à l’obligation de servir"

Mettez-vous prêt pour la campagne électorale... vous avez "l'obligation de servir" ...

8.Posté par CGTR EDUC ACTION le 29/08/2011 21:56
La CGTR EDUC’ACTION

A

Madame la présidente du conseil général



Objet : gestion du conflit tos collège Leconte de lisle
Et réponse à votre courrier joint


Madame la présidente,

Notre syndicat a toujours privilégié un dialogue social ouvert et constructif avec votre collectivité comme avec toutes les autres institutions.

Aussi, nous sommes pour le moins surpris par le caractère autoritariste de votre courrier du 26 aout 2011 qui interpelle notre organisation en des termes martiaux qui laissent peu de place aux échanges cordiaux raisonnés et raisonnables

Nous ajoutons que vous avez cru bon nous interpeller directement par le biais d’une radio locale bien connue en des termes « peu flatteurs » et c’est un euphémisme.

Vous pouvez avoir des désaccords avec notre analyse de la situation au collège Leconte de lisle roches maigres, bien que nous pensions que vos services fassent fausse route sur les réalités du terrain, mais cela n’autorise pas pour autant votre collectivité à écrire des contre vérités ou à procéder à des injonctions déplacées sur la base d’éléments imaginaires

Sur la forme :

Vous nous reprochez de ne pas avoir répondu à votre invitation d’une rencontre le 24 aout avec le vice président chargé des ressources humaines .Permettez nous de souligner que votre invitation nous a été transmise par mail la veille, le 23 aout à 15h30 et ce pour une réunion prévue pour le lendemain 9h00.

Convenez que c’est un peu… court comme délai. Nous avons tout de même pris soin de contacter vos services pour leur signifier notre indisponibilité, d’autres rendez vous incontournables ayants été pris par ailleurs et devant être honorés.

Nous observons que notre demande d’audience a été faite début juin et que votre invitation est intervenue prés de 3 mois ( le 24 aout 2011) après notre sollicitation officielle et de multiples mails de rappel de notre part face au silence de votre collectivité


Aussi, nous reprocher de ne pas avoir obtempérer à votre invitation expresse, faite dans la précipitation la plus totale, alors même que vous avez pris 3 mois pour enfin nous répondre nous semble pour le moins exagéré, pour ne pas dire « pas très sérieux »


Sur le fond :

Vous avez ce jour évoquez sur une radio bien connue de la place pendant 20 minutes votre volonté de dialogue et votre disponibilité à trouver des solution au conflit en cours tout en nous mettant à l’index . Quasiment dans la même veine, vous précisez par écrit « que la dotation du collège Leconte de lisle est tout a fait satisfaisante » .Cela ne laisse que peu de place à la négociation et à une résolution heureuse du conflit

Vous évoquez curieusement, alors même que nous l’avons jamais évoqué, ni oralement, ni par écrit » les grèves perlées c'est-à-dire « la mauvaise exécution du travail », « considéré comme une faute par le juge administratif »
Vous prêtez à notre syndicat des propos imaginaires que nous n’avons jamais tenu tels ( nous reprenons ci après in extenso et en italique vos écrits « à cet égard, vous estimez qu’un agent peut conserver l’intégralité de son salaire lorsqu’il effectue une grève de moins d’une heure » tout en nous rappelons doctement les règles qui régissent le droit de grève telle la stricte proportionnalité entre durée de la grève et retenue sur salaire , règles que nous connaissons parfaitement et que nous ne cessons d’ailleurs de rappeler à nos adhérents.

Enfin, sur un ton martial, vous concluez sur de possibles sanctions disciplinaires et manquement à l’obligation de servir.

Madame la présidente, les agents tos du collège sont des personnes responsables parfaitement au courant, notamment par le biais de notre organisation syndicale des règles encadrant le droit de grève

Et ci cela peut vous rassurez, c’est en toute parfaite connaissance de cause et des textes en vigueur que les agents ont fait grève aujourd’hui, préférant d’ailleurs au lieu et place d’une grève d’une durée de deux heures prévues initialement l’option d’une grève sur toute la journée, dont la reconduction sera journalièrement décidée en assemblée générale ( un préavis vous ayant déjà été envoyé dans les délais légaux) en fonction des résultats des négociations avec votre collectivité.

Enfin sachez que nos collègues, en tant que grévistes responsables ont parfaitement conscience et savent qu’ils vont perdre la partie de leur salaire au titre de la stricte proportionnalité des jours et heures grevés

Une grève n’est pas gratuite et indolore financièrement, tous le savent et tous l’assument. Dès lors agiter le chiffon rouge du porte feuille et d’une pseudo volonté imaginaire des personnels de se soustraire des conséquences pécuniaires de leurs actes est au mieux, désobligeant pour les collègues, au pire avilissant

La CGTR EDUC ‘ACTION salue le courage des personnels qui sont aujourd’hui dan l’action , non pas pour d’étroits intérêts corporatistes et particuliers mais parce qu’ils sont soucieux de remplir au mieux leurs missions si essentielles au bon fonctionnement du service public d’éducation
et ce, dans l’intérêt premier et bien compris des élèves

Bien sur, nous mesurons l’impact de notre mouvement qui contrarie bien malgré nous la lisibilité de votre message politique. Votre soutien affiché (que nous saluons) à la lutte des personnels de l’éducation nationale peut en effet être contrarié, brouillé, décrédibilisé par des grèves pour des postes supplémentaires, dans votre champ d’actions et de compétences. Mais ce problème politique n’est pas notre problème. Répondons-nous sur le terrain des besoins réels. Les tos n’ont pas à subir les considérations politiciennes

Madame la présidente, si les personnels sont en grève aujourd’hui et le seront très certainement demain et les autres jours, ce n’est pas par caprice, d’autant que cela représente pour ces derniers un cout non négligeable en cette période ou le pouvoir d’achat est en berne, mais parce qu’ils ne peuvent plus assumer pleinement et convenablement leurs missions.

Aussi, de grâce épargnez nous les faux procès. Caressons l’espoir qu’il y ait matière à négocier lors de notre prochaine entrevue car madame la présidente « tout ne pas pour le mieux dans le meilleur des mondes »

Veuillez agréer, madame la présidente, nos salutations distinguées

A st Louis, le lundi 29 aout 2011

POUR LA CGTR EDUC’ACTION
Le secrétaire général
Patrick CORRE

9.Posté par carry gatté le 29/08/2011 22:13 (depuis mobile)
A koz Fem la gouverne encore CG !
Domoun n'a pi lo zyeux ? Arrête mange carry sous riz, carry gâté, devirage paleto a 360 degré ! Pli ton bagage trace a ou, aller okup out garçon ronf sur la police....
www.chape a ou. com

10.Posté par OTE le 29/08/2011 22:53
BRAVO LA CGTR
LARG PA
HALTE AUX PRESSIONS CONTRE LES GREVISTES §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

11.Posté par noe le 30/08/2011 06:47
Pour un vrai "service public" , il faut supprimer les grèves tout simplement ....
Les fonctionnaires sont au service du public ...point , c'est tout !Le travail c'est la santé et ceux qui ne veulent pas bosser doivent être renvoyés , illico ...

Qu'on cesse de pousser à la grève les honnêtes travailleurs !
Les meneurs doivent être sanctionnés pour leurs baratins à endormir un bon "bouc" !

12.Posté par MoA le 30/08/2011 08:52
koi la fé gilbert ? y met un kakémono pou out band dalon l'hotel ?


13.Posté par falcucci pascal le 30/08/2011 16:30


PAUVRE NASSIMAH ON N ARRÊTE PAS DE L' EMBÊTER COURAGE A VOUS !!

PASCAL FALCUCCI

14.Posté par bertel le 30/08/2011 18:12
"11.Posté par noe le 30/08/2011 06:47
Pour un vrai "service public" , il faut supprimer les grèves tout simplement ....


Oui Noé... lol... supprimons tout ce qui fait obstacle au grandiose projet de ceux qui saccagent les services publics.

Supprimons également les salaires des agents de la fonction publique ! Donnons-leur juste un bol de riz à la fin de leur service. Après tout, il faut "un vrai service public" dans ce pays ! Nom de Dieu !!! Et puis il faut économiser ! Bon Sang de Bois !

Dialogue furtif dans un avion réel, bien visible et extrêmement coûteux :
"Une petite viande grillée, très chère ?"
"Pas maintenant très cher, ... auto-censure....

Bertel de Vacoa

15.Posté par bertel le 30/08/2011 18:16
Camarades TOS ! Larg pas !

Bertel de Vacoa, TOS

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales