Social

COSPAR : "On va faire en sorte que tout se passe bien à Saint-Pierre"

Le COSPAR a rencontré le sous-préfet de Saint-Pierre, Alain Gérard, cet après-midi afin de finaliser le déroulement et l'encadrement de la grève générale à Saint-Pierre demain. Résultat : les forces de l'ordre seront omniprésentes au sein de la municipalité et veilleront au bon déroulement de la mobilisation...


A 15h30 cet après midi, Max Banon (Agir pou nout tout), Lionel Millot (SNES-FSU) et Béatrice Leperlier (UNEF) ont rencontré la presse après s'être entretenus avec le sous-préfet de Saint-Pierre sur les derniers réglages de la manifestation prévue demain.

Après une première réunion avec le sous-préfet lundi dernier, les membres du COSPAR (Collectif des organisation syndicales, politiques et associatives de la Réunion) ont rappelé à ce dernier l'importance de la responsabilité de l'Etat tout en ne cachant pas leur confiance quant au bon déroulement de la manifestation.

Du côté des commerçants, l'inquiétude est réelle : faut-il baisser les rideaux ou pas ? Si les boutiques de la Rue des Bons enfants devraient garder leurs portes closes, les autres magasins de la "capitale" du Sud s'adapteront en fonction de la tournure des événements. Pour ces commerçants, déjà victimes de la crise, c'est la présence, la surveillance et la bienveillance des forces de l'ordre qui feront la différence demain.

D'après Max Banon (Agir pou nout tout), la mobilisation générale sera différente de ce qui a pu être observé dans les Antilles : "Nous sommes dans une autre logique. Il ne s'agit pas de faire un copié/collé de la Guadeloupe... La notion de responsabilité doit être partagée. Pour le moment la grève générale est programmée pour une journée, demain, jusqu'à 16 heures..."

Pour Béatrice Leperlier, représentant l'UNEF les choses vont bouger avant 09 heures. En effet, une opération escargot partira de l'université du Tampon pour rejoindre la zac Canabady mais se cantonnera à une seule voie sur la RN3 afin de ne pas "décourager" les manifestants potentiels....
Mercredi 4 Mars 2009 - 17:45
Ludovic Robert
Lu 1116 fois




1.Posté par lahope le 04/03/2009 21:38
Encore des discours !
Dommage qu'ils ne refletent qu'une partie de la vérité.
Je m'explique:
Cet apres midi , une distribution de tract a eu lieu a St Pierre.
La boutique ou travaille mon épouse a subit des menaces à peine voilées au cas ou ils ouvriraient le 5 mars.
Comptons sur les membres de ce collectif pour défendre la démocratie et la liberté du travail à La Réunion.
Il faut croire que les mots d'ordre du NPAR ont été entendus par tous leurs affidés.
On les verra se pavaner demain soir en disant à qui veut l'entendre que l'ensemble de La Réunion est solidaire du mouvement.

2.Posté par franck974 le 04/03/2009 22:08
me voila enfin rassuré !

3.Posté par David le 05/03/2009 07:48
Lahope, je ne pense pas que tous les membres du collectif veulent que ça dégénère. Mais malheureusement, la violence viendra des plus influents. Je ne vise personne, suivez mon regard.

4.Posté par Je n'aime pas les jaunes. le 05/03/2009 10:26
LAMENTABLE ! Des syndicalistes qui vont préparer une manif chez le préfet ! C'est pour quand l'adhésion de l'Etat au COSPAR ?
Vous avez dit collaboration de classe ?
On est vraiment des nains face aux guadeloupéens.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales